Trêve terminée - reprise des expulsions

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 mars 2009, 22:22:00

Pour eux.. la loi n'est pas une nuisance sociale, elle est une protection : ne pas se retrouver dehors en hivers avec enfants et bagages.. évidemment, si leur problème n'est pas réglé pendant cette période, ils devront partir plus tard.

Si tu réfléchis bien, cette protection est un sordide déguisement icon_biggrin

1°. Pourquoi doit-elle être assurée par le seul propriétaire ? C'est exactement comme si, quand une famille est sans le sou, on tirait au sort un contribuable qui, seul, doit l'entretenir ...

2°. Se faire expulser n'est jamais rigolo, en aucune saison. Mais ce n'est jamais non plus une surprise : la procédure prévoit en général
- après deux mois de retard de loyer, un recommandé
- au 3ème mois de carence, si le locataire n'a même pas payé une partie de loyer, introduction d'une plainte en justice.
- convocation environ un mois plus tard (4ème) devant le Juge, qui admoneste et propose un arrangement que le locataire accepte.
- 5ème mois : le propriétaire introduit une seconde plainte, vu la carence totale du locataire ;
- 6ème mois : si tout va bien, le Juge prononce l'expuslion.
- 6 mois et demi : le propriétaire doit faire signifier le jugement au locataire.
- 7 mois et demi : le délais après signification étant enfin écoulé, l'expulsion peut avoir lieu !

Et si le type a bien calculé son coup, il va avoir un léger supplément de 5 mois d'hiver !

Ajoute encore à cela que, parmi les expuslions, moins d'une famille sur 1.000 se retrouve réellement à la rue !

Cela justifie-t-il la ruine de 1.000 propriétaires ? 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 17 mars 2009, 22:29:00

La ruine ? Sérieux ? :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 mars 2009, 08:16:00

Oui, sérieux.

Exemple : un couple de petits épiciers retraités, qui avaient constituer leur retraite par l'achat en 30 ans d'un "bel appartement", eux-mêmes se contentant d'un petit entre-sols assez élémentaire. Ils vivaient de leur loyer.

Arrive le locataire qui ne paie pas, ut!ilise toutes les ficelles, et les laisse sans ressources pendant près d'un an. Ils ont bien entendu dû revendre l'appartement pour avoir de quoi manger. Il leur reste donc un petit pécule (résidu de la vente), placé à 3%, ce qui est évidemment insuffisant pour vivre. Ils désépargnent donc tous les mois et, malgré un train de vie affreusement modeste, auront épuisé leurs réserves dans 3 ans.  Et après ?

tout cela pour protéger un escroc ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33872
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 18 mars 2009, 14:13:00

Bonjour,

Je me pose une question, enfin j'ai la réponse mais je la pose quand même, j'ai du mal à croire que beaucoup de propriétaires louent à des gens qui ont peu de ressources ? surtout dans un contexte économique comme aujourd'hui.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 mars 2009, 19:45:00

Ce qui me fait rire, c'est la vision qu'on a des propriétaires.
Déjà, ils sont plus nombreux que les locataires en france, et en plus, j'ai un pote qui loue un F3 à Argenteuil pour 1250€ par mois.
Il aurait largement les moyens d'acheter?
Et c'est loin d'être une exception.
C'est un choix pour certains d'etre locataire, car au final, il paye plus de loyer que de credit.

Quand on parle de propriétaires, on pense riche. Si 55 % des francais étaient riches, ça se saurait, non ?
Quand on parle de locataire, on pense pauvre (c'est tout aussi déplaçé d'ailleur), il faudrait connaitre le pourcentage de locataires qui n'ont vraiment pas les moyens d'acheter.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 mars 2009, 21:58:00

Bien d'accord, Lucifer, la notion de "riche propriétaire" et de "malheureux locataire" est tout à fait caricaturale.

Je me pose une question, enfin j'ai la réponse mais je la pose quand même, j'ai du mal à croire que beaucoup de propriétaires louent à des gens qui ont peu de ressources ? surtout dans un contexte économique comme aujourd'hui.

Pour Politicien, je sais quil y a une grande différence entre la Belgique (où on loue encore sur la bonne mine du candidat) et la France, bien plus inquisitoriale dans la détermination du locataire.

Mais en général, ce ne sont pas les locataires modestes qui posent problèmes. Ce sont surtout des flambeurs qui se soucient de leur loyer comme un poisson d'une pomme, connaissent toutes les astuces de procédure sur le bout des doigts, et disparaissent soudain à la veille de leur expulsion (et après 9 à 10 mois de logement gratuit) ... pour aller se reloger à 500 mètres de là et recommencer !

Bien entendu, ces flambeurs appartiennent à toutes sortes de classes sociales, et il est très sérieusement question de mettre au point, en Belgique, un fichier des mauvais payeurs volontaires , avec bien entendu une foule de précautions légales.  On estime en effet qu'ils sont moins de 1 %, mais qu'ils polluent tout le secteur.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 18 mars 2009, 22:11:00

mps a écrit :Oui, sérieux.

Exemple : un couple de petits épiciers retraités, qui avaient constituer leur retraite par l'achat en 30 ans d'un "bel appartement", eux-mêmes se contentant d'un petit entre-sols assez élémentaire. Ils vivaient de leur loyer.

Arrive le locataire qui ne paie pas, ut!ilise toutes les ficelles, et les laisse sans ressources pendant près d'un an. Ils ont bien entendu dû revendre l'appartement pour avoir de quoi manger. Il leur reste donc un petit pécule (résidu de la vente), placé à 3%, ce qui est évidemment insuffisant pour vivre. Ils désépargnent donc tous les mois et, malgré un train de vie affreusement modeste, auront épuisé leurs réserves dans 3 ans.  Et après ?

tout cela pour protéger un escroc ?
Je parlais de réquisition de logement inoccupé, là tu me parles d'un cas de location classique. D'après ce que j'ai compris en cas de réquisition par l'Etat c'est lui qui prend tout à sa charge. (Enfin à vérifier quand même, je ne suis pas sûr de moi)

Le but d'une réquisition n'est pas de léser les propriétaires mais de les obliger à louer leurs propriétés inoccupées. Ca ne concerne pas tous les proprios, loin de là. Dans le cadre de ton exemple, les personnes dont tu parles, comptant bénéficier du loyer en tant que revenu, ne se seraient jamais permis de laisser leur appartement vacant durant de longues années.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 mars 2009, 07:06:00

Alors là, racaille, tu marques un point à mes yeux.
Si on se base à des logements innocupés, ça change tout, je te rejoins. Je ne vois aucun interet à laisser pourrir un logement, même si on en est propriétaire. C'est même limite indescent vu la conjoncture actuelle du logement.
Là, tu as raison de ce cas precis, il s'agot bien de riches proprios à mes yeux. Si ils avaient besoin d'argent, ils vendraient, même à l'état de ruine.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 mars 2009, 07:35:00

Mes petits canards, vous manquez totalement d'expérience ou d'imagination icon_biggrin

Croyez-vous un instant que les immeubles innoccupés soient le fait de propriétaires si riches qu'ils en deviennent négligents ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Voyez plutôt les situations réelles :

- un propriétaire Althzeimer incapable de gérer, et dont le cas est en procédure de déclaration d'incapacité pour que son entourage puisse décider à sa place.

- un immeuble en multi-propriété suite à un héritage : le notaire bloque tout en attendant de retrouver deux héritiers égarés dans le vaste monde.

- propriétaire de cet immeuble impropre à la location, et qui attend la vente d'un autre bien pour avoir les moyens de rénover celui-ci.

- immeubles tombés en propriété de mineurs : leur tuteur n'a pas le droit de ponctionner dans le capital pour exécuter les travaux, il faut attendre leur majorité.

- demande de modification de destination de l'immeuble, plans initiaux refusés, action en justice des voisins contre le projet, expertises, cela peut prendre 10 ans.

Bref, il y a quasi toujours des prescriptions légales qui entravent la rénovation d'un bien.

La réquisition est idéologique et parfaitement idiote :

- soit l'Etat prend en charge la mise aux normes locatives d'un bien qui ne lui appartient pas, et à fonds perdus puisque des travaux exécutés sur le bien d'un tiers restent acquis sans dédommagement à ce tiers ;

- soit il se contente d'en forcer les portes et d'y installer des squatts, mais quid en cas d'incendie, par exemple ? L'Etat est responsable, et aucune compagnie d'assurance ne couvrira ce genre de désastre dans un batiment qui n'était pas aux normes.

Tout cela, c'est un blabla populiste de plus, pour chatouiller la jalousie naturelle des gens icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 mars 2009, 10:29:00

lucifer a écrit :j'ai un pote qui loue un F3 à Argenteuil pour 1250€ par mois.
Il aurait largement les moyens d'acheter?
Et c'est loin d'être une exception.
C'est un choix pour certains d'etre locataire, car au final, il paye plus de loyer que de credit.
Dis toi une chose c'est qu'avec 1250€ de remboursement de crédit, il n'aurait peut être pas le même genre d'appartement que ce qu'il a aujourd'hui et puis, dans les 1250€ de loyer, les charges sont comprises! Pas besoin de rajouter un ravalement à 10.000 par propriétaire tous les 10 ans,, pas de chaudière à changer, par de dégradation à réparer, pas de frais d'enlèvement d'ordure, pas de chauffage en sus (si c'est un collectif), pas d'eau froide en sus (si elle est collective), c'est du tout frais payés! Et puis, le jour où il veut partir, il part, pas besoin de trouver un vendeur,...
[hr]Concernant la réquisition de logement inoccupés, comment déterminer qu'un logement est inoccupé?
Image

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 mars 2009, 11:46:00

C'est vrai aussi, mais ça reste un choix.
Je trouve préferable d'être proprio, même si c'est plus petit. Au moins, on recupère une partie de ce qu'on verse.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 mars 2009, 13:10:00

Beaucoup plus petit et beaucoup plus cher.
Si je voulais acheter mon appartement, je devrais verser 800€ de crédit tous les mois. Or je ne paye que 500€ de loyer charges comprises. Si on rajoute 150€ de charges diverses (ce qui est encore loin de la vérité), nous sommes à 450€ de plus par mois, soient 162.000€ sur 30 ans. 162.000€ de plus juste pour se dire propriétaire, ça me parait un peu trop.
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 mars 2009, 18:14:00

Etre propriétaire a son charme, mais aussi ses inconvénients.

Il y a bien entendu les taxes, l'ISF, les frais communs : si l'assemblée des co-prpriétaires décide de recouvrir les balcons d'or fin, ou de tapisser l'ascenseur de vison, tu n'a qu'à raquer icon_cry

Mais il y a un aspect auquel on ne pense pas assez, c'est la modification de composition de famille.

Un petit appart ? Oui, mais que fait-on quand arrivent deux bébés ?
Un grand appart ? Oui, mais quand les gosses s'en vont, il est trop grand et donc trop cher.
Le couple qui divorce : il faut soit indemniser l'autre, soit vendre.
Seul ? Une chambre suffit. Mais si tu retrouves une compagne flanquée que trois marmots ?

Finalement, c'est toujours le locataire qui fait la bonne affaire ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 19 mars 2009, 20:52:00

le droit aux logements pour touts le mondes, et des loyers moin cheres, de plus certains propriots loues des ruines a des prix fous , doivent etres severement punits
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 mars 2009, 22:01:00

le droit aux logements pour touts le mondes, et des loyers moin cheres, de plus certains propriots loues des ruines a des prix fous , doivent etres severement punits

Ne rêve pas.

Les loyers en général ne diminueront pas, puisque le prix des immeubles augmente, et que si le propriétaire ne retirait pas au moins 3 % net de ses locations, il préfèrerait un placement sans soucis en obligations. 'oublie pas qu'entre ce qu'il touche comme loyers et ce qu'il empoche, il y a les énormes taxes, l'ISF, les frais d'entretien constant et parfois très lourds, des mises aux normes incessantes, des périodes où les loyers ne sont pas payés (voir plus haut).

Pour les "taudis", la plupart du temps, ce sont les locataires qui démolissent en un temps record le bien qui leur est confié. Apèrs deux ou trois rénovations onéreuses, le propriétaire en a marre, et laisse en l'état. et s'ils louent cher, c'est en fonction du risque : un locataire qui n'a pas de revenus fixes a toutes les chances de rester longtemps sans payer. Il faut donc bien mutualiser le risque.

Oui, il y a sans doute des marchands de sommeil qui exagèrent, mais il faut voir les deux côtés de la réalité.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré