L'espace : la nouvelle poubelle de la Terre ?

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33872
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 mars 2009, 18:27:00

Bonjour

Depuis le lancement de Spoutnik 1, en 1957, plus de 6 000 satellites artificiels ont été mis sur orbite, ce qui engendre une pollution spatiale importante. A plusieurs milliers de kilomètres au dessus de nos têtes, l'espace est aujourd'hui saturé d'objets et de débris.
Suivant les estimations des agences spatiales, 600 à 800 satellites sont actifs sur les 6 000 envoyés dans l'espace depuis le Spoutnik soviétique.

Quand ils ne sont pas tout simplement détruits par des missiles, les satellites arrivés en fin de vie continuent de voguer dans l'espace. On estime que sur les 6 000 lancés depuis 1957, près de 2 000 satellites "morts" errent autour de la Terre.
Le 11 janvier dernier, la Chine a lancé un missile pour détruire un de ses anciens satellites. Résultat : l'explosion a provoqué la dispersion de plusieurs milliers de débris ! Ajoutez à cela les vieux satellites obsolètes et les différents étages laissés en orbite lors de leur lancement, ce sont plus de 10 millions de débris qui gravitent au dessus de nos têtes.


Il n’existe actuellement aucune solution satisfaisante pour venir à bout de l'encombrant nuage de débris qui entoure la Terre. Depuis des années, c'est l'atmosphère qui se charge de cette besogne en consumant les déchets pour qu’ils ne retombent pas sur Terre. Mais cela peut être long : si en orbite basse, la durée de vie d'un satellite est de quelques mois, celle-ci peut aller jusqu'à plusieurs millénaires en orbite haute. En orbite géostationnaire (36 000 km) elle devient même infinie à l’échelle humaine!

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 mars 2009, 09:23:00

Qu'il faudrait que les ferailleurs financent un satallite aimanté, pour récupérer tous ces déchets ... icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 04 mars 2009, 12:50:00

Bonjour,


je me demande comment avec autant de débris flottants, il n'y a pas de collision avec les satellites toujours actifs ? Leur surveillance doit être drastique et la mise en orbite d'autres appareils, sûrement un vrai casse-tête.

Apparemment, à part en prévoir 5 fois plus d'ici un siècle, aucune solution n'est proposée. J'ai juste lu qu'aucune solution technique viable se dégageait.. Vous croyez que quelqu'un cherche réellement une solution ? Il y a juste des sociétés qui proposent d'envoyer des urnes funéraires dans l'espace : originale mais réalisable ?

à plus

Invité

Message non lu par Invité » 16 avr. 2009, 19:36:00

En effet, il y a de gros problèmes.
Ils attendent que les débris se consument tout seul avec le temps.............
Le "après moi, le déluge" sera à solutionner par nos enfants et petits-enfants. Ils auront le droit de nous juger.........
On a frôlé, il y a peu de temps une catastrophe. J'ai retrouvé l'article :



Brève poussée d’adrénaline, jeudi 12 mars, pour les occupants de la Station spatiale internationale (ISS). Ils ont dû se préparer à abandonner le navire, menacés par un débris spatial qui aurait pu entrer en collision avec l’ISS, à environ 10km/s.
A 16h35 (GMT), la Nasa a ordonné l’évacuation de la station. Les astronautes se sont alors réfugiés dans la navette Soyouz de secours et ont fermé les trappes d’accès. Dix minutes plus tard, l’équipe regagnait la station. Le débris avait taillé sa route dans l’espace.
D’après la Nasa, la menace a d’abord été sous-évaluée. Dans le jargon de la Nasa, dans un premier temps qualifiée de “basse”, elle est devenue “rouge”. Et ce,  “probablement à cause d’une erreurdans la surveillance des objets en orbite. Conséquence, l’ISS n’a pas eu le temps d’effectuer une manœuvre d’évitement.
Le débris en question, qui répond au nom de 205090 PAM-D, est un morceau de 13 cm, pesant environ 1 kg, provenant du moteur qui permet à un satellite d’atteindre l’orbite voulue. Il s’agit avait servi à propulser un satellite GPS américain, lancé en 1993.
Cette collision aurait pu être dramatique. Dans le New scientist, Gene Stansbery de la Nasa explique qu’“un objet de la taille d’une pièce de nickel* lancé à 10 km/seconde a la même énergie qu’une petite voiture à 80 km/heure”… On imagine les dégâts avec un morceau de 13 centimètres.
Ce genre de mésaventure risque de se répéter. A proximité de la terre, l’espace est “jonché” de débris de toutes sortes, abandonnés au fil de la conquête spatiale.

Fleur sauvage

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré