La prison pour les patrons ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25349
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par El Fredo » 12 avr. 2012, 14:13:53

Lucas a écrit :Oui mais ils ont quel âge ? Car si c'est des gens de 45-50 ans, oui il y a un écart conséquent, sur les nouvelles générations, il n'y a presque plus d'écart.
100% d'accord, c'est pour ça que je tique toujours quand j'entends les journalistes citer des chiffres moyens et de conclure que les écarts restent important. A qualification égale, de nos jours les salaires d'embauche sont identiques, et pour les plus vieux les écarts de qualifications sont très importants donc les moyennes le sont aussi.

Si quelqu'un a des chiffres par CSP et tranche d'age, je suis preneur.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par avatabanana » 12 avr. 2012, 16:42:05

cmoi a écrit :Bravo pour le retour à la Dictature ; de telles paroles me font halluciner car il faut prendre la réflexion dans son contexte, la haine des patrons au profit du prolétariat, ça va loin et c'est profond.


Je ne sais pas si votre intervention est une réponse à la mienne ou à la phrase du sujet ?

En tout cas, je considère que cette haine du patron en France (fille de la révolution et de la commune) qui remonte donc , comme vous le dites, à plus d'un siècle est plus un point faible qu'un point fort.

Elle pénalise notre pays en multipliant des grèves coûteuses qui par ailleurs laissent croire que l'on a obtenu par la lutte ce que les allemands notamment obtiennent sereinement dans la négociation.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 12 avr. 2012, 18:20:21

"Elle pénalise notre pays en multipliant des grèves coûteuses qui par ailleurs laissent croire que l'on a obtenu par la lutte ce que les allemands notamment obtiennent sereinement dans la négociation."

Pourtant, quand on compare nos droits sociaux à ceux des allemands, vaut mieux être un travailleur pauvre en France qu'un travailleur pauvre en Allemagne !

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par avatabanana » 13 avr. 2012, 09:14:30

Nombrilist a écrit :"Elle pénalise notre pays en multipliant des grèves coûteuses qui par ailleurs laissent croire que l'on a obtenu par la lutte ce que les allemands notamment obtiennent sereinement dans la négociation."

Pourtant, quand on compare nos droits sociaux à ceux des allemands, vaut mieux être un travailleur pauvre en France qu'un travailleur pauvre en Allemagne !


Je ne sois pas que ce soit le résultat de la tension entre le patronat et les syndicats qui ait conduit à un système social plus généreux en France mais bien le produit de l'histoire et le poids de la chrétienté dans notre culture. Rappelons-nous les patrons paternalistes comme Boussac et Michelin notamment...

A noter aussi que notre droite est plutôt équivalente à la gauche britanique et US (travailliste et democrate) ce qui explique la convergence entre sarko, Blair et Obama. Par contre notre gauche étonne dans ces pays là.

Enfin les luttes syndicales sont souvent à la maille d'une entreprise voire d'une branche alors que notre droit du travail relève d'une législation nationale forte.

Certes tout n'est pas aussi tranché et les influences de l'un (luttes syndicales) et l'autre (législation nationale) n'est pas nulles mais elle n'est pas aussi importante qu'on le croit.

Dernière anecdote, je travaillais dans une entreprise où il était de coutume que les avancements au choix individuels accordés par la direction étaient transmises aux bénéficiaires par les délégués syndicaux afin de renforcer le sentiment de l'influence du syndicat dans la société. Cet accord avait été passé entre syndicats et direction. Cette dernière ayant besoin de renforcer les syndicats afin d'avoir des interlocuteurs.

C'est un petit jeux d'acteurs tout à fait normal Mais il a des effets sur l'importance de la "lutte syndicale".

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 13 avr. 2012, 18:11:55

"Je ne sois pas que ce soit le résultat de la tension entre le patronat et les syndicats qui ait conduit à un système social plus généreux en France mais bien le produit de l'histoire et le poids de la chrétienté dans notre culture."

Et bien moi je pense le contraire. C'est le peuple dans la rue qui a fait reculer Juppé en 1995. C'est le peuple dans la rue qui a envoyé Villepin sur les roses en 2006 avec son CPE/CNE. C'est le peuple en 2011 qui s'est cassé cette fois les dents sur la réforme des retraites. Si le peuple ne s'était pas insurgé, on en serait au même niveau que les allemands niveau social.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par avatabanana » 13 avr. 2012, 20:30:58

Nombrilist a écrit :"Je ne sois pas que ce soit le résultat de la tension entre le patronat et les syndicats qui ait conduit à un système social plus généreux en France mais bien le produit de l'histoire et le poids de la chrétienté dans notre culture."

Et bien moi je pense le contraire. C'est le peuple dans la rue qui a fait reculer Juppé en 1995. C'est le peuple dans la rue qui a envoyé Villepin sur les roses en 2006 avec son CPE/CNE. C'est le peuple en 2011 qui s'est cassé cette fois les dents sur la réforme des retraites. Si le peuple ne s'était pas insurgé, on en serait au même niveau que les allemands niveau social.


Bonne réponse si ce n'est qu'elle va dans mon sens.

Les deux exemples cités comme réussi sont deux sottises populaires.


La première a repoussé la necessaire réforme des retraites de près de 10 ans et a donc creuser un déficit du regime des retraites

La seconde n'a pas permis de faciliter l'entrée dans le monde du travail des jeunes. Certes les CPE a été repoussé mais le chômage des jeunes s'est amplifié...

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 13 avr. 2012, 21:17:02

On parlait de social. Tu changes de sujet. La réforme des retraite et le CPE étaient deux mesures antisociales.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par avatabanana » 14 avr. 2012, 11:25:04

Nombrilist a écrit :On parlait de social. Tu changes de sujet. La réforme des retraite et le CPE étaient deux mesures antisociales.


Qu'est(ce que cela veut dire anti-social ????????????

Conduire le système de retraite à la ruine c'est faire du social !???

Ne pas prendre en compte les changements démographiques c'est faire du social !???


Le véritable acte social c'est justement de maintenir en survie un système social. l'anti-social c'est de rien faire pour le sauver. A noter qu'après le constat de Rocard sur l'impossibilité de fnancer à temre de système de retraite notamment après la visionnaire réforme des 60 ans, la gauche s'est désintéressé du problème et a laissé la droite s'en démerder.

Il faut dire la vérité.


Je ne vois pas en quoi je change de sujet c'est toi qui a choisi ces exemples pour prouver l'intérêt de la lutte sociale.

Je pense que ces luttes dite sociales ont conduit à mette en péril un système social essentiel pour chaque français (surtout aujourd'hui où beaucoup ne pensent qu'à cela) à savoir le système des retraites

Quant au CPE, on ne sait pas ce que cela aurait donné puisqu'il n'a jamais été en place, mais je constate que les jeunes ont toujours beaucoup de mal à s'insérer dans le monde du travail.
C'est l'insertion qui pose problème du fait évidemment du manque d'esxpérience. Généralement lorque le jeune commence à travailler et à faire ses preuves il est conservé par une entreprise qui d'une part ne souhaite pas prendre un risque en n'en prenant un autre et d'autre part sait qu'elle perdrait du temps en formation.

Il aurait fallu d'une part que le CPE d'un jeune soit limité dans le temps afin d'éviter les abus ainsi qu'en limiter le recours dès lors que les efectifs ne sont pas en hausse. Mais tout cela était possible et le CPE bien utilisé aurait pu faciliter l'entrée dans le monde du travail des jeunes.

Il ne faut pas confondre faire du social et faire de la démagogie. Il est vrai que la seconde remue plus les foules.

Avatar du membre
cmoi
Messages : 1163
Enregistré le : 18 févr. 2012, 10:39:04

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par cmoi » 14 avr. 2012, 11:57:18

Avatabana; vos remarques sont pleines de bon sens.
« Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. »
de Jean Jaurès

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 14 avr. 2012, 17:00:57

"Quant au CPE, on ne sait pas ce que cela aurait donné puisqu'il n'a jamais été en place, mais je constate que les jeunes ont toujours beaucoup de mal à s'insérer dans le monde du travail."

Pas de chance pour toi, car son cousin le CNE (qui est exactement la même chose) a été mis en place. Mon beau-frère, 25 ans à l'époque, en a "bénéficié". Une véritable arnaque pour lui et un bienfait pour le patron. Le CNE a tellement été une catastrophe qu'il a effectivement été retiré après seulement 2 ans d'application. Et oui, le CPE/CNE n'apportait rien au travailleur, bien au contraire.

Quant à ton commentaire sur les retraites, je te rappelle que le régime allait très bien jusqu'en 2002. Donc Rocard en 1985 était tout bonnement bien trop frileux. Comme le sont les allemands aujourd'hui.

Avatar du membre
Godefroy
Messages : 660
Enregistré le : 08 avr. 2012, 20:39:15
Parti Politique : République Solidaire (RS)

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Godefroy » 15 avr. 2012, 00:27:29

Nombrilist a écrit :On parlait de social. Tu changes de sujet. La réforme des retraite et le CPE étaient deux mesures antisociales.
Tu es **propos hors sujet** pour comprendre à quelles points ces intiatives sont justement sociales et sociales justement. L'antisocial, c'est de ne rien faire et de laisser s'écrouler la Sécurité Sociale et les caisses chômages.
L’homme de gauche n’annonce la société solidaire que comme la prostituée promet l’amour. L’un et l’autre ne peuvent offrir que des simulacres (ivresse passagère et frustration). Christian Michel (Le Socialisme, pornographie de la Solidarité)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2012, 09:56:12

Toi, si mes propos ne te plaisent pas, tu es libre de (re?)partir, car moi je resterai.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Georges » 15 avr. 2012, 12:11:02

Godefroy a écrit :Toujours plus sur le chemin de la dictature de la bien-pensée gauchiste.
Et pourtant la loi qui condamne les patrons sur ce sujet existe bien, et la droite la votée, alors pour toi les députés UMP seraient des gauchistes.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par avatabanana » 17 avr. 2012, 11:17:14

Nombrilist a écrit :"Quant au CPE, on ne sait pas ce que cela aurait donné puisqu'il n'a jamais été en place, mais je constate que les jeunes ont toujours beaucoup de mal à s'insérer dans le monde du travail."

Pas de chance pour toi, car son cousin le CNE (qui est exactement la même chose) a été mis en place. Mon beau-frère, 25 ans à l'époque, en a "bénéficié". Une véritable arnaque pour lui et un bienfait pour le patron. Le CNE a tellement été une catastrophe qu'il a effectivement été retiré après seulement 2 ans d'application. Et oui, le CPE/CNE n'apportait rien au travailleur, bien au contraire.

Quant à ton commentaire sur les retraites, je te rappelle que le régime allait très bien jusqu'en 2002. Donc Rocard en 1985 était tout bonnement bien trop frileux. Comme le sont les allemands aujourd'hui.

Pour les CPE je ne dirais rien puisqu'il n'a pas été en oeuvre. Je constate qu'actuellement les jeunes malgré sa suppression ne parviennent toujours pas à trouver du travail, peut-être qu'ils se demerdent mal et que la suppression du CPE devrait le permettre de le faire.

Le CNE a été un succès. Moi aussi je connais une personne qui a commencé à travailler grâce à lui et qui a transformé son CNE en CDI. La seule condition pour q'un emploi soit durable c'est que l'employé rapporte à l'entreprise plus de resources qu'il n'en coûte....

Les CPE/CNE n'avait pas pour but de créer des emplois mais de favoriser l'accès au travail. S'il y a eu des abus de la part des patrons c'était à la loi de les corriger c'est à dire à certains fonctionnaires de faire leur boulot...



Enfin et surtout pour ce qui est des retraites alors là il faut arrêter de dire des C.... énormes.

Le système des retraites étaient correct en 2002 !!!!!!!! alors qu'il ne restait plus un rond pour payer les retaitres fin octobre.

Il faut être sacrément être soit piètre mathématicien soit de mauvaise foi pour ne pas comprendre qu'un retraité qui vit jusqu'à 80 ans coûte plus cher qu'un retraité qui mourrait à 67 ans (au début des années 60) et bien avant encore lors de la création des règles du système de répartition 45.

Le système de répartition est basé sur l'entraide entre générations. Comment ête assez naïf pour penser que l'évolution de la composition des générations est sans effet !!!!!

Un mec qui pige pas cela me fait peur, car il va nous foutre dans le mur dès dimnche prochain.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 54328
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La prison pour les patrons ?

Message non lu par Nombrilist » 17 avr. 2012, 17:22:21

"S'il y a eu des abus de la part des patrons c'était à la loi de les corriger c'est à dire à certains fonctionnaires de faire leur boulot..."

Et comme la loi ne prévoyait absolument rien (c'était même fait pour)... c'est ce simple aspect qui a déclenché la riposte nationale dans la rue. Tout pour le patron et aucune sécurité pour l'employé.

Toi qui a l'air de t'y connaître en mathématiques, tu me présentes tes calculs ? On va regarder ça.

Répondre

Retourner vers « Nathalie Arthaud »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré