Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Venez parler de l'actualité sportive
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16683
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Yakiv » 09 juin 2024, 08:50:58

Herresca a écrit :
01 juin 2024, 16:31:09
Pour la quenelle effectuée devant des lieux mémoriels; Les individus mis en cause ont déclaré que leur intention n'était pas de déshonorer la mémoire des victimes de l'Holocauste, mais de critiquer ceux qui, selon eux, exploitent cette mémoire à des fins politiques ou financières.
Le rôle des juges devrait être de se baser sur des preuves tangibles et des actions claires, non sur des interprétations subjectives des pensées ou intentions derrière un geste. La condamnation basée sur une interprétation d'arrière-pensée sans preuve d'une intention malveillante explicite relève d'une dérive liberticide, où la liberté d'expression est restreinte par des interprétations arbitraires.
Si ces individus avaient fait un bras d'honneur ou toute autre forme de profanation évidente, la condamnation aurait été justifiée.
Qui êtes-vous pour considérer que le bras d'honneur est une "profanation évidente" et que la quenelle ne l'est pas ?
Pour en arriver à cette assertion, vous faites aussi preuve d'une bonne part d'interprétation et de subjectivité (ce que vous reprochez aux juges).

Avatar du membre
Herresca
Messages : 214
Enregistré le : 22 juil. 2017, 22:59:10

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Herresca » 09 juin 2024, 11:10:42

Yakiv a écrit :
09 juin 2024, 08:50:58
Herresca a écrit :
01 juin 2024, 16:31:09
Pour la quenelle effectuée devant des lieux mémoriels; Les individus mis en cause ont déclaré que leur intention n'était pas de déshonorer la mémoire des victimes de l'Holocauste, mais de critiquer ceux qui, selon eux, exploitent cette mémoire à des fins politiques ou financières.
Le rôle des juges devrait être de se baser sur des preuves tangibles et des actions claires, non sur des interprétations subjectives des pensées ou intentions derrière un geste. La condamnation basée sur une interprétation d'arrière-pensée sans preuve d'une intention malveillante explicite relève d'une dérive liberticide, où la liberté d'expression est restreinte par des interprétations arbitraires.
Si ces individus avaient fait un bras d'honneur ou toute autre forme de profanation évidente, la condamnation aurait été justifiée.
Qui êtes-vous pour considérer que le bras d'honneur est une "profanation évidente" et que la quenelle ne l'est pas ?
Pour en arriver à cette assertion, vous faites aussi preuve d'une bonne part d'interprétation et de subjectivité (ce que vous reprochez aux juges).
C'est une question assez hallucinante mais je vais jouer le jeu et répondre sérieusement:
Le bras d'honneur est utilisé depuis le 19ème siècle, voire avant, aux quatre coins du globe. C'est un geste universellement reconnu comme une insulte vulgaire, un équivalent gestuel du "fuck you". Son caractère insultant est indiscutable, car il est ancré dans la culture populaire depuis des générations et ne laisse aucune place à l'ambiguïté.
La quenelle n'est une insulte que selon Alain Jakubowicz et quelques juges qui semblent avoir jeté l'objectivité dans la benne à ordures. Personne n'a jamais entendu parler de ce geste avant 2014.

Je répondrai au reste une autre fois.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 16683
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Pourquoi la campagne de lutte contre l’homophobie a tourné au fiasco en Ligue 1

Message non lu par Yakiv » 15 juin 2024, 07:03:49

Herresca a écrit :
09 juin 2024, 11:10:42
C'est une question assez hallucinante mais je vais jouer le jeu et répondre sérieusement:
Le bras d'honneur est utilisé depuis le 19ème siècle, voire avant, aux quatre coins du globe. C'est un geste universellement reconnu comme une insulte vulgaire, un équivalent gestuel du "fuck you". Son caractère insultant est indiscutable, car il est ancré dans la culture populaire depuis des générations et ne laisse aucune place à l'ambiguïté.
La quenelle n'est une insulte que selon Alain Jakubowicz et quelques juges qui semblent avoir jeté l'objectivité dans la benne à ordures. Personne n'a jamais entendu parler de ce geste avant 2014.

Je répondrai au reste une autre fois.
Non, ce n'est pas hallucinant et si, c'est votre interprétation, vos définitions.

Il n'y a pas de définition indiscutable de ce qu'est la quenelle. Elle peut tout autant être vue comme un signe moderne, contourné, déguisé du bras d'honneur.

Vous nous avez proposé là, une motivation de verdit basée sur votre ressenti (et dans votre cas sur ce qui transpire de vos opinions politiques), tel un juge d'instruction.

Répondre

Retourner vers « Sport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré