Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Etes-vous favorables à des contreparties aux aides sociales ?

OUI
2
29%
NON
5
71%
 
Nombre total de votes : 7

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 12:43:44

Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Le Premier ministre s'est dit favorable à un débat sur la mise en place de "contreparties" aux aides sociales.

Image




En déplacement vendredi 15 février, dans le Finistère, Édouard Philippe s'est dit favorable à la mise en place de "contreparties" aux aides sociales en France. Un sujet qu'il a lui-même qualifié d'"explosif".
"Qu'est-ce qu'on demande à ceux qui bénéficient de la solidarité, est-ce qu'on demande quelque chose, et si oui, quoi ? À mon sens c'est une vraie belle question politique, c'est pas de la mécanique, c'est pas de la tuyauterie", a-t-il estimé. 





Le Premier ministre a également déploré un "vrai scandale français" sur les difficultés de recrutement malgré un chômage élevé, lors d'une réunion avec des élus locaux et des dirigeants de PME à Plomordiern, petit bourg breton, dans le cadre du grand débat. 


"Moi, ma conviction personnelle c'est que compte tenu de l'importance de nos mécanismes de solidarité, compte tenu de nos finances publiques, compte tenu de la situation d'un pays qui est en croissance mais qui reste avec un taux de chômage élevé, il faut qu'on s'interroge sur ces contreparties", a déclaré le chef du gouvernement.

Un taux de chômage proche de 9% mais des difficultés de recrutement


Lors de cette réunion, il a été interrogé à de nombreuses reprises sur les difficultés de recrutement, des cas de refus de CDI ou sur l'incitation financière jugée trop faible à travailler.Pour souligner la caractère "explosif" de cette question, Édouard Philippe a rappelé l'initiative polémique du conseil départemental du Haut-Rhin, qui demandait aux allocataires du RSA de faire sept heures de bénévolat par semaine au risque de se voir privés de l'allocation.
Quant aux difficultés de recrutement malgré un taux de chômage officiel qui reste proche des 9%, Édouard Philippe a évoqué un "énorme problème" qui est "très inquiétant pour la suite".  




La rédaction vous recommande

Lire la suite



Article complet sur https://www.rtl.fr/actu/politique/grand ... 7796963241#
Le sujet est relancé. Votre avis ?
Et si "oui", vous verriez quoi ?

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 12:49:12

J'ai voté "oui".
Je verrais quelque chose qui remettrait les exclus dans un mode "travail" avec les contraintes de base qui vont avec : sociales, obligations mais aussi les avantages qui vont avec : apprendre et être dans le cadre "travail "qui permettra peut-être aux exclus de revenir plus facilement.
Et aussi sensibiliser les bénéficiaires au fait que ce n'est pas un dû, un acquis mais une aide, une solidarité nationale.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6307
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Yakiv » 16 févr. 2019, 12:52:20

Très honnêtement, je ne peux pas répondre à cette question, parce que toute la question est de savoir lesquelles. Et en fonction desquelles, on répondra oui ou non. Sachant qu'il y a déjà des contreparties étant donné qu'il y a des risques de radiation avant même la fin des droits.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 12:54:22

Yakiv a écrit :
16 févr. 2019, 12:52:20
Très honnêtement, je ne peux pas répondre à cette question, parce que toute la question est de savoir lesquelles. Et en fonction desquelles, on répondra oui ou non. Sachant qu'il y a déjà des contreparties étant donné qu'il y a des risques de radiation avant même la fin des droits.
Tout l'intérêt est là justement. Là, le champ est libre, donc on peut s'interroger sur le fait que l'on souhaite (ou pas) des contreparties sans être focalisé sur le type de contreparties retenues.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 13:00:22

Yakiv a écrit :
16 févr. 2019, 12:52:20
Sachant qu'il y a déjà des contreparties étant donné qu'il y a des risques de radiation avant même la fin des droits.
Si la contrepartie, c'est obliger les bénéficiaires à rechercher du travail sous peine de radiation, je n'appelle pas ça une contrepartie : c'est juste un pré-requis. La solidarité nationale n'a pas pour finalité de te nourrir à l’œil, mais de t'assister dans une situation (temporaire) de détresse : nos cotisations ne sont pas faites pour traîner des boulets.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6307
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Yakiv » 16 févr. 2019, 13:05:12

En fait, la contrepartie obligatoire, c'est souvent le travail obligatoire d'intérêt général. Il y a peu d'autres idées je crois.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18892
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 févr. 2019, 13:57:57

Bonjour,

Si on dit "contreparties" je dis non. Si on me dit aider les gens à retrouver un emplois en les "louant" à des employeurs, de façon à ce qu'ils retrouvent des méthodes et des rythme de travail, alors là je dirai oui.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 14:10:43

Jeff Van Planet a écrit :Bonjour,

Si on dit "contreparties" je dis non. Si on me dit aider les gens à retrouver un emplois en les "louant" à des employeurs, de façon à ce qu'ils retrouvent des méthodes et des rythme de travail, alors là je dirai oui.
Ce serait donc juste une question de sémantique ?

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1199
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Spartiate » 16 févr. 2019, 14:52:58

Tiens, dans mes souvenirs, quand Wauquiez proposait exactement la même idée, ceux qui sont aujourd'hui dans la majorité présidentielle étaient bien plus hostiles. Mais l'extrême-centre aspire les idées d'où qu'elles viennent et il appelle ça "pragmatisme". Bref, passons.

Pour le reste, si elle est coercitive, ça reste une mesure populiste qui n'a d'autre vocation que de plaire aux agités qui aimeraient mettre au fond d'eux la corde au cou aux rmistes, et qui vivent avec l'idée frustrée qu'on peut vivre confortablement sans travailler. C'est peut-être vrai pour les mères ayant beaucoup d'enfants... pour les autres, j'en doute.

Et d'ailleurs, c'est plus facile à dire qu'à faire :
- Il faut trouver tous les organismes d'accueil - ce sera quasiment de l'associatif et du public - qui devront aménager des plages de 5-10 heures hebdomadaires pour des gens souvent peu qualifiés, et leur trouver des tâches productives à faire, voire des responsabilités (c'est pas si simple).
- Il faut s'assurer de la légalité et la constitutionnalité de la mesure, c'est-à-dire s'assurer que ces travailleurs à bas coût ne concurrencent pas les salariés pour le même travail... ce qui risquerait de mettre à la porte ces derniers, créant des chômeurs supplémentaires. Se posent également des questions qui ne sont pas à négliger relatives à la retraite, à la Sécu, etc.
- Le dispositif a déjà été testé par le Haut-Rhin je crois. Le Conseil d'Etat l'a validé, en rappelant toutefois que cet accompagnement devait s'inscrire dans un projet professionnel réel. On ne peut pas leur demander de casser des cailloux, juste pour travailler.
- Qu'en est-il des sanctions ? Le bénéficiaire du RSA devrait travailler, oui... mais bien travailler ? L'organisme d'accueil pourra-t-il mettre fin comme il le souhaite à l'accompagnement d'un bénéficiaire visiblement pas doué ou qui manque de volonté ?

Je pense que le gouvernement veut répondre aux associations qui se plaignent de la quasi-disparition des emplois aidés dont elles bénéficiaient jusqu'alors, en leur proposant de la main-d'oeuvre "gratuite".

Et puis, il faut se demander pourquoi certains sont au RSA. Il y a peut-être parmi eux des gens tentés par la trappe à inactivité, mais il y a aussi des personnes sincères qui ont des obstacles à l'emploi : ils n'ont pas de permis, pas de voiture, leur bassin d'emploi est pauvre, ils n'ont pas les qualifications nécessaires, ils ont des conditions physiques qui ne leur permettent pas de travailler, ils ont des responsabilités difficilement compatibles avec un emploi (des gosses, un parent malade à accompagner...). Je sens que si ça se fait, ce sera avec énormément d'exceptions pour les catégories de personnes que j'ai citées.

Bref, je ne pense pas que ça verra le jour car c'est difficile à mettre en place et le gouvernement finira par être découragé devant l'ampleur de la tâche avant de proposer quelque chose de concret. Pour l'intérêt de tous, il faudrait que ce soit sur la base du volontariat.
De toute façon, il existe déjà la possibilité de couper les allocations pour un bénéficiaire qui ne jouerait pas le jeu.

Avatar du membre
Logos
Messages : 1049
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Logos » 16 févr. 2019, 16:08:52

Voilà le chômage en France, c'est un mec au RSA qui refuse des CDI.
Parce que la vie à 500€ par mois sans cotisations retraites, c'est tellement cool..

Le macronisme est une supercherie. On nous a fait croire à une révolution dépassant les écueils de la gauche et de la droite.
On se retrouve face à un pouvoir de droite très classique, avec des théories et des pratiques très classiques.
Et les mêmes dérives dans l'exercice du pouvoir.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8086
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Nolimits » 16 févr. 2019, 16:26:10

Logos a écrit :Voilà le chômage en France, c'est un mec au RSA qui refuse des CDI.
Parce que la vie à 500€ par mois sans cotisations retraites, c'est tellement cool..

Le macronisme est une supercherie. On nous a fait croire à une révolution dépassant les écueils de la gauche et de la droite.
On se retrouve face à un pouvoir de droite très classique, avec des théories et des pratiques très classiques.
Et les mêmes dérives dans l'exercice du pouvoir.
Ok mais tu ne réponds pas au sujet.

Avatar du membre
johanono
Messages : 25239
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par johanono » 16 févr. 2019, 18:02:20

Cela fait plus de 20 ans que je m'intéresse à la politique, et j'ai l'impression d'avoir toujours entendu parler de la question de savoir s'il faut des contreparties aux aides sociales. Cette question, c'est un peu un marronnier de la vie politique française. Un peu comme la possible suppression des allocations familiales pour les parents d'enfants délinquants. :mrgreen:

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1199
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Spartiate » 16 févr. 2019, 18:27:55

Je mets cette proposition au même niveau que ceux qui voudraient pendre des pédophiles par les testicules. C'est archi-démago, séduisant sur le papier mais ça ne résiste pas à l'épreuve de la vraie vie.

Pour avoir été par le passé bénéficiaire du RSA sur une assez longue durée (plus d'un an), je sais qu'il ne suffit pas de chercher pour trouver, comme on l'entend souvent. Les étudiants galèrent déjà pour beaucoup pour trouver un stage non rémunéré dans une structure qui a priori correspond à leur profil professionnel, alors imaginez le référent RSA qui doit chercher à caser des bénéficiaires déconnectés du marché de l'emploi. La demande est très largement supérieure à l'offre de travail.

Il n'y a guère que les associations qui pourraient être intéressées et encore. Autant dire que ce n'est pas forcément le tremplin idéal pour reprendre une activité professionnelle.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6999
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Édouard Philippe veut des "contreparties" aux aides sociales

Message non lu par Hector » 16 févr. 2019, 19:13:02

Nolimits a écrit :
16 févr. 2019, 12:49:12
J'ai voté "oui".
Je verrais quelque chose qui remettrait les exclus dans un mode "travail" avec les contraintes de base qui vont avec : sociales, obligations mais aussi les avantages qui vont avec : apprendre et être dans le cadre "travail "qui permettra peut-être aux exclus de revenir plus facilement.
Et aussi sensibiliser les bénéficiaires au fait que ce n'est pas un dû, un acquis mais une aide, une solidarité nationale.
J'ai voté NON comme j'ai voté à un sondage sur le Figaro.fr ce jour. Ne soyez pas surpris, je n'envisage pas de contreparties, j'envisage d'arrêter le subventionnement de la fainéantise et donc d'arrêter le RSA.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18892
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Édouard Philippe veut des

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 févr. 2019, 08:40:24

Nolimits a écrit :
16 févr. 2019, 14:10:43
Jeff Van Planet a écrit :Bonjour,

Si on dit "contreparties" je dis non. Si on me dit aider les gens à retrouver un emplois en les "louant" à des employeurs, de façon à ce qu'ils retrouvent des méthodes et des rythme de travail, alors là je dirai oui.
Ce serait donc juste une question de sémantique ?
Non, c'est plus que sémantique.

contrepartie c'est que le bénéficiaire doit quelque chose. Il y a une contrepartie à ce que tu lui donnes, ce n'est pas gratuit.
Les mettre au boulot, c'est les mettre dans le droit chemin et les mettre en relation avec des entreprises créatrices de valeur ajouté. Ca c'est positif, ce que le bénévolat obligatoire n'apportera jamais.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « La question de la semaine »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré