Sondage sur les gilets jaunes

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)

Quelle est votre attitude à l'égard des "gilets jaunes" ?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Voir les résultats

Avatar du membre
johanono
Messages : 26715
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par johanono » 09 déc. 2018, 17:18:51

J'ai quand même l'impression que beaucoup de Français comprennent tout de travers, ou bien font preuve d'une susceptibilité mal placée.

Quand Macron parle des illettrées de chez GAD, c'est pour expliquer qu'elles ont besoin d'une formation spécifique pour se reconvertir. En gros, il explique qu'il faut leur venir en aide. Et on lui reproche du mépris de classe...

Quand Macron parle de traverser la rue pour aller trouver du travail, il fait référence à toutes ces entreprises qui cherchent désespérément à embaucher mais qui ne trouvent pas. On a déjà parlé de ce problème, je sais bien que certains d'entre vous n'y croient pas, mais c'est quand même une réalité. Une réalité difficile à chiffrer, on parle de 200000 ou 300000 postes vacants, mais une réalité quand même. J'avais posté à une époque de nombreux témoignages en ce sens. L'idée selon laquelle les chômeurs pourraient trouver du boulot s'ils cherchaient activement est assez répandue dans la société française. Mais quand c'est le président qui dit ça, on lui reproche du mépris de classe...

On peut évoquer sa déclaration sur les aides sociales qui coûtent un pognon de dingue. On en a parlé sur ce forum : le fait est que la France est la pays au monde où les prestations sociales sont les plus élevées, par rapport au PIB. De fait, beaucoup de Français considèrent qu'il y a trop social et trop d'assistés en France. Mais quand c'est le président qui dit ça, on lui reproche du mépris de classe.

Certains d'entre vous ont évoqué Fillon, et notamment ses déclarations, pendant la campagne présidentielle, selon lesquelles il n'y avait pas assez d'argent pour financer certaines revendications. Certains y voient du mépris de classe. Donc quand on dit qu'il n'y a pas assez d'argent dans les caisses étatiques pour financer certaines revendications, on fait dans le mépris de classe ?

J'ai entendu un journaliste dire il y a quelques jours que si ce mouvement a reçu un tel soutien dans l'opinion publique, c'est parce que beaucoup de Français se sont sentis humiliés par de multiples déclarations de Macron. Nous y voilà. Il apparaît donc que certaines déclarations de Macron ont peut-être davantage compté, dans l'esprit des Français, que la réalité de sa politique. Mais comment débattre sérieusement dans ces conditions ? :gratte:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53427
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Nombrilist » 09 déc. 2018, 17:27:25

"Quand Macron parle des illettrées de chez GAD, c'est pour expliquer qu'elles ont besoin d'une formation spécifique pour se reconvertir. En gros, il explique qu'il faut leur venir en aide. Et on lui reproche du mépris de classe... "

Je ne me rappelle pas qu'il leur soit venu en aide. Et j'ai posé une question sur le "beaucoup". Tu es allé vérifier si il y avait "beaucoup" d'illettrées chez GAD ? Perso, je doute fort que ce soit vrai.

"Une réalité difficile à chiffrer, on parle de 200000 ou 300000 postes vacants, mais une réalité quand même."

@johanono , toi qui reproches à Wesker de préconiser des économies sur le train de vie des politiques, tu fais le même genre de chose ici. Même en supposant 300 000 emplois vacants non pourvus (ce à quoi je ne crois pas du tout, ou bien ce sont des emplois dont personne ne peut vivre), tu crois vraiment que ça solutionnerait le chômage et la pauvreté que ceux-ci soient tous pourvus ?

"L'idée selon laquelle les chômeurs pourraient trouver du boulot s'ils cherchaient activement est assez répandue dans la société française."

Non. C'est répandu à droite uniquement.

"On peut évoquer sa déclaration sur les aides sociales qui coûtent un pognon de dingue. On en a parlé sur ce forum : le fait est que la France est la pays au monde où les prestations sociales sont les plus élevées, par rapport au PIB. De fait, beaucoup de Français considèrent qu'il y a trop social et trop d'assistés en France. Mais quand c'est le président qui dit ça, on lui reproche du mépris de classe. "

Dire que ça coûte un "pognon de dingue" signifie que ça coûte trop cher. Cela revient à signifier à ceux qui en bénéficient qu'ils vivent aux crochets de l'Etat. "Tu me coûtes un pognon de dingue fiston. Quand est-ce que tu trouves un boulot ?".

"Certains d'entre vous ont évoqué Fillon, et notamment ses déclarations, pendant la campagne présidentielle, selon lesquelles il n'y avait pas assez d'argent pour financer certaines revendications. Certains y voient du mépris de classe."

Il ne l'a pas dit comme ça du tout et il a aussi dit beaucoup de conneries dans la même phrase.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1724
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par asterix » 09 déc. 2018, 17:30:06

Narbonne a écrit :
09 déc. 2018, 17:14:23
Conclusion, le poids des dépenses incontournables n'a fait qu'augmenter dans le budget d'un ménage, tout particulièrement pour les ménages modestes
Effectivement. Le standard de vie est verrouillé sans arrêt plus haut. Car effectivement, nos salaires et revenus n'ont jamais cessé de monter, mais pour payer le surclassement du standard de vie. De toute façon, quoique l'on dise, la société fondée sur la consommation et la croissance qui est sensée maintenir l'emploi, veut par définition, qu'il ne reste rien sur le compte des gens en fin de moi. Dès que l'on s’aperçoit qu'il en reste un peu, ou que l’épargne se relance, on lance une nouvelle vague de normes par le gouvernement, et le domaine privé émet des offres qui vous oblige à casser votre épargne ou à entrer en surendettement, faute d'être éjecté de votre niveau social. D’où nos grognes régulières et sporadiques.

Et ça fait quarante ans que ça dure, parce qu'on aime ça. Les gilets jaunes en redemandent un tour de manège: ils veulent du pouvoir de consommer, sans entrave.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
johanono
Messages : 26715
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par johanono » 09 déc. 2018, 17:37:15

@Nombrilist : on peut débattre de tout ça. Je constate juste qu'à travers toutes ses déclarations qui ont fait polémique, il n'a guère fait que reprendre à son compte ce que beaucoup de gens pensent en France (à tort ou à raison, c'est un autre débat qu'on ne va pas refaire ici, car chacune des problématiques abordées mériterait un fil à elle seule). Mais bizarrement, quand c'est le président qui dit tout haut ce que beaucoup de Français pensent, ça choque. Comprenne qui pourra...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53427
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Nombrilist » 09 déc. 2018, 17:39:32

johanono a écrit :
09 déc. 2018, 17:37:15
@Nombrilist il n'a guère fait que reprendre à son compte ce que beaucoup de gens pensent en France (à tort ou à raison)
Je suis en désaccord avec cette affirmation. Il faudrait le prouver. Par ailleurs si ces gens racontent de la m...., il n'est pas obligé d'en faire autant.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25052
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par El Fredo » 09 déc. 2018, 18:15:05

asterix a écrit :
09 déc. 2018, 16:46:41
Non, ne te ne méprends pas sur ce que j'exprime (pardon je tutoie et je ne vois pas d'inconvénient à l'être).
Ce n'est pas moi qui pense les chose comme telles, et qui amalgame boiteusement les mots du président. Je me mets juste à la place du gilet jaune lambda, qui lui par contre, ne se gène pas pour faire de la malhonnêteté intellectuelle. Je tente juste de traduire sa pensée, et le cheminement des ses vexations.
Ok merci pour l'explication, et t'inquiète pour le tutoiement, moi je tutoie tout le monde ici ;)
Alors d'autant plus, lorsqu'on parle de choses factuellement exactes, qui ont un caractère "un peu délicat" dans le traitement, faut tout même un peu de psychologie. Macron est un banquier. On peut ainsi lui renvoyer la politesse: un banquier qui rencontre la psychologie, c'est Neandertal qui rencontre un violoncelle: il s'en sert de gourdin. Les formes d'illettrisme sont multiples.
J'aime bien l'image. Par contre il a été banquier 3 ans 1/2 seulement, à la base il est philosophe de formation (oui je sais ça étonne). Il aurait peut-être dû faire une double spécialité psychologie option gestion de crise.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1724
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par asterix » 09 déc. 2018, 18:44:51

johanono a écrit :
09 déc. 2018, 17:18:51
J'ai quand même l'impression que beaucoup de Français comprennent tout de travers, ou bien font preuve d'une susceptibilité mal placée.

Quand Macron parle des illettrées de chez GAD, c'est pour expliquer qu'elles ont besoin d'une formation spécifique pour se reconvertir. En gros, il explique qu'il faut leur venir en aide. Et on lui reproche du mépris de classe...

Quand Macron parle de traverser la rue pour aller trouver du travail, il fait référence à toutes ces entreprises qui cherchent désespérément à embaucher mais qui ne trouvent pas. On a déjà parlé de ce problème, je sais bien que certains d'entre vous n'y croient pas, mais c'est quand même une réalité. Une réalité difficile à chiffrer, on parle de 200000 ou 300000 postes vacants, mais une réalité quand même. J'avais posté à une époque de nombreux témoignages en ce sens. L'idée selon laquelle les chômeurs pourraient trouver du boulot s'ils cherchaient activement est assez répandue dans la société française. Mais quand c'est le président qui dit ça, on lui reproche du mépris de classe...

On peut évoquer sa déclaration sur les aides sociales qui coûtent un pognon de dingue. On en a parlé sur ce forum : le fait est que la France est la pays au monde où les prestations sociales sont les plus élevées, par rapport au PIB. De fait, beaucoup de Français considèrent qu'il y a trop social et trop d'assistés en France. Mais quand c'est le président qui dit ça, on lui reproche du mépris de classe.

Certains d'entre vous ont évoqué Fillon, et notamment ses déclarations, pendant la campagne présidentielle, selon lesquelles il n'y avait pas assez d'argent pour financer certaines revendications. Certains y voient du mépris de classe. Donc quand on dit qu'il n'y a pas assez d'argent dans les caisses étatiques pour financer certaines revendications, on fait dans le mépris de classe ?

J'ai entendu un journaliste dire il y a quelques jours que si ce mouvement a reçu un tel soutien dans l'opinion publique, c'est parce que beaucoup de Français se sont sentis humiliés par de multiples déclarations de Macron. Nous y voilà. Il apparaît donc que certaines déclarations de Macron ont peut-être davantage compté, dans l'esprit des Français, que la réalité de sa politique. Mais comment débattre sérieusement dans ces conditions ? :gratte:
Il n'y a pas une ligne avec laquelle je ne sois pas d'accord.
Cependant, force est de constater que deux évolutions divergent: les premiers pas timides de la démocratie participative, et le niveaux de conscience déclinant du peuple voir son infantilisation croissante. En tout cas ce n'est pas moi qui ait créé le système scolaire des années 70 qui accouche depuis continuellement d'ados attardé de 25 ans, en les ayant coupé du vrai monde pendant ces mêmes 25 ans, sans même leur opposer la moindre contrariété, au point d'en faire des tyrans.
Alors oui, comment débattre sérieusement dans ces conditions. Il suffit de mettre un gilet jaune et la messe est dite
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1724
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par asterix » 09 déc. 2018, 19:04:08

El Fredo a écrit :
09 déc. 2018, 18:15:05
asterix a écrit :
09 déc. 2018, 16:46:41

Alors d'autant plus, lorsqu'on parle de choses factuellement exactes, qui ont un caractère "un peu délicat" dans le traitement, faut tout même un peu de psychologie. Macron est un banquier. On peut ainsi lui renvoyer la politesse: un banquier qui rencontre la psychologie, c'est Neandertal qui rencontre un violoncelle: il s'en sert de gourdin. Les formes d'illettrisme sont multiples.
J'aime bien l'image. Par contre il a été banquier 3 ans 1/2 seulement, à la base il est philosophe de formation (oui je sais ça étonne). Il aurait peut-être dû faire une double spécialité psychologie option gestion de crise.
:D
Oui, mais un philosophe qui finit banquier... mais finalement le lien entre philosophe et politicien est absolument cohérent.
Autre chose, Macron fait déjà partie, vu son age, de cette première génération d'enfants rois n'ayant jamais été contrariés, ayant passé au moins 20 ans dans la pouponnière scolaire doltoïenne en dehors de la vraie vie, celle ou l'on s'écorche les genoux, cette école ou même lorsque tu as une mauvaise note tu es félicité quand même, cette école ou l'on te flatte et nourrit ton narcissisme, pour que tu nous foute la paix avec tes élans de crétinisme absolument conforme à l'enfance normale, mais que l'on traitait autrefois autrement que par la flatterie, plus par une confrontation au réel. Cuillère en argent dans la bouche ou pas.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1724
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par asterix » 09 déc. 2018, 19:25:58

johanono a écrit :
09 déc. 2018, 17:37:15
@Nombrilist : on peut débattre de tout ça. Je constate juste qu'à travers toutes ses déclarations qui ont fait polémique, il n'a guère fait que reprendre à son compte ce que beaucoup de gens pensent en France (à tort ou à raison, c'est un autre débat qu'on ne va pas refaire ici, car chacune des problématiques abordées mériterait un fil à elle seule). Mais bizarrement, quand c'est le président qui dit tout haut ce que beaucoup de Français pensent, ça choque. Comprenne qui pourra...
Je suis un peu d'accord. Modérément. D'ailleurs, pour rester dans le sillage de "ce que pourraient penser les gens", je pense que beaucoup ont rit de bon cœur en voyant la vidéo des chérubins de de Mantes la Jolie, à genoux en rangs d'oignons comme pour demander pardon, avec les excellents commentaires du vidéaste. En tout cas c'est l'avis de toute ma rue, même si elle n'a que 6 maisons.
Je ferai remarquer à chacun que la presse s'empare systématiquement d'une posture bien pensante, et déclare sans même un sondage que l'opinion est choquée. La presse a tendance à se prendre pour l'opinion publique. C'est pour cela qu'elle est parfois maltraitée, en marge des luttes politiques ou sociétales. La presse n'a jamais pris acte que l'on est sortit de l'angélisme socialiste, elle y patauge encore.

Autre remarque assez folklorique: les enfants ont pris note que la fessée est interdite, et que leur éducation doit se faire sans violence: au même moment ou la loi est promulguée, papa et maman (en tout cas des gens de leur age) sont en train de cramer un Starbuck, de menacer Macron de mort, d'insulter la république, de profaner ses emblèmes. A minima, d'avoir la même veste jaune que ceux qui l'on fait.
Je vais de ce pas voir si un fil est ouvert sur le sujet.
"T'inquiète pas mon chéri, Papa va t'expliquer pourquoi il a tarté un CRS." :rofl: Papa n'a jamais pris de fessée, par contre il aime bien tarter. C'est culturel, footebolistiquement parlant. "Tu verras quand tu sera grand" :rofl:
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Logos
Messages : 1128
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Logos » 09 déc. 2018, 23:03:19

Jeff Van Planet a écrit :
09 déc. 2018, 14:36:30
Je pense qu'en temps que centriste il pariait sur le faite qu'il trouverait toujours une majorité pour soutenir ses réformes. Un coup son socle plus le centre droit, un autre coup son socle plus le centre gauche selon la réforme.
Sur le papier ça pouvait marcher, mais dans la pratique on voit que ça n'a pas marché. C'est plutôt l'inverse.
Oui je partage cette analyse. Macron a exploité le rejet de la gauche et de la droite historiques (le fameux "dégagisme", le rejet des oppositions de principes entre partis qui pratiquent parfois la même politique). Tout en jouant un coup à gauche, un coup à droite.

Sauf que rapidement on a pu constater que le centre de gravité penchait à droite. Notamment en matière économique et sociale.
Ce qui l'a coupé de l'opinion de gauche. Puis dernièrement c'est à droite que sa popularité a dévissé sur la question fiscale et le rapport aux territoires. Du coup ce positionnement "au-delà de la gauche et de la droite" s'est retourné contre lui.

Avatar du membre
Logos
Messages : 1128
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Logos » 10 déc. 2018, 03:12:06

Yakiv a écrit :
09 déc. 2018, 14:48:11
Je ne vois pas bien ce que le président a ignoré.
Le doute grandissant sur sa politique et sa personne.
Il n'avait pas prévu que ça puisse déboucher sur un mouvement soutenu par 70% de la population.
Ça fait 50 ans que les politiques se font insulter de tous les noms et ça fait 50 ans que les politiques font, de l'humiliation publique, une méthode de communication.
"Oui nous avons fait des erreurs", "oui nous avons compris le message", "oui les Français ont raison", etc, etc.
Ça fait bien longtemps que les politiques n'ont plus dit en face à des citoyens lambda "vous avez tort", alors que ça peut arriver et que ça arrive même souvent.
Tu plaisantes ? Pour un épisode de "mea culpa" (généralement après mandat) combien d'épisodes d'indifférences aux critiques, de refus de toute remise en cause, de relativisation des oppositions, quand c'est pas des propos totalement déplacés ?

Avant que le mouvement GJ les oblige à réagir, on a eu droit à quoi ? "Les GJ sont des fachos gros beaufs conspirationnistes", "Il n'y a pas d'opposition, il n'y a que des gens qui ne comprennent rien", "Plutôt crever que de changer un iota de notre politique ou de recevoir ces extrémistes". 9 fois sur 10 ça passe et les gens encaissent. Et puis de temps en temps ça casse.

Avatar du membre
karoline
Messages : 3293
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par karoline » 10 déc. 2018, 15:55:09

Logos a écrit :
10 déc. 2018, 03:12:06
............................."Plutôt crever que de changer un iota de notre politique ou de recevoir ces extrémistes". 9 fois sur 10 ça passe et les gens encaissent. Et puis de temps en temps ça casse.
C'est le principe même d'une démocratie! Tu préfères que les extrémistes font la loi???? A moins que les français n'ont pas vraiment l'impression de vivre dans un véritable démocratie, faute de parlement élu à la proportionnelle???

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7702
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Yakiv » 10 déc. 2018, 22:13:02

Logos a écrit :
10 déc. 2018, 03:12:06
Yakiv a écrit :
09 déc. 2018, 14:48:11
Je ne vois pas bien ce que le président a ignoré.
Le doute grandissant sur sa politique et sa personne.
Il n'avait pas prévu que ça puisse déboucher sur un mouvement soutenu par 70% de la population.
Ça fait 50 ans que les politiques se font insulter de tous les noms et ça fait 50 ans que les politiques font, de l'humiliation publique, une méthode de communication.
"Oui nous avons fait des erreurs", "oui nous avons compris le message", "oui les Français ont raison", etc, etc.
Ça fait bien longtemps que les politiques n'ont plus dit en face à des citoyens lambda "vous avez tort", alors que ça peut arriver et que ça arrive même souvent.
Tu plaisantes ? Pour un épisode de "mea culpa" (généralement après mandat) combien d'épisodes d'indifférences aux critiques, de refus de toute remise en cause, de relativisation des oppositions, quand c'est pas des propos totalement déplacés ?

Avant que le mouvement GJ les oblige à réagir, on a eu droit à quoi ? "Les GJ sont des fachos gros beaufs conspirationnistes", "Il n'y a pas d'opposition, il n'y a que des gens qui ne comprennent rien", "Plutôt crever que de changer un iota de notre politique ou de recevoir ces extrémistes". 9 fois sur 10 ça passe et les gens encaissent. Et puis de temps en temps ça casse.
Non je ne plaisante pas.
Car évidemment, l'exécutif n'a jamais, au grand jamais, prononcé les mots que tu leur prêtes. Il était plutôt dans le registre "je comprends leur colère, mais nous devons maintenir le cap".
Et à part se pisser dessus à la vue de tout le monde, je vois difficilement ce que les gouvernants peuvent faire de plus en terme d'humiliation publique.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7702
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par Yakiv » 10 déc. 2018, 22:56:45

Tiens, il s'est passé quelque chose sur ce fil.
Le nombre de votants a doublé en 1 journée (alors que le fil n'était même pas actif aujourd'hui).
Ce sondage s'est trouvé 50 votants supplémentaires en 24 heures.

Hier soir encore, il y avait moins de 50 votants :
JG 0912.png
JG 0912.png (37.41 Kio) Vu 227 fois
Ce soir, avec 97 votants :
JG 1012.png
JG 1012.png (37.35 Kio) Vu 227 fois
Je pense donc que désormais, la majorité des votants ne sont plus des habitués du forum.

pierre30
Messages : 7777
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Sondage sur les gilets jaunes

Message non lu par pierre30 » 11 déc. 2018, 07:48:33

:siffle: C'est les russes. Non je deconne : c'est T rump.

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré