Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
les orteils
Messages : 5217
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par les orteils » 28 mai 2023, 20:10:15

Les profs ne peuvent pas voir grand chose : ils restent une heure en classe où il ne se passe rien. Si personne ne les met au courant... Le harcèlement peut avoir lieu dans la cour, les couloirs, le réfectoire, mais surtout de nos jours sur les réseaux sociaux : cela n'était pas le cas avant, même si on a toujours trouvé des cibles fragiles, ce n'était pas aussi dramatique qu'aujourd'hui. Exclure un gamin qui est irréprochable dans l'enceinte de l'établissement est presque impossible, en revanche, effectuer un signalement pour des faits rapportés est tout a fait réalisable.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16240
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par Yakiv » 29 mai 2023, 11:24:46

Encore un témoignage édifiant sur le jmenfoutisme qui règne à propos du harcèlement scolaire.
Une autre élève de la même école !
Comme dans bien des domaines, on ne protège pas les victimes et le doute bénéficie toujours aux harceleurs, aux agresseurs, aux sadiques. C'est la loi du plus fort, les plus gentils et les plus sensibles n'ont qu'à se suicider.
France Info a écrit :
Suicide de Lindsay dans le Pas-de-Calais : le témoignage alarmant d’une autre adolescente

Publié le 27/05/2023 20:46
Mis à jour le 27/05/2023 22:35

(...)

Voici le témoignage d’une autre adolescente, élève de 3e dans le même établissement.

Le message vocal date d’il y a quelques semaines à peine. Un énième message haineux de quelques collègues de sa classe, et qui fait froid dans le dos. La jeune fille vit un harcèlement constant. Depuis son entrée au collège de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, il y a quatre ans, elle est la risée des élèves sur son physique, en classe comme sur les réseaux. Vendredi encore, elle rendait hommage à Lindsay, cette autre collégienne qui a mis fin à ses jours, suite au harcèlement scolaire dont elle était victime. Un passage à l’acte que l’adolescente comprend. "On me dit parfois d’ignorer, de rien faire mais d’en parler. Je n’y arrive pas, ça me donne encore plus envie de disparaître", témoigne la jeune fille.

L'établissement n'a jamais convoqué les élèves harceleurs

Des propos difficiles à entendre pour son papa, qui a sollicité les encadrants du collège à plusieurs reprises. "On ne peut rien faire parce qu’on n’a pas de preuves. (…) Qu’est-ce qu’il faut ramener comme preuves ? Un poignard dans le dos ? Un bras cassé ? On se demande comment on peut faire", se désole-t-il. L’établissement a fini par proposer un suivi plus assidu de l’adolescente, mais n’a jamais convoqué les élèves qui la harcèlent.

Alors la jeune fille s’est isolée, jusqu’à ne plus vouloir aller en classe, avec l’accord de ses parents. "Je dois faire un choix entre retrouver un courrier de l’Académie, ou retrouver ma fille suicidaire ?!" s’indigne son père. Et depuis ce drame, sa maman vit encore plus la peur au ventre. "Quand je pars de la maison, j’envoie des textos toutes les 30 minutes, et si elle ne me répond pas, je ne suis pas bien", confie sa maman. La famille envisage toujours de porter plainte, mais elle attend surtout un geste fort de l’établissement scolaire.
https://www.francetvinfo.fr/societe/edu ... 51760.html

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5217
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par les orteils » 29 mai 2023, 18:24:39

La direction du collège est là fautive : même s'il n'y a pas de preuves, il faut intervenir, et ce n'est jamais facile. Le harcèlement détruit la victime, il faut faire prendre conscience de cette réalité aux auteurs, ce qui demande une implication personnelle de la direction , d'autant plus aléatoire qu'elle n'a pas été formée à gérer ces problématiques.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)


Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par johanono » 01 juin 2023, 22:35:59

Les parents ont porté plainte. Nous verrons ce que ça donne.

Avatar du membre
Camille
Messages : 4150
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par Camille » 02 juin 2023, 08:43:41

Tout comme ils avaient déjà porté plainte, quand leur fille était en vie, quand elle se faisait harceler.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16240
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par Yakiv » 02 juin 2023, 09:10:55

Même si je suis bien conscient que ça ne relève aucunement de la prévention et qu'il va bien falloir sérieusement se mettre au travail dans ce domaine, je pense qu'il faut aussi dans le même temps prévoir des sanctions qui soient à la hauteur des conséquences engendrées par ce type de harcèlement. Concrètement par exemple, les harceleurs de Lindsay ne devraient pas pouvoir s'en sortir sans effectuer plusieurs années de prison ferme. Encore une fois, il faut que la peur change de camp, très clairement.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par johanono » 02 juin 2023, 09:53:03

Il paraît que les harceleuses continuent les menaces, et qu'elles ont même publié des messages dans lesquels elles promettent d'aller pisser sur sa tombe...

Moi, je crois que ces harceleuses savent ce qu'elles font. Elles savent très bien que leur entreprise de harcèlement peut pousser la victime au suicide. C'est juste une envie d'effacer l'autre pour ressentir de la jouissance. Ce sont des pulsions meurtrières.

Mais il y en a qui vont probablement leur chercher des excuses... Face à des harceleuses aussi vicieuses et aussi tarées, il ne sert à rien de faire de la prévention. La réponse ne peut être que pénale. Plusieurs années de prison ferme, comme le suggère @Yakiv, ça leur fera les pieds. Et peut-être que la peur changera de camp, le jour où les personnes impliquées prendront conscience que la loi sera désormais rigoureusement appliquée.

Mais on n'en est pas là. La Justice française étant ce qu'elle est, c'est-à-dire très laxiste, elles écoperont, tout au plus, de deux mois de prison avec sursis.

Pourtant, la loi existe déjà :
Article 222-33-2-3

Constituent un harcèlement scolaire les faits de harcèlement moral définis aux quatre premiers alinéas de l'article 222-33-2-2 lorsqu'ils sont commis à l'encontre d'un élève par toute personne étudiant ou exerçant une activité professionnelle au sein du même établissement d'enseignement.

Le harcèlement scolaire est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende lorsqu'il a causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'a entraîné aucune incapacité de travail.

Les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 € d'amende lorsque les faits ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours.

Les peines sont portées à dix ans d'emprisonnement et à 150 000 € d'amende lorsque les faits ont conduit la victime à se suicider ou à tenter de se suicider.


Le présent article est également applicable lorsque la commission des faits mentionnés au premier alinéa du présent article se poursuit alors que l'auteur ou la victime n'étudie plus ou n'exerce plus au sein de l'établissement.
Donc 10 ans de prison. Même en divisant la peine par deux compte tenu de la fameuse "excuse de minorité", ça fait quand même 5 ans.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5217
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par les orteils » 03 juin 2023, 21:41:15

Il y a toujours une certaine mansuétude à l'égard des mineurs qui, aussi déterminés et cruels soient ils (bien davantage que les adultes) n'ont pas pleinement conscience de la portée de leurs actes. Il est évident qu'ils réaliseront plus tard l'horreur de leur attitude. Néanmoins, il est nécessaire d'appliquer les peines encourues, puissent elles faire en effet changer la peur de camp, et l'urgence est de cesser de perdre des jeune vies humaines de la sorte. Systématiser les exclusions scolaires va aussi sérieusement compliquer la vie de ces imbéciles.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Papibilou
Messages : 12083
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par Papibilou » 04 juin 2023, 11:24:02

Il est prévu, chaque année une journée d'information pour les enseignants sur le thème du harcèlement. Mais à ma connaissance il n'en est pas prévu à l'égard des élèves. La prévention passe par là.
Mais ça n'arrêtera pas tout le harcèlement. Les jeunes ne se rendent pas compte du mal qu'ils peuvent faire. Il faut donc aussi une batterie de sanctions: exclusion temporaire, exclusion définitive (du harceleur, pas du harcelé), convocation systématique des parents, menace sur les allocs, convocation au commissariat .
Une autre solution, me semble-t-il est le tutorat. Si chaque élève de terminale, par exemple, est chargé de chapeauter un élève plus jeune, le jeune s'il est harcelé en réfèrera parfois plus facilement à son tuteur qu'au prof ou à ses parents.

Avatar du membre
merlin
Messages : 4149
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par merlin » 04 juin 2023, 12:08:14

johanono a écrit :
02 juin 2023, 09:53:03
Il paraît que les harceleuses continuent les menaces, et qu'elles ont même publié des messages dans lesquels elles promettent d'aller pisser sur sa tombe...

Moi, je crois que ces harceleuses savent ce qu'elles font. Elles savent très bien que leur entreprise de harcèlement peut pousser la victime au suicide. C'est juste une envie d'effacer l'autre pour ressentir de la jouissance. Ce sont des pulsions meurtrières.

Mais il y en a qui vont probablement leur chercher des excuses... Face à des harceleuses aussi vicieuses et aussi tarées, il ne sert à rien de faire de la prévention. La réponse ne peut être que pénale. Plusieurs années de prison ferme, comme le suggère @Yakiv, ça leur fera les pieds. Et peut-être que la peur changera de camp, le jour où les personnes impliquées prendront conscience que la loi sera désormais rigoureusement appliquée.

Mais on n'en est pas là. La Justice française étant ce qu'elle est, c'est-à-dire très laxiste, elles écoperont, tout au plus, de deux mois de prison avec sursis.

Pourtant, la loi existe déjà :
Article 222-33-2-3

Constituent un harcèlement scolaire les faits de harcèlement moral définis aux quatre premiers alinéas de l'article 222-33-2-2 lorsqu'ils sont commis à l'encontre d'un élève par toute personne étudiant ou exerçant une activité professionnelle au sein du même établissement d'enseignement.

Le harcèlement scolaire est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende lorsqu'il a causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'a entraîné aucune incapacité de travail.

Les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 € d'amende lorsque les faits ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours.

Les peines sont portées à dix ans d'emprisonnement et à 150 000 € d'amende lorsque les faits ont conduit la victime à se suicider ou à tenter de se suicider.


Le présent article est également applicable lorsque la commission des faits mentionnés au premier alinéa du présent article se poursuit alors que l'auteur ou la victime n'étudie plus ou n'exerce plus au sein de l'établissement.
Donc 10 ans de prison. Même en divisant la peine par deux compte tenu de la fameuse "excuse de minorité", ça fait quand même 5 ans.
À partir de 13 ans, l'auteur de harcèlement scolaire encourt une peine d'emprisonnement de 6 mois et une amende de 7 500 €. les juges qui appliqueront ce barême seront donc dans la loi et ne feront pas de laxisme.
en revanche la loi de mars 2022 (macron) est laxiste puisqu'elle n'a pas modifié ce dispositif.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par johanono » 05 juin 2023, 12:06:13

Source ?

Avatar du membre
merlin
Messages : 4149
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par merlin » 05 juin 2023, 13:04:30

Mets ma première phrase dans google, tu arrive dessus .

Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par johanono » 05 juin 2023, 13:19:44

D'accord. Mais il est permis de douter de la fiabilité de ce site.

Avatar du membre
merlin
Messages : 4149
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Harcèlement scolaire : « Un élève sur dix est concerné »

Message non lu par merlin » 05 juin 2023, 13:41:47

oui, bien sur, un site géré par des avocats, ils sont forcément moins spécialistes que toi.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré