La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Venez discuter de l'actualité politique.
Hector

La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Hector » 24 mai 2021, 14:59:45

La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Je n'avais guère prêté attention à ce nouveau concept de culture "Woke". C'est plus un slogan qu'autre chose, les idées nauséabondes qu'il véhicule existait déjà depuis longtemps. :vieux:

Qu'en pensez-vous?

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1993
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par fan2machiavel » 24 mai 2021, 16:07:12

Je n'aime pas les notions de "woke" ou de "cancel culture" car cela met dans un même sac des choses qui n'ont rien à voir. Ce n'est pas la même chose que de critiquer par exemple le fait d'avoir encore des lieux au nom de Léopold 2 en Belgique (alors que soyons honnête, son bilan humain est du même ordre de grandeur que celui d'Hitler) et le fait que Pepe le putois puisse apparaître dans un film par ce qu'il représente la culture du viol (alors que soyons honnête: qui a envie de s'identifier à Pepe le putois?).
On met sur le même plan la critique de l'esclavage avec les grandes traites négrières et l'enseignement des l'étude de la civilisation hellénique parce qu'elle serait suprémaciste blanche (en se basant sur la blancheur des sculptures alors que pour info ces sculptures étaient très colorés).
Bref ces notions force à se ranger dans une case caricaturale.
Soit on est "woke" et on critique tout ce qui peut ressembler à une éloge d'un modèle "mâle blanc cis genre" pour arriver aux attaques débiles et parfois contradictoires.
Soit on soutient le racisme, le sexiste et l'homophobie.
Bref peu d'espace pour la nuance (et cela dans les 2 "camps")

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16650
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Yakiv » 24 mai 2021, 17:26:12

J'ai pas bien compris ce que c'était la "woke culture" en fin de compte. C'est la même chose que la "cancel culture" ? C'est quoi la différence ?

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5681
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par les orteils » 24 mai 2021, 17:46:28

Je viens de chercher et je me suis arrêté à wiki : "Le terme woke désigne le fait d'être conscient des injustices sociales et des systèmes d'oppression systémique "
Tout le monde ou presque en est conscient, non, même notre ami Hector ?
J'aime bien le wok mais ça n'a apparemment rien à voir ! :star5:
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1993
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par fan2machiavel » 24 mai 2021, 18:04:19

Yakiv a écrit :
24 mai 2021, 17:26:12
J'ai pas bien compris ce que c'était la "woke culture" en fin de compte. C'est la même chose que la "cancel culture" ? C'est quoi la différence ?
C'est à peu près la même chose les différences sont surtout sur la connotation. "cancel culture" est surtout utilisé par ceux qui la critique. Cela se rapporte à la volonté d'invisibiliser ou supprimer des personnes réelles ou imaginaires ou des œuvres qui ont eu ou ont encore des comportement ou des propos jugés comme moralement condamnable. En général, on parle de choses "antiprogressistes" mais cela va aussi sur des choses plus consensuellement critiqué (un pédophile par exemple) et, même si on utilise généralement pas le terme cancel culture pour çà, je trouve que cela s'applique tout autant pour les personnes mal vu par la droite ou l'extrême droite et qu'on tente de "cancel". Bref le concept est assez flou et surtout vu du point de vu de ces opposants. A noter que c'est forcément dans la critique et non la mise en avant.
Le terme "woke" est pour le coup surtout utilisé par les personnes "woke". C'est le fait de s'ouvrir aux enjeux sociétaux progressistes de manière assez extrême. Cela conduit souvent à de la "cancel culture" mais pas que. Cela peut aussi passer par la mise en avant des personnages positifs dans leurs luttes.

Hector

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Hector » 24 mai 2021, 18:34:55

Nous sommes d'accord, nous sommes en train de parler d'un objet non identifié. Moi je ne sais pas vraiment ce qu'est le woke, à part que cela a l'air d'être de gauche progressiste, ce qui est suffisant pour que je déteste.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1993
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par fan2machiavel » 24 mai 2021, 19:03:40

Hector a écrit :
24 mai 2021, 18:34:55
Nous sommes d'accord, nous sommes en train de parler d'un objet non identifié. Moi je ne sais pas vraiment ce qu'est le woke, à part que cela a l'air d'être de gauche progressiste, ce qui est suffisant pour que je déteste.
Dans l'absolu, la culture woke est un objet bien identifié (la cancel culture un peu moins mais cela reste tout de même relativement net). Le problème c'est comme je l'ai dis que cela regroupe ensemble des choses qui ne sont pas comparable et que cela nous pousse à nous positionner de manière caricaturale sur l'axe du progressisme ce qui empêche toute nuance.
Perso, je suis contre le mariage gay mais je suis aussi contre les discrimination à l'embauche, au logement... pour les homosexuels (et encore plus contre les violence homophobes). Je suis tout à fait conscient que la traite négrière a été quelque chose d'ignoble pour les personnes concernées mais je ne réduit pas des personnages comme Colbert et Napoléon qu'à çà. Je suis contre les agressions sexuelles et je trouve qu'elles devraient être plus systématiquement sanctionnées (et je ne réduit pas les agressions sexuelles qu'aux auteurs "non blancs") mais en même temps je trouve gênant le climat de suspicion permanent qui est en train de naître contre les hommes qui seraient tous des violeurs en puissance....

pierre30
Messages : 11746
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par pierre30 » 25 mai 2021, 08:12:32

Woke et identitaires sont pour moi du même niveau. Il existe des gens qui laissent les autres penser à leur place. Soit par fainéantise, soit qu'ils n'en sont pas capables . La nuance et le compromis nécessitent un peu de réflexion et d'efforts.
Le woke aboutit aux GJ ou aux BB tandis que les identitaires font le populisme d'extrême droite. Les 2 peuvent très bien voter pour n'importe quel glandu qui braille plus fort et plus simple que les autres. Et si il porte des barrettes ou des étoiles c'est plus joli à leurs yeux.

Papibilou
Messages : 12326
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Papibilou » 25 mai 2021, 08:32:19

J'ai trouvé cette définition:
Woke :
Issu de l’argot des Afros-Américains, le terme qui désigne à l’origine celui qui est « éveillé » face à l’oppression des minorités ethniques, sexuelles ou religieuses, sert aujourd’hui outre-Atlantique à railler la gauche radicale qui, au nom de la justice sociale, va parfois jusqu’à prôner la « cancel culture ».
1) l'oppression des minorités ethniques ne me semble pas comparable en Europe à ce qui existe aux USA.
2) Y a-t-il une oppression des minorités sexuelles en France ? Je n'en suis pas si sûr. Aujourd'hui, être homosexuel ( ce qui est probablement le type de minorité sexuelle la plus répandue, a, si ce n'est disparu, tout au moins considérablement baissé d'intensité.
3) Y a-t-il une oppression des minorités religieuses ? Là la réponse est clairement négative. Certes le port du foulard islamique a donné lieu à des débats passionnés, mais plus parce qu'il n'est plus un simple accessoire vestimentaire mais parce qu'il est devenu caractéristique de l'islam politique et de la supériorité de l'homme sur la femme dans l'islam.
4) la cancel culture offense selon moi le mot culture. Que l'on rappelle que les personnages de l'histoire se sont rendus coupables de faits qui leur vaudrait aujourd'hui d'être emprisonné, semble le b-a-ba de la connaissance. Mais en tirer comme conclusion qu'il faut abattre leurs statues, détruire les ouvrages qu'ils ont construits, devient aberrant. Faudra-t-il détruire Versailles au motif que Louis XIV a aboli l'Édit de Nantes ?
Conclusion personnelle: je ne vois aucune raison d'importer de telles notions qui ont, peut-être, quelques raisons d'exister aux USA mais pas chez nous.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 63371
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Nombrilist » 25 mai 2021, 09:21:41

Les US, ce pays qui n'a pas d'Histoire avant les années 1600 et qui s'est clairement construit sur au moins un génocide, du banditisme généralisé (d'où le port des armes), l'esclavage des noirs et une guerre fratricide. Il est clair que chez nous, le passé récent n'est certes pas reluisant, mais les arabes, les noirs et tous les autres sont traités d'égal à égal. Il n'y a pas de racisme, de xénophobie, de persécution des minorités, etc, d'Etat.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16650
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Yakiv » 25 mai 2021, 10:19:25

Bref, on a du mal à traduire ces concepts chez nous, mais ça me fait plutôt penser à une novlangue néoconservatrice à visée péjorative.

Je suis plutôt de l'avis de machiavel, il y a à boire et à manger là dedans.

Au sujet des statues par exemple, je ne suis pas forcément pour tout déboulonner, mais c'est pas totalement incongru de se dire qu'on pourrait maintenant proposer autre chose que des anciens généraux...

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1993
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par fan2machiavel » 25 mai 2021, 11:59:25

Yakiv a écrit :
25 mai 2021, 10:19:25
Bref, on a du mal à traduire ces concepts chez nous, mais ça me fait plutôt penser à une novlangue néoconservatrice à visée péjorative.

Je suis plutôt de l'avis de machiavel, il y a à boire et à manger là dedans.

Au sujet des statues par exemple, je ne suis pas forcément pour tout déboulonner, mais c'est pas totalement incongru de se dire qu'on pourrait maintenant proposer autre chose que des anciens généraux...
Autant "cancel culture" tient en effet en grande partie de la novlangue néoconservatrice autant "woke" est un terme clairement revendiqué par les personnes en questions donc son utilisation n'est pas spécialement péjorative (même si forcément dans la bouche de ceux qui y sont opposé, çà l'ai).
Sur l'exemple des statues, je pense qu'il y a des personnages dont je trouve normal de déboulonner toutes les statues tellement leur action est criminelle. J'en reviens à l'exemple de Léopold II en Belgique dont j'ai cru comprendre qu'il restait quelques statues, je peux comprendre que çà choque (cela revient à avoir encore des statues d'Hitler en Allemagne) ou même Bugeaud en France. Là on parle des personnages où même le contexte de l'époque ne peut pas justifier l'action. Après pour des personnages avec un rôle est plus équivoques et qui se sont illustrer pour autre chose, je trouve çà largement excessif.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37577
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par johanono » 25 mai 2021, 13:35:17

Papibilou a écrit :
25 mai 2021, 08:32:19
Conclusion personnelle: je ne vois aucune raison d'importer de telles notions qui ont, peut-être, quelques raisons d'exister aux USA mais pas chez nous.
Je ne suis pas certain d'avoir bien compris ce qu'est la "culture woke". Mais je ne me fais aucune illusion : si elle existe aux États-Unis, alors elle est sur le point d'arriver chez nous. Car les évolutions sociales constatées là-bas arrivent généralement chez nous dix ou vingt ans plus tard.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 63371
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par Nombrilist » 25 mai 2021, 14:01:52

Avec les rézo soucieux, ça arrive même beaucoup plus vite qu'avant.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37577
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: La culture woke oublie que la démocratie repose sur l’acceptation du fait majoritaire

Message non lu par johanono » 05 mars 2023, 22:29:49

Je me permets de reprendre ici le débat que nous avons entamé sur le wokisme. Ce fil me semble mieux adapté.

Je rappelle ma définition du wokisme : c'est un mouvement d'origine américaine qui consiste à lutter contre les discriminations (réelles ou supposées) dont seraient victimes les minorités opprimées (femmes, Noirs, musulmans, homosexuels, transsexuels, etc.). En gros, sous prétexte d'inclusion, d'égalité et de refus des discriminations, il s'agit de défendre tout ce qui n'est pas un homme blanc, catholique et hétérosexuel.

Je n'aime pas trop cette idée consistant à distinguer les gens selon leur origine ethnique, leur sexe, leur orientation sexuelle, etc., car j'ai une vision plutôt universaliste de la société, cependant, je peux admettre l'idée de vouloir défendre toutes les catégories de population supposées opprimées.

ll faut distinguer l'objectif et les méthodes.

Vouloir lutter contre les violences faites aux femmes constitue un objectif fort louable. Sauf que les féministes tarées, au nom de la lutte contre les violences faites aux femmes, usent de méthodes tout à fait condamnables, qui vont beaucoup plus loin que le simple fait de "critiquer des gens sur la base de leurs idées". Exemples :
- elles veulent empêcher Bertrand Cantat de chanter (au mépris de l’État de droit),
- elles veulent des "espaces non genrées" dans les cours de récréation (là, comme ça, je me dis qu'il faut être sacrément dérangé pour faire le lien entre l'architecture des cours de récréation et les violences faites aux femmes),
- elles veulent des pistes cyclables "inclusives" (pareillement, je trouve qu'il faut être sacrément dérangé pour faire le lien entre l'architecture des pistes cyclables et les violences faites aux femmes),
- elles prétendent modifier des règles de grammaire qu'elles juges sexistes (pareillement, je trouve qu'il faut être sacrément dérangé pour faire de certaines règles de grammaire une illustration de la société patriarcale),
- elles considèrent que le rose et le bleu propagent la culture du viol (même délire),
- elles pratiquent le "Me too" qui constitue une grosse atteinte à la présomption d'innocence,
- elles mettent en place des polices politiques internes à certains partis (voir les propos de Sandrine Rousseau sur Julien Bayou), et là, on est à la limite de la légalité.

De même, vouloir lutter contre le racisme constitue un objectif fort respectable. Sauf que certains activistes usent de méthodes tout à fait discutables et caractéristiques du wokisme. Exemples :
- ils veulent censurer Tintin au Congo,
- ils veulent débaptiser tous les stades et gymnases qui portent le nom de Pierre de Coubertin,
- ils accusent de racisme quiconque se grime de noir,
- ils importent le "Black lives matter" des États-Unis

De même, vouloir lutter contre les violences faites aux homosexuels constitue un objectif fort respectable. Sauf que certains activistes usent de méthodes tout à fait discutables et caractéristiques du wokisme. Exemples :
- ils veulent encourager des gamins de 15 ans mal dans leur peau à entamer un processus de transition,
- ils développent tout un discours consistant à supprimer les références au père et à la mère au profit de "parent 1" et "parent 2",
- ils militent pour certaines pratiques de reproduction tout à fait contestables (PMA, location d'utérus, etc.).

Et bien sûr, si vous n'êtes pas d'accord avec ces gens-là, vous êtes : raciste, sexiste, misogyne, colonialiste, impérialiste, judéophobe, islamophobe, homophobe, LGBTQIA+phobe, transophobe, grossophobe, etc., et vous êtes voué aux pires gémonies sociales, professionnelles et médiatiques.

Censure, cancel culture, réécriture de l'histoire, mépris de l’État de droit... Ce sont ces méthodes que je condamne.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré