Baisse des effectifs dans les administrations.

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 28299
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par wesker » 12 févr. 2018, 12:55:30

Il est paradoxal de vanter la flexibilité et d'attendre que les salariés soient motivés, impliqués et participent, aussi, par leur dynamisme au développement d'une boîte dans laquelle ils ne se projettent pas.

Il est absolument indispensable de remettre du lien et de valoriser les intérêts communs qui existent au sein d'une structure économique entre les salariés, l'investisseur et le gérant de la boite, (n'étant pas systématiquement les mêmes personnes). En ce sens, prétendre que la modernité serait uniquement le "zap" est une vision "énarchique" du fonctionnement des entreprises, souvent inspirés par des personnes qui restent accrochés à des statuts extrêmement protecteurs.

Papibilou
Messages : 5001
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Papibilou » 12 févr. 2018, 15:45:23

wesker a écrit :
12 févr. 2018, 12:55:30
Il est paradoxal de vanter la flexibilité et d'attendre que les salariés soient motivés, impliqués et participent, aussi, par leur dynamisme au développement d'une boîte dans laquelle ils ne se projettent pas.

Il est absolument indispensable de remettre du lien et de valoriser les intérêts communs qui existent au sein d'une structure économique entre les salariés, l'investisseur et le gérant de la boite, (n'étant pas systématiquement les mêmes personnes). En ce sens, prétendre que la modernité serait uniquement le "zap" est une vision "énarchique" du fonctionnement des entreprises, souvent inspirés par des personnes qui restent accrochés à des statuts extrêmement protecteurs.
oops !
Je n'ai strictement rien compris. Je trouve que ce forum se complique !

Avatar du membre
wesker
Messages : 28299
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par wesker » 12 févr. 2018, 21:11:59

Patrons et salariés partagent bien plus que les formations politiques ne le disent, souvent pour des raisons électorales.
Mieux vaux mettre en évidence les convergences plutôt que d'exalter les divisions !

Papibilou
Messages : 5001
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Papibilou » 13 févr. 2018, 10:03:17

wesker a écrit :
12 févr. 2018, 21:11:59
Patrons et salariés partagent bien plus que les formations politiques ne le disent, souvent pour des raisons électorales.
Mieux vaux mettre en évidence les convergences plutôt que d'exalter les divisions !
Si c'est vraiment ce que vous aviez voulu dire, ça signifie que je n'avais rien compris. En tous cas, là, c'est clair. Merci.
Et, en plus, vous avez raison sur le fond.
Et si vous mettez en doute la volonté des partis politiques de mettre en évidence les convergences patrons salariés, vous pourriez rajouter les syndicats dont certains (suivez mon regard) ne trouvent jamais le verre même seulement à moitié plein.
C'est la raison pour laquelle l’évolution de la CFDT depuis plus de 30 ans (avec Edmond Maire déjà) m'a satisfait car au delà de la volonté de dialogue ils ont systématiquement fait des propositions constructives. Quand à FO j'ai eu des dialogues extrêmement constructifs avec eux aussi (intra entreprise), et même des conseils que j'ai appliqué.
J'espère donc que, pour renouer avec le fil, ces syndicats auront des attitudes tout aussi constructives pour accepter de résoudre le problème des sur-effectifs (mais aussi des manques parfois) de la fonction publique en France.

Heleth
Messages : 479
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Heleth » 13 févr. 2018, 12:18:43

asterix a écrit :
11 févr. 2018, 20:10:41
Avant, des gens furent malheureux? Mais aujourd'hui donc? Sont il heureux?
Avant des gens furent malheureux? La littérature nous indique à qui veut la lire, qu'il y avait aussi des gens heureux et des enfants souriants, largement autant sinon plus qu'aujourd'hui, et en fonction des lieux et des époques.
C'est quand avant ?
Si on regarde quelques décennies en arrière on peut se poser la question de savoir si le "progrès" n'amène pas quelques régressions effectivement.

En revanche, plus on remonte dans le temps, plus il est évident que la société occidentale tend vers une amélioration des conditions de vie des individus :
- La première moitié de 20ième siècle a apporté son lot de conflits globaux et destructeur au delà de ce qu'il est concevable d'appréhender.
- Courrières à fait plus de 1000 mort en 1906 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrop ... i%C3%A8res)
- Les dernières famines en Europe datent de 1850-1855. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Famine_de ... _en_Europe)
- l'espérance de vie de dépassait pas les 25 ans en 1740 (https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-popu ... ie-france/).

Je veux bien entendre que les gens ne sont jamais satisfaits par le fait de trop de consumérisme mais il faut raison gardée. Nous vivons dans une zone de grande prospérité qui s'étale depuis plusieurs décennie. Avec des hauts et des bas certes mais qui sont très relatifs quand on regarde un peu le passé.

Avatar du membre
asterix
Messages : 534
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par asterix » 13 févr. 2018, 22:32:45

wesker a écrit :
11 févr. 2018, 21:06:02
C'était mieux avant c'est çà ? Quand exactement ? Quand les gens crevaient dans les mines sans que personnes ne s'en inquiètent ? Quand il fallu faire face aux guerres avec l'Allemagne notamment ou encore avant, du temps de l'empire où les pauvres gens devaient se faire massacrer pour la Patrie afin de défendre les intérêts de la noblesse bien planquée ?
Toujours aussi obtus et amidonné comme discours.
Ne crois tu pas que nous allons faire face a des événements tout aussi désagréables dans un plus ou moins proche avenir? Crois tu que ta lutte des classes en mode consumériste va nous mettre à l'abris de l’adversité? Crois tu que les dernières 70 années de paix et d'embellie relative sont le modèle du futur? Crois tu que ce modèle occidental est idéal au point d'être répandu sur la planète, alors qu'il est le fossoyeur des écosystèmes, des environnements, de l'humain, et du climat? Crois tu que ça va bien se passer cette migration massive qui va aller en s’amplifiant, pour des causes de convoitises, ou humanitaire, ou climatologique? Crois tu que le monde Arabe est en voie d'accepter notre modèle? Crois tu que le monde asiatique est particulièrement philanthrope? Crois tu que tes acquis sociaux te dispenseront de vivre de nouveaux drames 3.0?

Je suis toujours désolé de voir que la littérature ancienne n'est plus lue de personne: si c'était le cas, j'aurai moins de mal à expliquer mon point de vue. Et je n'aurai pas à m'opposer à de telles cécités intellectuelles, ou a des angles de vue de l'épaisseur d'un trait.

"C'était mieux avant c'est çà" Tu n'as pas pu t'en empêcher, c'est là la réponse standard des grands réjouis de la modernité, du rêve américain francisé. Ne pas me répondre cela t'aurai fait honneur, car tu sais très bien que ce n'est pas cela le fond de ma pensée. Et ne me parles pas des mines: je suis né dedans! Et je te garantis que bien des mineurs encore vivant y redescendraient demain s'il le fallait. Va donc faire un tour à Wallers Arenberg et Lewarde: ils sont prêts à redescendre! N'en déplaise à Zola. Car j'y vois là bas des millions de chômeurs et désœuvrés, dans une tristesse absolue de l'inutilité de leur bonne santé, qui arpentent les trottoirs et les PMU en attendant les minimas sociaux que TA vision javellisée du monde daigne leur donner, tant elle leur a pris ce qui les faisaient vivre, beaucoup de grandes peines, mais tellement de petites joies.
Mes parents ont vécu 39/40, mon père prisonnier de guerre à Friedrichshafen chez le père Zeppelin, ma mère "malgré-elle" enrôlée de force dans l'état major de la Wehrmacht, et son frère à Stalingrad en uniforme vert de gris, blessé, puis déserteur et résistant chez les communistes. Et même dans cet Armageddon, ils n'ont cessé de me dire qu'il ont trouvé des moments heureux d'une intensité jamais revue, et des rencontres captivantes avec certaines valeurs de l'humain, alors qu'on était en pleine déshumanisation, valeurs qu'ils ont vu s'effilocher au fil des décennies "glorieuses", à mesure que montait le confort, les Beatles, et l'abondance. J'ai bu leurs paroles et leur récits, puis ils sont morts tristes d'avoir tant souffert et espéré, pour finalement accoucher d'une société aussi abjecte et vorace, stupidement infantile et superficielle, peureuse et poltronne de l'ombre de son avenir, avec pour seule passion la jouissance passive!!
Alors le passé, respecte le et vénère le!!! Ce n'est pas parce qu'il t'a fait qu'il faut le défaire! Car les solutions à tes problèmes sont forcément dedans, dans ces 6000 ans qui nous précèdent! Et ceci à l'image de notre planète: pour me faire bien comprendre, dans l'eau minérale, il y a des molécules qui sont passées par la vessie des dinosaures, et ce n'est pas pour cela que tu la recraches! Car la solution a ta soif n'est que de l'urine recyclée du vieux passé, même si ça te dérange. Mets y tout le sirop que tu veux, ça n'y change rien, le goût est toujours là.

http://www.chm-lewarde.com/fr/
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
wesker
Messages : 28299
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par wesker » 13 févr. 2018, 23:00:25

Je respecte le passé, dont nous avons la responsabilité de préserver, valoriser et, autant que possible améliorer afin que ceux qui nous suivent puissent aussi s'épanouir.

Prétendre que c'était mieux avant en matière de qualité de vie, je repose ma question, quand exactement ?

Tu évoques, à juste titre les effets en matière environnementale, mais n'est ce pas les effets d'un consumérisme, d'un matérialisme excessif dans lequel, hélàs pour toi je ne me reconnais pas, considérant qu'on ne peut atteindre le bonheur en essayant d'accumuler toujours davantage

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6353
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Nolimits » 13 févr. 2018, 23:00:45

Modo : le sujet est bien la baisse des effectifs dans la fonction publique

Avatar du membre
asterix
Messages : 534
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par asterix » 15 févr. 2018, 21:12:16

wesker a écrit :
13 févr. 2018, 23:00:25
Je respecte le passé, dont nous avons la responsabilité de préserver, valoriser et, autant que possible améliorer afin que ceux qui nous suivent puissent aussi s'épanouir.

Prétendre que c'était mieux avant en matière de qualité de vie, je repose ma question, quand exactement ?

Tu évoques, à juste titre les effets en matière environnementale, mais n'est ce pas les effets d'un consumérisme, d'un matérialisme excessif dans lequel, hélàs pour toi je ne me reconnais pas, considérant qu'on ne peut atteindre le bonheur en essayant d'accumuler toujours davantage
Et alors? N'est ce pas le consumérisme et ses effets qui te font dire que rien dans le passé ne fut mieux qu'aujourd'hui??

Quand? Mais je ne vois pas les choses avec une telle précision. En fait la réponse est n'importe quand. Parce que chaque époque du passé, (et crois moi, nous sommes très ignorants de ce passé, et toujours à le juger avec l'étroitesse d'esprit actuelle), a eu quelque chose de remarquable. T'es tu posé la question sur le bonheur:

- Est il relatif à l'intensité du bien être matériel, médical, social?
- Ou est il plutôt relatif à la faible différence entre les gens, quelque soit l'intensité du bien être général?

Moi je prétends que c'est la deuxième solution. Et je t'assure que mes parents, bien qu'ayant vécu des choses bien plus terrible que moi, dans une époque sombre, ont été plus heureux que moi, ne serait ce que parce que leur avenir était lisible, et que tout le monde était dans la même panade. Et cette panade était une situation d'émulation de la fraternité et de l'espoir commun, immense source de bonheur, même avec des tickets de rationnement! Ils avaient la promesse d'un "voyage", aujourd'hui nous avons la promesse de la décadence, ensemble, mais dont chaque individu ne veut pas être! Nous vivons une époque absolument pathétique, à désespérer de l'humain, et tu me dis que le passé était pire? Au mieux, nous vivons une situation de fin des année 30 depuis 25 ans! Eux faisaient les "Zazous" en laissant monter le nazisme. Nous, c'est autre chose: conscients chaque année qu'au mois d'août on a consommé ce que la planète peut donner, on continue à s’empiffrer jusqu'en décembre! Et ce que nous attend à terme, laisse le nazisme dans la catégorie des petits joueurs! Nous sommes déjà le cauchemar de nos enfants et petits enfants: nous avons mangé la part énergétique et matérielle de 10 générations en une seule!!! Cela ne fait il pas de nous des épouvantables ogres indifférents à nos petits poucets?

Le présent est il donc si bien??

Commenceras tu alors à comprendre, pourquoi n'importe quelle époque du passé, contient les avertissements que nous sommes en train d'ignorer!! Platon ne signifiait il pas des travers humains auxquels nous nous adonnons toujours, mais puissance 10, vu l’amplification par la technologie?

Même dans une panade terrible, l'Homme peut être heureux, dès lors qu'il tue son désarroi dans l'amour, l'amitié, la fraternité, le partage de chaque instant. Mais un partage consentit, car s'il est imposé, c'est une frustration.

Alors voilà pourquoi redescendre dans la mine, souffrir de la chaleur et de la poussière, des douleurs musculaires et articulaires, des 3/8, de problème de revenu, mais avec une fraternité intense et indéfetible... a plus de sens que ce que nous avons construit: un nouveau puritanisme terrifiant, ou les gens ne se parlent plus (ce serait forcément s'affaiblir), ne se touchent plus (ce serait forcément sexuel), ne se rassemblent plus (on ne ressemble à personne sauf à la communauté restrictive, et encore), n'entreprennent plus rien (au diable la responsabilité et le poids juridique écrasant)... on ne partage que le superficiel, car la dessus, personne ne se fâche. De tout temps à jamais, ce qui a uni unifié les gens c'est la difficulté. La facilité nous éloigne: on a peur de se la faire barboter. Il y en a qui tuent pour ça, (par procuration ou pas) ne serait ce qu'en achetant du bas prix fabriqué par des moribonds.

C'est de ce présent là dont tu es épris? Et dont il faut amplifier la débilité par l'argent public, avec les soins de l'état nounou?
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 534
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par asterix » 15 févr. 2018, 21:15:50

Nolimits a écrit :
13 févr. 2018, 23:00:45
Modo : le sujet est bien la baisse des effectifs dans la fonction publique
Désolé d'avoir ouvert la parenthèse de la parenthèse. Mais il y a des questions qui ne peuvent rester sans réponse... étayées.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
wesker
Messages : 28299
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par wesker » 16 févr. 2018, 12:58:09

Astérix

Où ai-je dit qu'il n'y avait rien de mieux, dans le passé ? Mais nous ne pouvons pas remonter le temps, nous devons gérer le fait que la cupidité ne cesse de croître, à l'époque l'écart entre le salaire le plus haut et le plus bas était bien inférieur à l'écart actuel, tu considères pas que c'était mieux j'imagine.

En matière d'effectif, effectivement, la France ne fut pas sous administrée, il y a de nombreuses années mais les besoins, la densité de population ne fut pas équivalente, les menaces non plus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 févr. 2018, 09:02:00

Quoi qu'il en soit, il y a trois façons de voir la chose:

-l'idéologique "les fonctionnaires c'est trop bien faut pas les diminuer".

-l'idéologique "les fonctionnaires c'est caca faut les virer"

-et le bon sens: "on à trop de fonctionnaires dans certaines administrations inutiles et pas assez dans d'autres".

Mal heureusement dans un pays où les gens sont programmés pour "penser" en mode droite VS gauche le bon sens n'a pas son mot à dire.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Heleth
Messages : 479
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Heleth » 18 févr. 2018, 18:31:41

Jeff Van Planet a écrit :
17 févr. 2018, 09:02:00
Quoi qu'il en soit, il y a trois façons de voir la chose:

-l'idéologique "les fonctionnaires c'est trop bien faut pas les diminuer".

-l'idéologique "les fonctionnaires c'est caca faut les virer"

-et le bon sens: "on à trop de fonctionnaires dans certaines administrations inutiles et pas assez dans d'autres".

Mal heureusement dans un pays où les gens sont programmés pour "penser" en mode droite VS gauche le bon sens n'a pas son mot à dire.
Non il y a d'autres façons d'envisager le problème.

A la question "faut il faut plus de services publics ?" Je pense qu'une majorité répondra oui.
A la question "faut il faut plus des fonctionnaires ?" Je pense qu'une majorité répondra non.

Est il besoin que vous soyez fonctionnaire pour remplir une mission de service publique ? La réponse est non.

L'un des problème de la fonction publique c'est qu'un certain nombre profitent du fait qu'ils sont intouchables pour ne rien faire. Sauf faute très grave (passible du tribunal), impossible de les virer ou même de les déplacer. Ce qui n'est pas le cas d'une personne en CDI. Une solution serait donc de contractualiser davantage les services publics et de ne garder en tant que fonctionnaires certains rôles très spécifiques (armée, police, ...).

Avatar du membre
wesker
Messages : 28299
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par wesker » 18 févr. 2018, 18:54:36

Heleth

Si tu es favorable à transférer la sécurité à des entreprises privées qui auront, elles la liberté de recruter des personnes de leurs choix, sans que l'Etat ne puisse contrôler leur casier, leur parcours etc...J'avoue ne pas y être entièrement favorable pour ma part. En matière éducative, j'estime qu'il est sain que l'ensemble des citoyens reçoivent un socle commun de connaissances ce que les écoles privées qui se concurrent entres elles ne permettent pas. Et ainsi de suite.

Naturellement, nous ne sommes pas dans une économie collectiviste et les acteurs économiques disposent de nombreux domaines d'actions, heureusement, mais j'estime qu'il faut être vigilant dans l'opposition parfois abusive faite entre le public et le privé qui n'est pas toujours plus efficace et moins onéreux pour les citoyens.

Heleth
Messages : 479
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Baisse des effectifs dans les administrations.

Message non lu par Heleth » 18 févr. 2018, 19:05:01

@wesker
Peux tu s'il te plait arrêter de mettre dans la bouche des gens des propos qu'ils n'ont jamais tenu.
A aucun moment, je dis bien à aucun moment je n'ai parlé "d'entreprise privée".

Alors s'il te plait relis mon post et reviens avec des commentaires sur ce que j'ai écris et pas sur ce que tu crois avoir lu.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : artragis