Le NPA

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 08 nov. 2014, 12:37:55

Nico37

C'est précisément pour cette raison qu'il faut encourager, défendre le dialogue, construire les entreprises du futur, les rendre performante, et innovante, renouveler les relations sociales au sein des entreprises plutôt que de cultiver un stérile clivage entre dirigeant et salariés alors qu'ils partagent des intérêts communs. Certes, leurs préoccupations peuvent, sur certains points être différents, mais la modernité ne consisterait elle pas à valoriser les convergences pour répondre aux enjeux ?

Tu sais, aussi bien que moi que ce sont les profits qui permettent aux entreprises de se développer, il est donc nécessaire d'user d'outils fiscaux pour inciter les entreprises à investir leurs profits, à financer de la recherche développement, à ouvrir d'autres unités de production ou de distribution plutôt que d'accroître les seuls revenus des actionnaires. Cela passe par de la pédagogie, du dialogue et de la construction, alors que les attitudes conflictuelles, clivantes, révolutionnaires anxiogènes suscitent des réactions de défense, de corporation de la part des dirigeants. Favorisons les convergences plutôt que les oppositions. C'est d'ailleurs ce que les salariés attendent.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14702
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Le NPA

Message non lu par Narbonne » 08 nov. 2014, 12:42:34

Il y aurait du avoir des contraintes sur le CICE du type:
- pour l'accroissement de l'effectif de 1, l'Etat donne x
- pour les pme, un investissement de X donne droit à y
...
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 08 nov. 2014, 19:37:46

Le crédit d'impôt compétitivité, perçue par les entreprises fut nécessaire au rétablissement de leurs marges mais seul il ne peut suffire à clarifier la lisibilité de la fiscalité des entreprises ni à leur donner confiance en l'avenir. Il doit s'accompagner de mesure favorable à l'investissement, à la sécurisation de leurs risques, notamment par une lutte contre les dumpings qu'elles subissent et aussi par la garantie de carnet de commande solvables qui tend à se réduire au fur et à mesure du matraquage fiscal et de l'entretien d'un climat anxiogène qui alimente davantage les tensions entre salariés et entreprises où les convergences et complémentarités seraient indispensables.

Ce crédit d'impôt résultant d'une hausse de la TVA il est évident que réduire, par ailleurs le pouvoir d'achat des salariés et donc la consommation rendra difficile le financement de ce crédit d'impôt, dont les entreprises ont tant besoin et cibler sur les secteurs qui recrute et qui ont des difficultés en raison de leurs investissements auraient évité des effets d'aubaine !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 11 nov. 2014, 22:34:53

Communiqué du NPA 31, Toulouse, le 8 novembre 2014, 19h

Le NPA 31 dénonce la nouvelle provocation du gouvernement à l’occasion de la manifestation toulousaine de protestation contre les violences policières ayant conduit à la mort de Rémi Fraise et pour l’arrêt définitif du barrage de Sivens.

Alors que la préfecture avait accepté un parcours de substitution allant de Jean Jaurès à la médiathèque, les manifestants ont eu à faire à une véritable souricière. A mi-parcours, la police a stoppé le cortège et a gazé copieusement les manifestants et la population présente sur les lieux.

De nombreux manifestants ont été arrêtés et sont actuellement retenus par la police. Nous exigeons leur libération immédiate.

C’est aujourd’hui la liberté de manifester qui a été remise en cause, une fois de plus, par un gouvernement aux abois qui ne sait plus comment faire passer sa politique au service des patrons et des grandes multinationales.

Le NPA 31, continuera à construire la mobilisation contre la politique du gouvernement, notamment contre les violences policières et les grands projets inutiles. Justice doit être rendue pour la mort de Rémi Fraisse, cela commence par la démission sans délai du ministre de l’intérieur Cazeneuve.

Nous appelons les travailleurs et la jeunesse toulousaine à participer à la manifestation régionale unitaire du 15 novembre contre l’austérité, la violence sociale et contre la militarisation de l’espace public par l’État. Nous appelons également à participer le 22 novembre, à l’appel de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, à la manifestation contre les projets inutiles et les violences policières.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 12 nov. 2014, 11:58:10

Les années passent et ne se ressemblent pas. Le gouvernement a changé, les attaques, elles s’accélèrent.

Bilan…
L’an passé, nous écrivions dans ces colonnes pour vous demander 1 million d’euros pour faire vivre l’anticapitalisme. Nous n’avions pas atteint cet objectif, mais par contre, nous avons réussi à reprendre du poil de la bête. Fin d’année 2013, notre soutien aux luttes des menacéEs et privéEs d’emploi en Bretagne n’était pas passé inaperçu. Ce début d’année, la proposition d’Olivier Besancenot d’organiser un « week-end de révolte de gauche » s’est concrétisée sous la forme de la grande manifestation le 12 avril. À suivi notre présence aux élections municipales dans une centaine de villes, avec parfois des scores honorables vu la période. Cet été, nous avons dénoncé, contesté et bravé les interdictions faites par le gouvernement quant à l’interdiction de manifester notre solidarité avec Gaza et le peuple palestinien.
Ces quelques séquences n’effacent pas le travail au quotidien dans les entreprises, les services publics, les facs et les quartiers : elles soulignent que nous avons bien fait fructifier l’argent demandé en 2013 afin de faire vivre utilement l’anticapitalisme.

… et perspectives
Nous avons un gouvernement infatigable qui répond à un patronat insatiable. Après l’ANI et le CICE, nous voyons prendre corps ces dernières semaines une offensive sur le contrat de travail, prétendument pour lever les inégalités entre CDI et CDD, saupoudré de travail dominical et de nuit. Valls, Macron et tout les amoureux de l’entreprise n’ont pas de religion en la matière, mais bel et bien des maîtres à satisfaire. Il en est de même pour la Sécu qu’ils n’en finissent pas de dépecer pour détricoter notre système de protection sociale. Tout cela alors que les expulsions de Roms ou de sans-papiers continuent, et que dans le Tarn, la résistance au barrage de Sivens compte un mort, disparu pour un projet inutile soutenu par le PS...
Les manifestations du samedi 15 novembre seront une première étape pour nous faire entendre. Après la réussite du 12 avril, c’est une perspective que nous défendons depuis plusieurs mois. Mais il va falloir aller plus loin, car les attaques vont continuer à pleuvoir.

Des dons pour anticapitaliser !
Comme toutes celles et tous ceux d’en bas, le NPA connaît l’austérité. Nous ne sommes pas endettés, nous n’avons pas de dette toxique, ni de contrats avec Bygmalion, ni de rétro-commission sur vente d’armes ou de frégates, ni même de recettes issues de la vente du muguet. Nous ne vivons que de nos cotisations et de vos dons. C’est grâce à cela que nous parvenons à nous exprimer quotidiennement, à faire entendre d’autres analyses, d’autres alternatives : via nos tracts et nos affiches, chaque semaine et mois dans notre presse l’Anticapitaliste, sur notre site, en vidéo, en manifestant, en envoyant aux 4 coins de France nos porte-paroles soutenir les manifestations, les résistances, les entreprises en lutte...
Une affiche nationale, c’est quelques milliers d’euros pour l’imprimer et l’envoyer dans les comités du NPA. Il en est de même pour imprimer un tract, louer un camion sono, confectionner de nouvelles banderoles, y compris quand, au milieu de l’été, le pouvoir cherche à nous museler...
Cette année, notre objectif est de 400 000 euros. C’est plus que réalisable. Alors n’attendez pas les étrennes, donnez un peu d’espoir et combattez la sinistrose : faites un don au NPA !

Par chèque : à l’ordre de « NPA souscription » et à renvoyer à NPA souscription, 2 rue Richard Lenoir 93100 Montreuil

Par carte bancaire : http://souscription.npa2009.org

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 12 nov. 2014, 20:39:34

Une organisation qui se veut anti capitaliste peut avoir une légitime hostilité et de légitimes critiques à l'égard du modèle économique actuel mais admettre, également que le modèle collectiviste, sur un nombre important de personnes ne permets pas davantage d'apporter et de répondre aux aspirations des citoyens, des travailleurs.

Qu'il soit devenu nécessaire d'imaginer, de construire et de mettre rapidement en application un nouveau modèle économique qui ne se préoccupe pas des anciennes appartenances ne fait aucun doute, mais qu'il soit d'inspiration passéiste malgré les enseignements dont nous disposons me paraît assez incohérent.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 12 nov. 2014, 23:31:01

Je te repose toujours la même question : quelle organisation aujourd'hui est collectiviste :?:
Un indice : le NPA ne l'est pas, LO pas plus, Ensemble ! encore moins...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 13 nov. 2014, 12:43:25

Je crois que le PCOF, parti communiste ouvrier français l'est, le contenu des programmes politiques tant des formations trotsystes que d'autres l'est également, même si nous avons une divergence, véritable, sur ce point.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 13 nov. 2014, 13:30:36

Le PCOF (comme les autres organisations maoïstes) a été collectiviste jusqu'au début des années 1980, les trotkystes ne l'ont jamais été (la révolution permanente ça doit te dire quelque chose)... Ce sont les staliniens qui sont collectivistes mais ils ont quasi disparu avec la chute du mur de Berlin (c'était il y a 25 ans...).
Le mensonge comme politique d’État

Les révélations de Mediapart et du Monde attestent ce que tout le monde savait déjà, le ministre de l'intérieur a sciemment menti sur les causes de la mort de Rémi Fraisse tué par une grenade offensive tirée par un gendarme.
Bernard Cazeneuve devrait démissionner. Non, il persiste et signe son mensonge, il était au courant de la mort mais ne connaissait pas sa cause ! Dans le même temps, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, se sent obligé de reconnaître ce qu’il appelle des « précautions ». Ces précautions, c'est le mensonge officiel, le mensonge d’État par peur des conséquences de l'annonce de la cause de la mort de Rémi Fraisse. Cazeneuve a menti pour gagner du temps, couvrir sa police qui avait déployé une violence dont le seul but était et est de faire taire, d'intimider, de faire peur aux opposants pour imposer un projet nuisible et illégal.
C'est la même politique que déploie depuis le gouvernement maniant systématiquement la provocation, interdisant les manifestations, agressant physiquement celles et ceux qui refusent de taire leur révolte.
Le mensonge est une politique d’État, comme vient aussi le rappeler la farce qui se déroule au sommet du pouvoir entre Jouyet, Fillon, Sarkozy.
Il est une constante des gouvernements et de politiciens qui prétendent servir l'intérêt général alors qu'ils ne sont soucieux que de leurs ambitions personnelles et de servir les classes dirigeants, les patrons et les banquiers.
Le NPA est entièrement solidaire des jeunes qui manifestent aujourd'hui contre les violences policières, pour l’abandon du barrage de Sivens et des autres projets destructeurs et pour la défense des droits démocratiques. Il revendique l'abandon des poursuites judiciaires contre les manifestants, en particulier à Toulouse. Il appelle aux manifestations du 15 novembre contre ce gouvernement qui combine la violence sociale à la violence politique et policière.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 13 nov. 2014, 20:09:24

Le mécontentement, l'expression des revendications n'est plus suffisante, aujourd'hui. Il faut construire, promouvoir un nouveau modèle économique, les français disposent des compétences, des capacités et d'une certaine motivation, unis, nous sommes invincibles, l'histoire a montré combien nous pouvions surmonter les épreuves, mais, ils nous divisent, ils attisent de stériles identités régionales, ils alimentent les divisions sur des sujets sociétaux au détriment des enjeux économiques, sociaux qui permettraient, pourtant de tirer le pays vers le haut plutôt que subir la morosité ambiante.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 17 nov. 2014, 00:13:59


Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 20 nov. 2014, 00:30:54

Image

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 30 nov. 2014, 21:39:57

Aujourd’hui le bâillon, demain la baïonnette ? Appel unitaire du 28 novembre

La mort de Rémi Fraisse lors d’une manifestation contre la construction du barrage de Sivens n’est pas un accident. Il est le résultat dramatique de plusieurs mois de violences policières croissantes envers les opposant-e-s à un projet inutile, dont même les experts remettent en cause la pertinence : trop coûteux, ne répondant pas aux besoins réels, entraînant des dégradations et destructions environnementales sans prendre en compte de solutions alternatives possibles et existantes, il ne sert les intérêts que d’une poignée d’exploitants agricoles.

La répression à laquelle ont fait face les opposant-e-s au barrage n’est pas isolée. De peur de voir se multiplier les résistances et les alternatives comme à Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement crée un climat de violences et de criminalisation des mouvements sociaux et écologistes : des dizaines de syndicalistes ont été poursuivi-e-s, des paysans engagés ont été condamnés par la justice pour avoir contesté l’élevage ultra-intensif de la "Ferme des 1000 vaches", des militantes et des militants défendant le droit au logement ou exprimant leur solidarité avec le peuple palestinien sont régulièrement poursuivi-e-s, les sans-papiers continuent d’être traqué-e-s, de nombreux jeunes révoltés par les violences policières sont arrêtés à Toulouse ou ailleurs, parfois même de manière préventive comme à Paris le 2 novembre !

Cette politique répressive doit être stoppée : nous n’y arriverons qu’en opposant à l’autoritarisme la solidarité, l’unité, et la défense inconditionnelle des libertés fondamentales.

En France comme en Europe l’heure est à la résistance à l’austérité, à la précarisation et à la destruction des écosystèmes !

Dans toutes les mobilisations, nous exprimons notre détermination à mettre en accusation ce gouvernement qui porte l’entière responsabilité des violences et demandons la démission de Bernard Caseneuve. Nous exigeons l’amnistie et la relaxe de tous les inculpés pour avoir manifesté contre les violences policières.

Avec les jeunes, les personnes victimes de la répression au faciès, les étranger-es, les salariéEs et toutes celles et ceux qui n’en peuvent plus de la politique et des coups de ce gouvernement, nous appelons à converger, à faire entendre une autre voix.

Pour la défense des libertés fondamentales et en solidarité avec les miltants poursuivis après les manifestations qui ont suivi le drame de Sivens : Rassemblement mercredi 3 décembre 2014, place Saint Michel à Paris à partir de 18h00

AL, ATTAC, Mouvement des Objecteurs de Croissance, NPA, Ensemble !, Solidaires, Sud PTT , Parti de Gauche. Jeunes écologistes…

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 01 déc. 2014, 13:03:30

Les révolutionnaires espèrent, croient encore à un grand soir révolutionnaire mais ne s'aperçoivent pas que l'immense majorité des français sont aux côtés des petites entreprises, comprennent, mesurent leurs difficultés mais en même temps souhaitent trouver les solutions qui permettent à nos entreprises de se développer et à eux, de pouvoir vivre du travail qu'ils accomplissent au sein de ces entreprises.

C'est sur cette base de raisonnement que les défenseurs des travailleurs seraient inspirés de travailler, de raisonner plutôt que de caricaturer, revendiquer ce qui, finalement ne fait que renforcer la crédibilité d'une droite libérale qui se montre, elle en revanche, assez éloignée des préoccupations des travailleurs.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 26 déc. 2014, 23:21:27

RAPPEL : les révolutionnaires ne croient pas : ils sont matérialistes athées :!:
CGT, le lampiste démissionné, un mépris des militantEs et des salariéEs

Eric Lafont, l'administrateur-trésorier de la CGT, a été démissionné pour avoir validé des dépenses coûteuses dans l'appartement de fonction et le bureau de Thierry Lepaon ou les indemnités de 31 000 euros qu'il a reçues lors de son départ de la CGT Basse-Normandie. Ainsi ce dernier a, provisoirement, réussi à sauver sa place en faisant payer le trésorier. Certes les sommes concernées n'ont rien à voir avec les 2 millions d'euros de l'appartement de Valls, les trafics des Cahuzac, Thévenoud ou les fortunes des Arnault, Lagardère, Gohsn ou autre Gattaz. Mais l'attitude de la direction de la CGT choque bien des salariéEs, bien des militantes et militants, qui se sentent bafouéEs, flouéEs. Ils ont raison. De telles pratiques rendent service au patronat et à toutes les forces réactionnaires qui combattent le syndicalisme, c'est-à-dire le droit pour les salariéEs de s'organiser pour défendre leurs intérêts collectifs.

Lepaon doit démissionner. Et surtout, il y a urgence à ce que les intéresséEs, les travailleuses, les travailleurs, les militantes et les militants, se réapproprient ce qui devrait être leur propre outil pour se défendre, organiser leurs luttes et mobilisations contre l'offensive du gouvernement PS-Medef.

Car le fond de l'affaire, c'est que la direction de la CGT ne joue plus son rôle. Elle est prête à laisser remettre en cause les seuils sociaux, c'est à dire la possibilité pour les salariéEs d'avoir des représentantEs dans les entreprises de 10 à 49 salariéEs.

Ce qui est à l'ordre du jour, c'est la riposte contre la loi du ministre banquier, la loi Macron qui est une nouvelle étape dans l'agression néolibérale conduite par Valls-Hollande pour remettre en cause les acquis du droit du travail et laisser le patronat faire ce qu'il veut.

Au lieu de laisser salir l'image du syndicalisme, la direction de la CGT doit démissionner Lepaon et prendre les initiatives nécessaires pour organiser la contre-offensive du monde du travail.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré