Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53427
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Nombrilist » 01 sept. 2019, 08:51:38

C'est un peu bizarre d'opposer chant insultant / chant homophobe, sachant qu'un chant homophobe est un chant insultant.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53427
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Nombrilist » 01 sept. 2019, 08:55:15

Jeff Van Planet a écrit :
01 sept. 2019, 08:49:25
c'est moi ou le journaliste a dit n'importe quoi? Il dit que plus on assiste et moins on voit le caractère injurieux, et pourtant 71% des habitués trouvent ça injurieux mais 59% des non habitués. A moins que pendant la nuit 59% soit devenu plus grand que 71, sinon c'est plus on y va et plus on le voit.
C'est parce que (i) le journaliste écrit avec ses pieds et (ii) l'opposition insulte/homophobie est inepte. De ce que j'en comprends, 71% des habitués voient "seulement" des insultes. 59% des non-habitués voient "seulement" des insultes. Il aurait mieux valu que le journaliste donnent le % voyant des insultes homophobes. En gros, il faut faire 100-71 et 100-59.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9588
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 01 sept. 2019, 09:06:36

Pas d'accord avec toi l'opposition insulte/ homophobie existe.
L'insulte (pardon à la modération) "pd" est régulièrement utilisée comme insulte "générique" sans lien avec un rejet des homos.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53427
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Nombrilist » 01 sept. 2019, 09:47:18

Nolimits a écrit :
01 sept. 2019, 09:06:36
Pas d'accord avec toi l'opposition insulte/ homophobie existe.
L'insulte (pardon à la modération) "pd" est régulièrement utilisée comme insulte "générique" sans lien avec un rejet des homos.
Oui, je suis d'accord, je savais que quelqu'un allait me répondre ça. Mais le terme "générique", "généraliste" ou équivalent n'apparaît pas dans les questions du sondage. Or, dans un sondage (si il est téléphonique), tu n'as souvent que deux secondes pour répondre à chaque question. Si elle est mal posée, tu réponds potentiellement à autre chose qu'à la question qui est posée.

Avatar du membre
Hector
Messages : 8258
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Hector » 01 sept. 2019, 10:42:49

Yakiv a écrit :
30 août 2019, 00:25:07
On va pas se le cacher, on le savait depuis très longtemps que les stades de foot étaient devenus des repères de débiles.
La dernière fois que j'ai assisté à un match, c'était il y a une quinzaine d'année je pense, c'était assez convivial jusqu'à ce que quelques faits de jeux transforment le public en ... animaux. Et je n'étais même pas dans un kop.
Bref, maintenant la guerre est déclarée contre les débiles, qui sont plus ou moins homophobes mais débiles avant toutes choses, eh bien il ne faut surtout pas céder. Même principe qu'avec les gilets jaunes, si les autorités cèdent, c'est foutu.
Repaires.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2339
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Spartiate » 01 sept. 2019, 10:52:10

Les beaufs dans toute leur splendeur, qui refoulent au stade le week-end leur semaine de frustrations.

Il y a l'effet de groupe (sinon de meute) qui joue. Ils n'oseraient même pas, à titre individuel, insulter un homo en face d'eux.

Bref, ils ne sont peut-être pas homophobes, mais ils sont assez minables et pitoyables.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7702
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Yakiv » 01 sept. 2019, 11:17:55

Hector a écrit :
01 sept. 2019, 10:42:49
Yakiv a écrit :
30 août 2019, 00:25:07
On va pas se le cacher, on le savait depuis très longtemps que les stades de foot étaient devenus des repères de débiles.
La dernière fois que j'ai assisté à un match, c'était il y a une quinzaine d'année je pense, c'était assez convivial jusqu'à ce que quelques faits de jeux transforment le public en ... animaux. Et je n'étais même pas dans un kop.
Bref, maintenant la guerre est déclarée contre les débiles, qui sont plus ou moins homophobes mais débiles avant toutes choses, eh bien il ne faut surtout pas céder. Même principe qu'avec les gilets jaunes, si les autorités cèdent, c'est foutu.
Repaires.
Bien vu !

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9588
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Nolimits » 01 sept. 2019, 12:54:49

Spartiate a écrit :
01 sept. 2019, 10:52:10
Il y a l'effet de groupe (sinon de meute) qui joue. Ils n'oseraient même pas, à titre individuel, insulter un homo en face d'eux.
Non, bien sûr car ils n'ont certainement rien contre les homos.
Spartiate a écrit :
01 sept. 2019, 10:52:10
Les beaufs dans toute leur splendeur, qui refoulent au stade le week-end leur semaine de frustrations.
Bref, ils ne sont peut-être pas homophobes, mais ils sont assez minables et pitoyables.
Je ne sais pas. Une anecdote : on parlait de ce sujet avec une relation, avocat. C'est une personne équilibrée qui intervient souvent aux PDH pour défendre les salariés et les petits et il est bien tout ce que vous voulez mais certainement pas homophobe. Est-il frustré ? Certainement comme tout le monde, ni plus, ni moins. Et bien j'ai découvert que cet avocat faisait parti des "ultras" Marseillais avec tout ce qui va avec en terme de chants, de slogans et de "oh hisse...enc***".
Il aime ce côté "défouloir" de groupe. Il reconnaît largement ne pas être entourés que de "pointures" en termes de QI...mais il s'en fout et, selon son témoignage, il n'est pas le seul "cadre sup'" à en faire parti.
On retrouve le même phénomène "défouloir de foules" avec la boxe.

Est-ce que ça en fait un "beauf' minable et pitoyable" ? Je ne sais pas.
Je suis favorable à ces espaces de défoulement de groupe. Je ne suis pas sociologue et n'oserai aucune analyse, mais ces espaces existent depuis la nuit des temps (arènes à Rome par ex.). Vouloir les rendre "corrects" : est-ce que ça ne signifiera pas que ce besoin se translatera ailleurs sous une autre forme, moins maîtrisée ?

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2272
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par les orteils » 02 sept. 2019, 08:59:37

Faut-il tolérer ce type de défoulement ? Pourquoi autoriser les propos homophobes et pas les cris de singe ou propos racistes ? Et bientôt sexistes avec l'arbitrage féminin ? Sont-ce les mêmes qui caillassent les cars adverses ? Qui se battent avec les supporters. Où fixer la limite ? On a vu les problèmes anglais avec les hooligans qui ont contraint la prise de mesures radicales ? Et en effet, les hooligans pouvaient être des gens très propres sur eux dès qu'ils sortaient du milieu foot. Comme chez nous donc.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9588
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Nolimits » 02 sept. 2019, 10:10:50

les orteils a écrit :
02 sept. 2019, 08:59:37
Faut-il tolérer ce type de défoulement ? Pourquoi autoriser les propos homophobes et pas les cris de singe ou propos racistes ? Et bientôt sexistes avec l'arbitrage féminin ? Sont-ce les mêmes qui caillassent les cars adverses ? Qui se battent avec les supporters. Où fixer la limite ? On a vu les problèmes anglais avec les hooligans qui ont contraint la prise de mesures radicales ? Et en effet, les hooligans pouvaient être des gens très propres sur eux dès qu'ils sortaient du milieu foot. Comme chez nous donc.
Autant de questions très pertinentes en effet.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3640
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Cheshire cat » 02 sept. 2019, 19:12:21

Homophobe ou pas homophobe ?
De toutes façon, l'injure est punie par la loi.
L'injure est punie par la loi. L'injure peut être privée ou publique. Elle peut aussi avoir un caractère raciste, sexiste ou homophobe. Les sanctions pénales tiennent compte de ces différents éléments. L'injure publique relève d'une procédure spécifique qui permet de la réprimer tout en préservant la liberté d'expression.
Le caractère public ou homophobe etc. n'est qu'une circonstance aggravante.

Les peines encourues sur https://www.service-public.fr/particuli ... its/F32077
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7702
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Yakiv » 02 sept. 2019, 19:21:17

Là où certains, je pense, ont vu une forme de démesure, c'est dans le fait que le mot "e....." (puisque la plupart des accusations viennent de là) est devenu un mot commun, une insulte qui va avec tout. Même si à l'origine, il était très probablement homophobe.
De la même façon, le mot "putain" que j'ai moi même très longtemps utilisé comme synonyme de "m...." n'était en rien employé pour dénigrer les prostituées, envers qui je porte d'ailleurs autant de respect qu'une personne lambda.
Dans le même ordre d'idées, il y a "gros" aussi, plus affectif pour désigner une connaissance bien souvent en dehors du cadre de la grossophobie.

Par contre, moi j'ai fais l'effort de rayer le mot "putain" de mon vocabulaire parce que je considère que les mots ont un sens et qu'ils portent des valeurs. C'est très difficile d'éliminer un automatisme mais je l'ai fait.
Tout ça pour dire que ce mot a bien une origine homophobe mais qu'il n'est pas forcément employé par haine envers les homosexuels, comme c'est le cas à contrario pour les cris de singe lorsqu'un noir récupère le ballon.
Pour autant, je soutiens quand même les instances et le gouvernement, parce qu'aujourd'hui, céder reviendrait à offrir une victoires aux homophobes, aux vrais, et puis parce qu'il faut savoir revenir sur de mauvaises habitudes, mêmes lorsqu'elles sont innocentes.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20514
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Jeff Van Planet » 02 sept. 2019, 19:41:18

Nolimits a écrit :
01 sept. 2019, 09:06:36
Pas d'accord avec toi l'opposition insulte/ homophobie existe.
L'insulte (pardon à la modération) "pd" est régulièrement utilisée comme insulte "générique" sans lien avec un rejet des homos.
Alors, oui mais non. Car utiliser un nom, un groupe ou quoi que ce soit en insulte, signifie que tu considère comme "mauvais" ce nom ou groupe.
Si j'utilise comme insulte le terme, au hasard ( :mrgreen: ) "nolimits" alors que penses-tu que ça dit de la pensée envers toi des utilisateurs de cette insulte?

Clairement quand tu utilises l'abréviation de pédéraste comme une insulte, alors tu considères qu'il ne faut pas l'être ou que l'être est une honte ou néfaste ou... bref négatif.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9588
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 02 sept. 2019, 19:47:38

Jeff Van Planet a écrit :
02 sept. 2019, 19:41:18
Nolimits a écrit :
01 sept. 2019, 09:06:36
Pas d'accord avec toi l'opposition insulte/ homophobie existe.
L'insulte (pardon à la modération) "pd" est régulièrement utilisée comme insulte "générique" sans lien avec un rejet des homos.
Alors, oui mais non. Car utiliser un nom, un groupe ou quoi que ce soit en insulte, signifie que tu considère comme "mauvais" ce nom ou groupe.
Si j'utilise comme insulte le terme, au hasard ( :mrgreen: ) "nolimits" alors que penses-tu que ça dit de la pensée envers toi des utilisateurs de cette insulte?

Clairement quand tu utilises l'abréviation de pédéraste comme une insulte, alors tu considères qu'il ne faut pas l'être ou que l'être est une honte ou néfaste ou... bref négatif.
Non pas d'accord. Il y a une notion "d'usage" qui fait perdre son sens au terme employé. Ne me dis pas que toi le 1er, tu n'emploies jamais les termes (c'est très difficile à écrire, mais tu vois ceux dont je veux parler) quand tu t'énerves en voiture ou lorsque qu'on t'as lancé un scud au boulot ? Et je suis certain (ou presque) que tu n'as rien contre les homos (mais peut-être que tu dis "flûte" ou "saperlipopette"... :mrgreen: )

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20514
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Homophobie dans les stades : risque de surenchère ou reprise du dialogue ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 02 sept. 2019, 19:59:44

@Nolimits je ne dis pas que tu as tord, mais il y a quand même derrière (sans mauvais jeu de mots) une sorte d'héritage culturel homophobe. C'était vu comme une maladie il n'y a pas si longtemps encore.
C'est la même chose quand on traite quelqu'un de fou. Personne ne veut l'être et c'est surtout pour dire "tu n'es pas comme nous" ou pas l'un des nôtres.

Mais tu as raison: beaucoup de gens disent des choses comme ça sans être homophobes.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré