Le Grand Paris

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 11 oct. 2009, 14:13:00

la chambre bleue a écrit :Paris et sa grande banlieue, c'est, au mieux entre 17 et 18 % de la population française et le niveau d'investissement au niveau national devrait être le même mais, bien sur, on n'est loin du compte !
Bien sur, on va vous rétorquer que Paris, c'est le siège des ministères, des ambassades et de toute la représentation française : c'est la "vitrine" de la France.


Justement ! Soyons vigilant et surveillons de très près que cette fameuse vitrine n'aille pas se déplacer du côté de Courbevoie, Puteaux et Nanterre... Une idée comme ça... :roll:
Pour ça je suis tout à fait d'accord: le à son Papa, il me gonfle grâve, comme disent mes petits!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 11 oct. 2009, 17:32:00

J'aurais bien aimé avoir l'avis de lucifer, vu qu'il habite en région parisienne, il a surement un point de vue intéressant...

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33866
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 déc. 2009, 22:07:00

Bonjour,
 L'Assemblée nationale a adopté mardi le projet de loi sur le Grand Paris visant à créer un nouveau réseau de transport automatique en Ile-de-France, suscitant l'unanimité contre lui à gauche mais aussi de fortes critiques à droite.
Conçu par Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Développement de la région-capitale, pour donner "les moyens de réaliser une ville-monde compétitive et attractive", le projet a été adopté par 299 voix contre 216.   
La gauche a voté contre le texte, la droite pour, même si l'UMP est loin d'avoir rallié tous les suffrages. Deux députés UMP d'Ile-de-France -l'ancien ministre Henri Plagnol et Franck Marlin- ont en effet voté contre, deux autres se sont abstenus (Etienne Pinte et le villepiniste Georges Tron). Trent-quatre députés du parti présidentiel n'ont pas non plus pris part au vote.
Défendu par l'ex-patron de la RATP, le projet crée un métro automatique de 130 km de long autour de Paris avec "une quarantaine de gares". 
Le réseau est destiné essentiellement à relier de futurs pôles d'activité économique devant contribuer à la création d'un million d'emplois en 15 ans dans la région Ile-de-France.
Il s'agit, pour l'UMP, de l'"acte I" du projet de Grand Paris décrit le 29 avril par Nicolas Sarkozy, qui avait fait plancher une dizaine d'équipes d'architectes pour dessiner ce que devrait être la "ville-monde".
Les premiers tronçons de la nouvelle ligne de métro automatique circulant à 60 kilomètres/heure autour de Paris devraient être mis en service à l'horizon 2017. 
L'épine dorsale de la "double boucle", ou "grand huit", serait la ligne 14 du métro, entièrement automatique, dont le prolongement vers le Nord et vers le Sud permettrait de relier les aéroports d'Orly et de Roissy.
Le coût estimé est de 21 milliards d'euros, en excluant les frais de fonctionnement.
La socialiste Annick Lepetit (Paris) a démonté point par point le projet de M. Blanc. Ainsi, a-t-elle dit, l'objectif affiché de créer un million d'emplois en 15 ans en Ile-de-France "est en complète contradiction avec toutes les études économiques et démographiques connues".
De même, a-t-elle souligné, à propos du coût envisagé du projet, "vous vous apprêtez à voter 21 milliards de dettes supplémentaires" sans compter que "le logement, et en particulier le logement social, est le grand absent" du projet.
Pierre Gosnat (PCF, Val-de-Marne) a dénoncé une "supercherie", assurant que Nicolas Sarkozy avait "trahi la confiance des hommes et des femmes de l'art" à qui il avait demandé de réfléchir au Grand Paris "au profit d'une opération politicienne".
Pour l'UMP, Yanick Paternotte a salué un texte "équilibré et ambitieux" qui permettra de "fortifier l'activité de l'IdF" tandis que Jean-Christophe Lagarde (Nouveau Centre) a déclaré que le projet était "la première pierre d'un grand dessein".
Peu modifié au cours de la discussion, le texte adopté par les députés mardi devrait être transmis au Sénat pour examen en février, juste avant les régionales. 
Dans l'état actuel, une seule lecture est prévue par chambre (Assemblée et Sénat), le gouvernement ayant demandé l'"urgence" sur ce texte. Mais l'opposition comme la majorité ont souhaité la levée de l'urgence afin que les les navettes -et les discussions- puissent se poursuivre entre les chambres.
M. Blanc a affirmé mardi à quelques journalistes que si l'urgence est maintenue, ce qu'il souhaite "personnellement", les travaux du métro automatique pourraient commencer "fin 2013".
 Qu'en pensez vous ?  A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 déc. 2009, 08:44:00

Et allez, encore des "indignations" et des "protestations" pour un tour de manège !

Paris s'asphyxie, ses banlieues sont enclavées, les chômeurs réchignent à aller travailler à 20 km de chez eux, faute de transports.

Le RER a été un premier projet ambitieux et très cher, dont personne ne discute l'utilité.

La "boucle" rapide en est tout simplement le complément indispensable.

Aucun corps ne fonctionne bien si ses veines son bouchées ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 02 déc. 2009, 08:54:00

On peut être d'accord à condition que la prise en charge de la "tête" de la France n'entraine pas le sacrifice du restant du corps 


( nous sommes en plein dans la métaphore médicale  :P )

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 02 déc. 2009, 09:45:00

mps a écrit :Et allez, encore des "indignations" et des "protestations" pour un tour de manège !
Paris s'asphyxie, ses banlieues sont enclavées, les chômeurs réchignent à aller travailler à 20 km de chez eux, faute de transports.

Le RER a été un premier projet ambitieux et très cher, dont personne ne discute l'utilité.

La "boucle" rapide en est tout simplement le complément indispensable.

Aucun corps ne fonctionne bien si ses veines son bouchées ...
Je suis totalement d'accord avec toi mps
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 02 déc. 2009, 16:48:00

C'est vrai qu'il aurait été plus simple de laisser une me... comme les colonnes de Burenne qui coûtent déjà un pognon fou en réfection (la "réfection" de mini blocs de béton peint en blanc et noir ???!!!!!)

Faciliter la circulation dans Paris me parait par contre avoir une certaine utilité. Et puis on pourra toujours demander à un artiste à qui on veut refiler du blé (pourquoi pas Burenne) de faire des tags sur les murs du tunnel...

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33866
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 oct. 2010, 18:01:00

Bonjour,

La Société du Grand Paris (SGP) a indiqué lundi 11 octobre qu'elle entendait créer "un million d'emplois dans la région IdF sur les 25 prochaines années", lors d'une réunion de débat public. La SGP a été chargée par l'Etat de réaliser une double boucle de métro automatique autour de Paris.
"Il s'agit de faire tout notre possible pour aboutir à la création d'un million d'emplois dans la région sur les 25 prochaines années (...), et au total, si on peut, de doubler le taux de croissance du PIB de la région" (pour le porter à 4%), a déclaré un économiste de la SGP, Jean-Claude Prager.
Parlant d'ambition "très forte mais réaliste", l'économiste a souligné qu'elle était "deux fois plus forte que les prévisions tendancielles qui sont faites par l'INSEE".
"On peut maintenant se fixer cet objectif parce que nous avons une stratégie largement amorcée entre l'Etat et la région en association avec les autres grandes collectivités comme la ville de Paris", a avancé Jean-Claude Prager, souhaitant un développement équilibré autour de pôles économiques.

Une locomotive métropolitaine
Cela implique selon lui "de bien mailler l'ensemble du territoire avec l'ensemble des ressources économiques et humaines de la région". Selon l'économiste, "la France a besoin d'une locomotive métropolitaine encore plus puissante qui puisse tirer le territoire national et soit en mesure de continuer à assurer une très forte redistribution des revenus".
Sylvie Marchand, directrice générale de l'INSEE IdF, a souligné que "depuis 20 ans la croissance de l'emploi en IdF a été comparable à l'évolution nationale".
Elle a rappelé que l'INSEE "ne fait pas de projections d'emploi en raison de la difficulté à prévoir la croissance à long terme".
Donnant cependant des "ordres de grandeur", elle a affirmé que "d'ici 2030 l'IdF pourrait compter environ un million d'habitants supplémentaires avec le scénario prolongeant les tendances passées" (de fécondité et de migrations). L'Ile-de-France compte aujourd'hui 11,6 millions d'habitants.
"En ce qui concerne les actifs (personnes ayant un emploi ou en recherche d'emploi - ndlr), on pourrait avoir 450.000 actifs de plus en 2030, qu'ils aient ou non un emploi, soit un actif pour deux habitants", a-t-elle dit.
Cela implique "des hypothèses hautes de taux d'activité des jeunes et des seniors, le taux d'activité des 60-64 ans rejoignant celui des autres actifs dans ce scénario et des flux migratoires élevés", a-t-elle précisé. "Par construction, ces hypothèses de projections n'intègrent pas l'impact des investissements dans de nouvelles infrastructures de transport", a ajouté Sylvie Marchand.


Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 oct. 2010, 13:21:00

J'ai hâte de voir comment tout cela sera financé alors même que les engagements pris par le gouvernement à l'égard de l'Union Européenne prive la France de ses capacités de manoeuvre budgetaires pour lancer de tels chantiers qui ne répondraient qu'aux difficultés de la capitale.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33866
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 déc. 2010, 21:19:00

Bonjour,

Officiellement tout va bien. Le projet Grand  Paris continue à avancer et le calendrier est maintenu. L'objectif de signer deux ou trois contrats de développement territorial avant la fin de l'année prochaine est toujours d'actualité et le processus de débat public préalable au choix du tracé du métro automatique de rocade se poursuit comme prévu.

Cependant le doute commence à poindre dans l'esprit de plusieurs spécialistes chargés des dossiers du Grand Paris.  Ainsi le projet de schéma de transports présenté mi-novembre par les architectes de l'Atelier international du Grand  Paris est venu ajouter à la confusion des débats où s'affrontent projets du gouvernement et de la région Ile-de-France. Pour légitime qu'elle soit, l'annonce d'études complémentaires destinées à voir comment les réflexions des architectes pourraient enrichir le projet qui sortira du débat public évoque chez certains ingénieurs familiers des grands travaux une volonté de gagner du temps.

L'augmentation de 41 % de la taxe sur les bureaux étalée sur 3 ans

Plusieurs amendements, tant au projet de loi de Finances 2011 qu'au projet de loi de Finances rectificative pour 2010 -qui détermine le financement du Grand  Paris-alimentent leur pessimisme. Notamment, la commission des Finances de l'Assemblée nationale a adopté mercredi un amendement qui étale sur trois ans l'augmentation de 41 % de la taxe sur les bureaux qui était destinée à financer les premières dépenses de la Société du Grand Paris (SGP).  « S'il est maintenu, cet amendement a de quoi inquiéter la SGP, explique un proche du dossier. D'ici à la fin 2013, elle a besoin de 1,4 milliard d'euros pour financer des études et réaliser des acquisitions foncières.  Il lui faudra soit emprunter, ce qui a un coût, soit ralentir le rythme ce qui ne semble pas aller dans le sens voulu par le gouvernement ». Et il n'est pas sûr qu'un autre amendement étendant la taxe sur la création de bureaux aux locaux commerciaux, de stockage et aux parkings compense le manque à gagner.  Selon une autre source, la question du financement de la SGP pourrait se poser dès 2011, d'autant plus qu'elle ne disposera pas tout de suite des 4 milliards de dotation prévus.


« Cette augmentation était censée être assez consensuelle, regrette, dépité, un haut fonctionnaire, j'ai l'impression qu'on fait pas mal d'affichage mais qu'on n'y met pas les moyens, y compris sur les contrats territoriaux, or c'est sur eux qu'il fallait mettre le paquet pour faire avancer l'ensemble du projet ». Plus mesuré, un autre juge néanmoins que le gouvernement est au pied du mur. « On verra s'il demande ou non le retrait de ces amendements », ajoute-t-il.  L'examen du texte doit se dérouler du 7 au 9 décembre.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 déc. 2010, 07:37:00

La machine est lourde à lancer : normal pour un projet de cette envergure.

Ce qui m'amuse le plus, ce sont les éternels couinements de la gauche : aec elle Hausman en serait toujours à attendre son permis d'urbanisme pour ses grandes percées !

La gauche nous ressasse qu'en période de chômage, l'Etat doit lancer de grands chantiers. Mais elle les refuse !

La gauche nous casse les pieds avec ses banlieues enclavées, mais s'oppose à leur désenclavement.

De vrais visionnaires ! icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 56609
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 03 déc. 2010, 09:21:00

Où as-tu lu que la gauche s'oppose à ce projet ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 03 déc. 2010, 13:58:00

mps a écrit :La machine est lourde à lancer : normal pour un projet de cette envergure.
Ce qui m'amuse le plus, ce sont les éternels couinements de la gauche : aec elle Hausman en serait toujours à attendre son permis d'urbanisme pour ses grandes percées !

La gauche nous ressasse qu'en période de chômage, l'Etat doit lancer de grands chantiers. Mais elle les refuse !

La gauche nous casse les pieds avec ses banlieues enclavées, mais s'oppose à leur désenclavement.

De vrais visionnaires ! icon_biggrin

La gauche soutient ardemment ce projet, estimant pouvoir en retirer les fruits, alimenter son clientélisme et peut être même s'en attirer les mérites.
Mais les hausses fiscales indispensable à son financement derange nombre de contribuables qui attendent toujours de mesurer l'impact de ce projet mais surtout répondre à l'objectif aussi de deconcentration urbaine qui alimente spéculation immobilière, tensions sur les logements....

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 déc. 2010, 17:12:00

Tu parles ! ous ne savez pas lire ?

L'Assemblée nationale a adopté mardi le projet de loi sur le Grand Paris visant à créer un nouveau réseau de transport automatique en Ile-de-France, suscitant l'unanimité contre lui à gauche mais aussi de fortes critiques à droite.
Conçu par Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Développement de la région-capitale, pour donner "les moyens de réaliser une ville-monde compétitive et attractive", le projet a été adopté par 299 voix contre 216.  



La gauche a voté contre le texte,
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 56609
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 03 déc. 2010, 18:46:00

L'Assemblée nationale a adopté mardi le projet de loi sur le Grand Paris visant à créer un nouveau réseau de transport automatique en Ile-de-France, suscitant l'unanimité contre lui à gauche mais aussi de fortes critiques à droite

Critiques à gauche comme à droite. Tu crois démontrer quoi au juste ?

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré