Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Venez parler de l'actualité sportive
pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 26 mai 2024, 14:50:38

Là tu critiques le droit français, ce qui est ton droit. Le droit est fait par la représentation nationale et reflète une large partie de l'opinion. Tu peux ne pas t'y retrouver. Il est vrai qu'en République, la loi correspond au centre de gravité des idées des citoyens. Ce centre de gravité peut se déplacer à droite ou à gauche, mais il ne peut pas atteindre l'extrémité du spectre et ne peut satisfaire les idées qui s'y trouvent.
Les français, par le biais de leurs représentants et en tenant compte des événements du passé, on fixé des limites à la liberté d'expression. C'est ainsi. A nous, au moyen de la justice, de faire en sorte que cette loi soit respectée. Si EZ outrepasse les limites imposées par le droit, les juges sont là pour le sanctionner.
Tu remarqueras que cette sanction va tomber en tenant compte du contexte. Le gars qui tient de propos homophobes ou racistes au bistrot sera rarement poursuivi, tandis que le responsable politique qui fait une déclaration publique le sera.
C'est cette marge qui permet à la société de respirer sans tomber dans la délation et c'est cette marge que, parfois, les activistes cherchent à réduire.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37652
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par johanono » 26 mai 2024, 15:15:39

Herresca a écrit :
26 mai 2024, 13:57:25
johanono a écrit :
26 mai 2024, 13:34:18
La morale et l'éthique sont subjectives, personnelles à tout un chacun.

Le droit est censé refléter une morale plus ou moins communément admise, mais certains peuvent ne pas s'y retrouver.

Je maintiens qu'il y a un flou législatif, pour l'homophobie comme pour la laïcité.

Le vrai problème, ce sont les agissements des activistes LGBT, quand ils portent plainte pour homophobie, ou bien quand ils pratiquent la cancel culture (parce que, même si les tribunaux leur donnent tort, la cancel culture populaire, médiatique et commerciale qu'ils imposent à leurs opposants peut faire des dégâts).
Je suis globalement d'accord. Il y'a un flou maintenu autour de toutes les notions juridiques qui pourraient être utilisées pour porter un discours critique vis-à-vis des minorités ethniques et sexuelles, de leurs idéologies, et des individus qui y appartiennent ou s'en réclament.
L'exemple le plus évident et le plus englobant est celui de la notion de "haine", concept souvent interprété de manière très large à des fins de diabolisation ou de censure, et donc de remise en cause croissante de la liberté d'expression par le double mécanisme de la jurisprudence et de la multiplication des lois "contre la haine".

On le voit avec les cas de Zemmour, condamné pour avoir affirmé que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est un fait." des propos qui auraient pu à l'époque être le point de départ d'une réflexion politique pour justement trouver des solutions perènnes à la sur-représentation des maghrébins et africains dans les statistiques de criminalité, et d'Alain Soral qui s'est fendu de propos peu cavaliers mais pas scandaleux, au sujet d'une activiste LGBT, et a écopé d'une peine de prison ferme pour cela.
Et les activistes LGBT prospèrent sur ce flou juridique. Si la loi était claire, ils ne pourraient pas brandir comme ils le font la menace du procès en homophobie.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5763
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par les orteils » 26 mai 2024, 18:47:57

La loi me paraît correcte : assez pour que les associations extrémistes s'arrêtent à la menace, sachant qu'elles n'ont aucune chance de gagner un procès, assez pour condamner JMLP ou EZ par exemple.
C est donc déjà une bonne base pour nous qui sommes ici contre les discriminations : reste à proposer d'éventuelles améliorations.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 26 mai 2024, 19:06:18

Elle est correcte mais devrait être complétée pour empêcher le lynchage médiatique qui se généralise. L'État de droit peut être menacé.

Avatar du membre
Herresca
Messages : 214
Enregistré le : 22 juil. 2017, 22:59:10

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Herresca » 26 mai 2024, 19:43:14

johanono a écrit :
26 mai 2024, 15:15:39
Herresca a écrit :
26 mai 2024, 13:57:25
johanono a écrit :
26 mai 2024, 13:34:18
La morale et l'éthique sont subjectives, personnelles à tout un chacun.

Le droit est censé refléter une morale plus ou moins communément admise, mais certains peuvent ne pas s'y retrouver.

Je maintiens qu'il y a un flou législatif, pour l'homophobie comme pour la laïcité.

Le vrai problème, ce sont les agissements des activistes LGBT, quand ils portent plainte pour homophobie, ou bien quand ils pratiquent la cancel culture (parce que, même si les tribunaux leur donnent tort, la cancel culture populaire, médiatique et commerciale qu'ils imposent à leurs opposants peut faire des dégâts).
Je suis globalement d'accord. Il y'a un flou maintenu autour de toutes les notions juridiques qui pourraient être utilisées pour porter un discours critique vis-à-vis des minorités ethniques et sexuelles, de leurs idéologies, et des individus qui y appartiennent ou s'en réclament.
L'exemple le plus évident et le plus englobant est celui de la notion de "haine", concept souvent interprété de manière très large à des fins de diabolisation ou de censure, et donc de remise en cause croissante de la liberté d'expression par le double mécanisme de la jurisprudence et de la multiplication des lois "contre la haine".

On le voit avec les cas de Zemmour, condamné pour avoir affirmé que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est un fait." des propos qui auraient pu à l'époque être le point de départ d'une réflexion politique pour justement trouver des solutions perènnes à la sur-représentation des maghrébins et africains dans les statistiques de criminalité, et d'Alain Soral qui s'est fendu de propos peu cavaliers mais pas scandaleux, au sujet d'une activiste LGBT, et a écopé d'une peine de prison ferme pour cela.
Et les activistes LGBT prospèrent sur ce flou juridique. Si la loi était claire, ils ne pourraient pas brandir comme ils le font la menace du procès en homophobie.
Même si la loi était totalement claire, ciblant les actes réellement répréhensibles, les lobbys wokes et libéraux-libertaires pèseraient de toutes leurs forces pour changer l'état du droit. Il faudrait des gardes-fous beaucoup plus sérieux, une sorte de 1er amendement francais, et la fin de la logique du "régime d'exception" sur ces questions qui touchent aux libertés fondamentales.

pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 26 mai 2024, 20:00:34

Les USA n'ont pas connu la shoah et les délations sous l'occupation. Nous n'avons pas le meme rapport à l'immigration que les américains. Notre droit tient compte de notre histoire pour pacifier la société.

Avatar du membre
Herresca
Messages : 214
Enregistré le : 22 juil. 2017, 22:59:10

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Herresca » 26 mai 2024, 20:03:08

pierre30 a écrit :
26 mai 2024, 20:00:34
Les USA n'ont pas connu la shoah et les délations sous l'occupation. Nous n'avons pas le meme rapport à l'immigration que les américains. Notre droit tient compte de notre histoire pour pacifier la société.
Raison de plus pour renforcer une approche axée sur les droits fondamentaux et l'interêt général, plutôt que sur l'arbitraire positiviste et les caprices des lobbies.

pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 26 mai 2024, 20:06:35

Le législateur a jugé qu'il fallait aller au-delà de quelques principes simples.

Avatar du membre
Herresca
Messages : 214
Enregistré le : 22 juil. 2017, 22:59:10

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Herresca » 26 mai 2024, 20:31:43

pierre30 a écrit :
26 mai 2024, 20:06:35
Le législateur a jugé qu'il fallait aller au-delà de quelques principes simples.
La multiplication des normes juridiques et des exceptions diverses ne fait qu'ajouter à la complexité et à la confusion, créant un environnement juridique où les droits individuels peuvent être facilement érodés. Cette prolifération des lois et règlements, souvent influencée par des lobbies, est une forme de sénescence du droit. Elle reflète la même décadence que celle observée dans nos sociétés européennes vieillissantes et bureaucratiques.
Tout comme une société vieillissante peut devenir rigide et sclérosée, un système juridique surchargé de lois et de régulations finit par perdre en clarté et en efficacité.
Nous avons besoin d'un cadre juridique simplifié et robuste, axé sur la protection des droits fondamentaux et capable de résister aux fluctuations politiques et aux influences des lobbys. La technicité et la complexité juridiques doivent servir à protéger ces droits fondamentaux, et non à s'en éloigner.

Sinon, la référence au législateur ne constitue pas tellement un argument d'autorité pour moi; Je ne me sens pas représenté par les présidents et majorités législatives françaises depuis plusieurs décennies déjà. Mais ils ne sont pas les seuls en cause dans ce processus. L'action conjuguée de groupements d'interêts particuliers, ainsi que des mécanismes jurisprudentiels particulièrement pervers, constituant de facto un "gouvernement des juges", ont permis ces dérives.

pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 26 mai 2024, 21:07:06

Le droit est complexe, c'est un fait. Mais pourrait il être satisfaisant en simplifiant à l'extrême ? Je ne le crois pas car la société est complexe.
La technicité et la complexité juridiques doivent servir à protéger ces droits fondamentaux, et non à s'en éloigner.
un système juridique surchargé de lois et de régulations finit par perdre en clarté et en efficacité.
On est bien d'accord.
Il ne faut pas confondre le droit, la réglementation et la bureaucratie. Les 2 dernieres devraient faire l'objet d'une réforme basee sur l'efficacite au service du seul interet general. C'est la faiblesse de notre système de ne pas y parvenir. Le gouvernement et les representants doivent fixer des objectifs et aplanir les lourdeurs qui nous empêchent de les atteindre.
C'est en ça que j'adhère au 'ni droite ni gauche'. Je constate que tous les résultats ne sont pas atteints.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37652
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par johanono » 27 mai 2024, 08:52:42

pierre30 a écrit :
26 mai 2024, 20:06:35
Le législateur a jugé qu'il fallait aller au-delà de quelques principes simples.
Ben non, justement. En matière d'homophobie (puisque tel est notre sujet), le législateur se contente de définir quelques principes simples. Ces principes sont d'interprétation subjective. Et c'est ce flou qui renforce l'activisme LGBT.

pierre30
Messages : 11823
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par pierre30 » 27 mai 2024, 10:39:49

La jurisprudence est là pour adapter le principe à la réalité concrète. La loi est souvent très complexe, mais le réel l'est bien davantage.
L'action conjuguée de groupements d'interêts particuliers, ainsi que des mécanismes jurisprudentiels particulièrement pervers, constituant de facto un "gouvernement des juges", ont permis ces dérives.
Les juges créent la jurisprudence en s'appuyant d'une part sur le texte voté par le législateur, et d'autre part sur le cas réel rencontré. Le législateur a besoin des techniciens que sont les juges tout comme l'ingénieur qui dessine un moteur à besoin des mécanos pour que ce moteur fonctionne. Il n'y a pas de gouvernement des juges. Ceux ci restent soumis aux textes et les textes sont créés par les représentants. Ceux qui s'en prennent aux juges voudraient, de fait, s'affranchir de l'état de droit .
Les états qui s'en prennent aux juges versent dans l'autoritarisme et s'éloignent de la démocratie républicaine parce qu'ils trouvent que le système n'est pas compatible avec leurs idées situées à l'extrémité du spectre.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5763
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par les orteils » 27 mai 2024, 14:43:39

johanono a écrit :
27 mai 2024, 08:52:42
En matière d'homophobie (puisque tel est notre sujet), le législateur se contente de définir quelques principes simples. Ces principes sont d'interprétation subjective. Et c'est ce flou qui renforce l'activisme LGBT.
Ce n'est pas le soi-disant flou qui qui renforce l'activisme : ces gens-là ont leurs convictions, et pour certaines leur idéologie. Quant à l'interprétation, à défaut de jugements l'illustrant, elle reste à préciser.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 2002
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par fan2machiavel » 27 mai 2024, 15:37:09

Quelque soit la définition qu'on donne à l'homophobie. Dire qu'on refuse de lutter contre l'homophobie montre au moins une certaine sympathie vis à vis de l'homophobie. Je suis d'accord pour donner une définition strict de l'homophobie c'est à dire juste les discrimination, les insulte et les violence. Mais dans ce cas on peu dire qu'on est contre l'homophobie (ou à minima qu'on n'est pas contre la lutte contre l'homophobie) c'est à dire les discrimination, les insulte et les violence tout en étant contre les autres revendications LGBT. Encore une fois on demande juste de porter un simple logo sur un maillot, pas de faire un discourt, de faire une minute de silence ou autre. Ce qu'a fait ce joueur est un acte militant car il y a une prise d'initiative du joueur là où accepter de porter le logo ne nécessite aucune initiative.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2228
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Kadavre » 27 mai 2024, 16:43:42

fan2machiavel a écrit :
27 mai 2024, 15:37:09
Ce qu'a fait ce joueur est un acte militant car il y a une prise d'initiative du joueur là où accepter de porter le logo ne nécessite aucune initiative.
Je pense exactement l'inverse. C'est porter un logo LGBT qui est un acte militant. On a le droit de refuser de se faire embrigader dans un militantisme même passif, sans pour autant que ce soit interprété comme de l'homophobie.

Répondre

Retourner vers « Sport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré