Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Hector
Messages : 7939
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Hector » 30 juil. 2019, 22:07:05

Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution
Dans les avis d’imposition que les Français reçoivent actuellement, le ministère des Comptes publics prend des exemples tellement caricaturaux pour prouver le bien-fondé de sa politique que la démonstration se retourne contre lui.

Qu’ils paient ou non l’impôt sur le revenu, les 38 millions de foyers fiscaux français reçoivent actuellement leur avis d’imposition au titre des revenus 2018. Rien de plus classique en cette période de l’année. Ce qui l’est moins, c’est la leçon d’économie politique que Bercy entend prodiguer à cette occasion. Un véritable exercice pro domo pour justifier le modèle français, «la France ayant fait le choix d’un système combinant haut niveau de prélèvement et haut niveau de transferts et de services publics» nous dit le document reçu par tout un chacun. Lequel fait par ailleurs l’objet d’un site spécial, «aquoiserventmesimpots.gouv.fr».

» LIRE AUSSI - Il y a trente ans, le ministère des Finances s’installait à Bercy

Soucieux de ménager la chèvre et le chou, les 56% de foyers français d’un côté qui n’acquittent pas l’impôt sur le revenu, et de l’autre les 44% qui le paient, Bercy tient un double langage. À destination des premiers, qui auraient tendance à se plaindre de leurs faibles ressources, les services de Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, mettent l’accent sur «la progressivité de l’impôt». La grille des taux d’imposition va en effet de zéro pour les revenus annuels inférieurs à 9964 euros par personne (par «part» dans le langage du fisc) jusqu’à 45%, ce qui n’est pas rien. À cet égard, Bercy rappelle que «10% des foyers fiscaux les plus riches paient 70% de l’impôt sur le revenu», en France.

Mais à l’adresse de ces derniers portés à se plaindre du matraquage fiscal, le document souligne que «contrairement aux idées reçues, les impôts sur le revenu ne représentent au total que 7% des impôts et taxes payés par les Français». Ce qui n’est que partiellement vrai. Car fort curieusement, dans la longue liste des prélèvements obligatoires qui totalisent «1038 milliards d’euros soit 45,3% du PIB», le document cite bien sûr, aux côtés des 70 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu stricto sensu, les 111 milliards de la «contribution sociale généralisée et prélèvements sociaux». Mais il oublie de dire que la CSG constitue également un impôt direct sur le revenu!

Une démonstration caricaturale
Cette approximation n’est à la vérité qu’un péché véniel. Bien plus grave, ce sont les deux exemples «concrets», avec d’un côté «François et Sophie», le couple aisé dont le niveau de vie annuel avant redistribution est de 73.160 euros , et de l’autre «Pierre et Ingrid» dont les revenus ne dépassent pas 3260 euros l’an. La démonstration se veut lumineuse, or elle s’avère caricaturale malgré toute sa précision à décliner les deux étapes, celle des prélèvements et celle de la redistribution, pour chacun des deux couples.

Tout d’abord pour les «riches», les prélèvements sociaux et fiscaux contribuent à faire tomber les ressources de 73.160 à 56.240 euros, avant qu’ils ne bénéficient de prestations pécuniaires diverses et variées de 190 euros en tout et pour tout. Au total leur revenu après prélèvements et redistribution s’établit à 56.430 euros, soit 23% de moins qu’il n’était au départ.
La redistribution, mot poli pour désigner l'assistanat de masse aux dépens des classes laborieuses et industrieuses du pays, n'est donc qu'un trappe à pauvreté. :vieux:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Nombrilist » 30 juil. 2019, 22:45:18

J'aimerais bien savoir comment Pierre et Ingrid peuvent vivre avec 3260 euros par an, autrement dit, comment un tel couple pourrait exister. Ensuite, j'aimerais bien savoir comment on passe de 73160 euros par an à 56240 après IR. C'est du brut ou du net ? Si c'est du net, c'est faux, ça fait plutôt 65000 (soit un taux effectif de 11%, ce qui reste franchement honnête).
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Avatar du membre
Hector
Messages : 7939
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Hector » 30 juil. 2019, 23:30:02

Tu devrais écrire à Darmanin, il parait que ces exemples sortent de ses services et sont conçus pour prouver l'intérêt du système social français.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 26349
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par johanono » 31 juil. 2019, 08:37:59

J'ai vu cet article du Figaro hier, et j'avoue ne pas avoir bien compris où les auteurs veulent en venir.

Oui, des gens aisés gagnent moins après impôt et prestations qu'avant, et des gens assez pauvres gagnent plus après impôts et prestations qu'avant. C'est ce que veulent montrer les services du ministère, et ils ont bien raison de vouloir faire œuvre de pédagogie.

De façon plus générale, le fait est que le système social et fiscal est assez redistributif, il permet probablement à beaucoup de gens de rester hors de la misère, mais il coûte relativement cher. Son rapport coût/efficacité est assez médiocre, et cela s'explique assez bien : l'essentiel des prestations sociales existantes en France ne consiste pas en redistribution des riches vers les pauvres, mais en une redistribution autre (des actifs vers les retraités, s'agissant des prestations sociales, et des bien-portants vers les malades, s'agissant des dépenses d'assurance-maladie).

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20094
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Jeff Van Planet » 01 août 2019, 19:24:21

Nombrilist a écrit :
30 juil. 2019, 22:45:18
J'aimerais bien savoir comment Pierre et Ingrid peuvent vivre avec 3260 euros par an, autrement dit, comment un tel couple pourrait exister. Ensuite, j'aimerais bien savoir comment on passe de 73160 euros par an à 56240 après IR. C'est du brut ou du net ? Si c'est du net, c'est faux, ça fait plutôt 65000 (soit un taux effectif de 11%, ce qui reste franchement honnête).
3260€ ça doit être leur revenus à eux. Ceux de leurs travails. Peut être du saisonniers? peut être du temps partiel? Le reste serait de la charité d'état. C'est la seule explication que je vois.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30987
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par wesker » 05 août 2019, 14:39:43

Et alors, que fait il faire ?. Permettre à ceux qui ont tout d'avoir encore davantage ? En quoi cela permettra xux modestes de parvenir à évoluer ?

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2122
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par les orteils » 05 août 2019, 16:19:17

Hector a écrit :
30 juil. 2019, 22:07:05
La redistribution, mot poli pour désigner l'assistanat de masse aux dépens des classes laborieuses et industrieuses du pays, n'est donc qu'un trappe à pauvreté. :vieux:
Oui, les plus aisés veulent tout garder pour eux, tant pis pour ceux qui n'ont pas la chance de décrocher un emploi, ou ceux qui travaillent dur pour gagner le SMIC ou moins.
La redistribution existe dans tous les pays développés, et n'a rien à voir avec l'assistanat pour les exemples ci-dessus.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Nombrilist » 05 août 2019, 19:18:09

La pauvreté est une trappe à pauvreté, surtout.
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Papibilou
Messages : 6929
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Papibilou » 05 août 2019, 21:06:50

Pas lu l'article. Mais 3260 euros par an c'est pour rire. Ça fait 12 ans que je cotoie pour les aider des familles en difficultés et je n'ai jamais vu de si faibles revenus. RSA ou ASS c'est in peu moins de 500 euros pour une personne seule un peu plus de 800 à 2 . L'APL, la CMU le chèque énergie etc à rajouter. Et c'est impossible d'arriver à moins de 6000 euros par an pour une personne seule.

Avatar du membre
Hector
Messages : 7939
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Hector » 06 août 2019, 02:29:45

Papibilou a écrit :
05 août 2019, 21:06:50
Pas lu l'article. Mais 3260 euros par an c'est pour rire. Ça fait 12 ans que je cotoie pour les aider des familles en difficultés et je n'ai jamais vu de si faibles revenus. RSA ou ASS c'est in peu moins de 500 euros pour une personne seule un peu plus de 800 à 2 . L'APL, la CMU le chèque énergie etc à rajouter. Et c'est impossible d'arriver à moins de 6000 euros par an pour une personne seule.
Comme dit plus haut, l'article ne fait que reprendre les chiffres de la propagande de Bercy qui cherche à démontrer l'intérêt du maintien du "système social français" re-distributif. Cette propagande grotesque est à l'évidence contre-productive.
Nombrilist a écrit :
05 août 2019, 19:18:09
La pauvreté est une trappe à pauvreté, surtout.
Le "socialisme aux couleurs de la France" est une trappe à pauvreté gigantesque. L'économie française s'est développée rapidement sous le 2nd Empire, la IIIième République puis la IVième République. La mauvaise génétique des préceptes du CNR, de la Vième gaulliste et bien pire du socialisme mitterrandien sont en train de faire sombre le paquebot France.

"Le socialisme se termine avec l'argent des autres" (Margaret Thatcher).
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7529
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Yakiv » 06 août 2019, 09:02:42

Elle est où la démonstration selon laquelle "les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution" ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 30987
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par wesker » 06 août 2019, 09:39:12

Quand on est pauvre cela ne s'arrête jamais, c'est comme quand on est riche....Mais lorsqu'on a le souci de l'intérêt général on ne se préoccupe pas uniquement des sommes que l'on peut accumuler sur son compte en banque pour acquérir les derniers caprices.

Et pour que les choses changent il faudra que certains cessent de se prendre pour des milliardaires au prétexte qu'ils ont un emprunt pour une belle villa pavillonnaire, des revenus sensiblement supérieur à ceux du niveau médian, car s'ils se plaignent de leur fiscalité c'est précisément parce que les riches parviennent à s'extraire de l'impôt ce qui a un coût budgétaire supérieur aux solidarités dont les plus modestes peuvent se prévaloir.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Nombrilist » 06 août 2019, 14:41:04

Papibilou a écrit :
05 août 2019, 21:06:50
Pas lu l'article. Mais 3260 euros par an c'est pour rire. Ça fait 12 ans que je cotoie pour les aider des familles en difficultés et je n'ai jamais vu de si faibles revenus. RSA ou ASS c'est in peu moins de 500 euros pour une personne seule un peu plus de 800 à 2 . L'APL, la CMU le chèque énergie etc à rajouter. Et c'est impossible d'arriver à moins de 6000 euros par an pour une personne seule.
Il doit manquer un zéro.
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30987
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par wesker » 06 août 2019, 15:05:21

Surtout lorsqu'on compare le coût des aides sociales, leur efficacité pour certaine avec le niveau des fraudes dans notre pays.

Que l'on s'interroge sur l'efficacité d'un dispositif, dans le but de mieux répondre aux besoins des populations concernées, qu'on parvienne à en réduire le coût afin de retrouver des capacités budgétaires dont nous avons besoin pour retrouver une stratégie industrielle, est une évidence, au lieu de cela, on abandonne les fleurons, on cède des entreprises rentables telles que les autoroutes, les aéroports et la FDJ pour satisfaire les ambitions de rentabilité et les envies de commission des banques en charge de l'opération.

Avatar du membre
Hector
Messages : 7939
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Bercy montre que les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution

Message non lu par Hector » 07 août 2019, 23:14:55

Yakiv a écrit :
06 août 2019, 09:02:42
Elle est où la démonstration selon laquelle "les pauvres restent dans la mouise malgré la redistribution" ?
Tu peux écrire à Bercy pour te faire expliquer leurs exemples grotesques. Sinon, la trappe à pauvreté qu'est l'assistanat français me semble très connue et commentée.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré