Collectivités locales : les fusions, ça coûte cher !

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
johanono
Messages : 33042
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Collectivités locales : les fusions, ça coûte cher !

Message non lu par johanono » 25 nov. 2021, 11:08:16

Papibilou a écrit :
24 nov. 2021, 18:37:16
johanono a écrit :
24 nov. 2021, 14:15:01
Voici une nouvelle étude qui confirme que les fusions d'intercommunalités ont coûté cher :
Les effectifs des intercommunalités ont bondi depuis les fusions de 2017

La recomposition du paysage intercommunal issu de la loi Notre s'est traduite par de nombreuses créations de postes pour permettre aux EPCI d'assurer leurs compétences nouvelles. Une étude AdCF-FNCDG, présentée au Salon des maires, analyse l'impact des fusions sur les politiques RH communautaires.

suite
:mur:
Si on réfléchit bien, créer une nouvelle structure entraîne des créations de postes.
Je reste convaincu qu'il faut, non faire des regroupements mais des suppressions. Il y a 18400 communes de moins de 500 habitants soit plus de la moitié des communes de France pour une population totale à peine supérieure à 4 millions d'habitants.
Supprimer des petites communes, ça revient à les regrouper dans de plus grandes communes, non ?

Manifestement, tu n'as pas compris le problème. On va donc répéter : les fusions horizontales, entre structures d'un même échelon (les communes entre elles, les communautés de communes entre elles, les régions entre elles), ça coûte cher, parce que ça génère des grosses structures et la bureaucratie qui en découle.

Il est également prouvé, faut-il le rappeler, que les plus petites communes sont celles qui affichent les frais de fonctionnement les plus faibles. Plus la population augmente, plus les frais de fonctionnement (en proportion de la population, bien sûr) augmentent. Supprimer les petites communes, ça coûtera cher. Il faut le savoir.
Papibilou a écrit :
25 nov. 2021, 10:52:48
Camille a écrit :
24 nov. 2021, 20:41:07
Je ne suis pas contre la fusion des communes, mais il faut regarder bien d'autres critères que simplement le nombre d'habitants. Certaines de ces communes sont très isolées et couvrent une superficie très large. Et je ne vous apprendrai rien en disant que la dématérialisation, ils ne connaissent pas vraiment (beaucoup n'ont même pas de site Internet !), il y a donc intérêt à maintenir une mairie physique dans ces endroits.

Mais après, il ne faut pas s'attendre à des économies énormes. Et d'ailleurs, tout n'est pas qu'une question d'argent mais d'efficacité. Pour ma part, quand je vois l'ordre du jour des chambres parlementaires en France, très saturé, je me dis qu'il y a l'évidence des carences au niveau de la dévolution des pouvoirs. Personnellement, je reste favorable à un régime fédéral en France, pour alléger l'agenda parlementaire, en lieu en place des régions et des départements, avec de réelles compétences sur lesquelles l'Assemblée ne trancherait plus.
La dématérialisation est un enjeu important. Or, les mairies des communes de moins de 500 habitants ont peu de moyens, peu d'effectifs, etc.. Que faudrait-il faire si on les regroupait ?
La proximité des services est indispensable pour tous ceux qui n'ont pas la possibilité de se déplacer facilement et qui n'ont pas les capacités de naviguer sur le net. Il faut donc généraliser ce qui a déjà été expérimenté dans certaines communes: un bus connecté se déplaçant dans chaque très petite agglo une fois par semaine afin d'offrir aux administrés la possibilité de les aider, non seulement au plan administratif (carte d'identité, passeport etc ..) mais aussi fiscal (déclaration, compréhension des avis, paiement des amendes ...). Au fond offrir de manière itinérante une maison de services comme il s'en crée de plus en plus:
https://www.vie-publique.fr/en-bref/278 ... erritoires
Les regroupements de communes doivent être limités à des besoins réels de regroupement. Par exemple les matériels de jardinage devraient pouvoir être mutualisés. Ou le parc automobile, les transports publics.
La dématérialisation existe déjà dans les petites communes. Les DSN, les transmissions dématérialisées en sous-préfecture, etc., ça existe déjà.

Et les associations de communes pour mettre en commun de petits investissements ou du personnel, ça existe déjà également.

Avatar du membre
johanono
Messages : 33042
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Collectivités locales : les fusions, ça coûte cher !

Message non lu par johanono » 25 nov. 2021, 12:23:51

Hector a écrit :
24 nov. 2021, 23:37:41
Yakiv a écrit :
24 nov. 2021, 23:28:50
Hector qui défend maintenant des propositions de LFI...

Et tu connais la différence d'échelle entre les nouvelles grandes régions et les petites communes ? :zinzin:
Il vaudrait mieux supprimer les régions que les départements quitte à supprimer quelque chose.
Je défends surtout mes positions historiques maintes fois répétées ici. Concernant les régions j'ai déjà précisé ici que je suis pour le retpur à 23 voire plus en supprimant les départements. Quelqu'un a parlé d'une quarantaine sur ce forum, cela pourrait se défendre avec la retour du Berry (Indre + Cher) , une Charente unifiée, le retour du uché de Poitou (Vienne, Deux-Sèvres), de la Champagne, d'une région Alsace, et d'un duché de Lorraine, etc. Quant aux communes, je dis toujpurs qu'il faut diviser par 10, mais c'est plutôt par 20 ou 30 qu'il faut cibler avec un nombre objectif de 1000 à 2000. A 2000 , on aurait à peu près le nombre de cantons électoraux d'avant.
Nous sommes d'accord. Le projet consistant à opérer des fusions verticales (les communes avec les communautés de communes, les départements avec les régions) afin de réduire le nombre de strates du millefeuille administratif, tout en veillant à ce qu'à chaque niveau, les structures ne soient pas trop grandes, est tout à fait rationnel et pertinent.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Narbonne