Les ministres expriment leurs envies

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33860
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 14 avr. 2009, 21:29:00

Bonsoir,

Les ambitions ministérielles se dévoilent peu à peu au grand jour à mesure qu'un remaniement approche. Mardi 14 avril, plusieurs ministres en poste déclarent plus ou moins clairement leurs ambitions.
L'actuel secrétaire d'Etat à l'Aménagement du territoire, Hubert Falco, affiche son envie sans ambages dans le Figaro : "Je crois que l'Aménagement du territoire mérite de devenir un ministère autonome (…). Ce que j'aimerais, c'est avoir plus de moyens pour travailler". Bien qu'ajoutant dans cette même interview qu'"il est tout à fait indécent de se projeter d'un ministère à un autre", Hubert Falco a fait savoir récemment qu'il souhaitait occuper le ministère de l'Agriculture, assure le Figaro.
Le quotidien affirme également que la secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, a posé sa candidature pour trois postes : l'Intérieur, la Défense ou "un ministère de l'Education élargi à la Famille". Nadine Morano serait allé jusqu'à transmettre à Nicolas Sarkozy une note pour argumenter son projet de superministère regroupant Education et Famille, ajoute le journal.

Le Figaro fait aussi état des désirs de Christine Boutin, actuellement ministre du Logement. Elle viserait la succession de Rachida Dati qui quitte la Chancellerie pour se présenter aux élections européennes ou l'Agriculture, dont le ministère sera laissé vacant par Michel Barnier pour les mêmes raisons.
Dans Libération, c'est Rama Yade qui évoque son avenir. Si elle a d'ores et déjà déclaré qu'elle espérait garder son poste aux droits de l'homme, la secrétaire d'Etat confie qu'elle "aimerait bien être sur la liste UMP en position éligible, dans les Hauts-de-Seine" aux prochaines élections régionales.

Ces déclarations ne sont que la lignée de nombreuses confessions récentes de ministres alors que le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, a évoqué la possibilité d'un remaniement gouvernemental à mi-mandat, soit après les élections européennes de juin.
Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, confiait ainsi lundi qu'il avait "pensé à la démission" après le rejet du projet de loi sur le téléchargement illégal.
Autre déclaration du même acabit samedi 11 avril, émanant d'un ancien ministre cette fois-ci. Alain Juppé s'est dit prêt à mettre son "expérience" au service du pays. Bref, un clin d'œil à peine voilé à Nicolas Sarkozy pour signifier qu'il était prêt à entrer au gouvernement.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré