« Ma santé 2022 » : ce que prévoit la réforme d’Emmanuel Macron

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 12227
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: « Ma santé 2022 » : ce que prévoit la réforme d’Emmanuel Macron

Message non lu par Nolimits » 20 mai 2022, 17:59:23


merlin a écrit : les affirmations figurant dans cet article doivent correspondre peu ou prou aux directives prises
Totalement d'accord, ça doit être "à peu près ça". Dommage qu'on est pas la position de la direction pour éviter l'à-peu-près.



Avatar du membre
merlin
Messages : 3211
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: « Ma santé 2022 » : ce que prévoit la réforme d’Emmanuel Macron

Message non lu par merlin » 20 mai 2022, 18:44:03

Dommage que l'on ait un porte parole a l'élysée cela éviterait l'a peu près ....

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 3347
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: « Ma santé 2022 » : ce que prévoit la réforme d’Emmanuel Macron

Message non lu par Snark » 02 juil. 2022, 18:57:54

Certaines ARS s'engagent sur une piste pour le moins hasardeuse en voulant faire une priorité
du "désengorgement des urgences" avec en ligne de mire une limitation
de l'accès aux urgences des patients supposés être les moins graves .

Cette piste ne mène à rien d'intéressant, mais, bien au contraire, à de graves désordres.

Désengorger les urgences reviendrait :

- au mieux, à une très faible réduction de la charge des services des
urgences car la diminution du flux porterait sur des patients relativement légers
qui ne sont pas les plus consommateurs de temps et peuvent être pris en charge
derrière les cas lesplus lourds

- à coup sûr, à de sérieuses difficultés pour les patients en quête
d'un médecin disponible en ville, notamment pour les patients les moins fortunés

- très certainement aussi, à des pertes de chances dans de nombreuses situations.
Il faut savoir que les cas ne sont catégorisés CCMU 1 ou 2 ( non graves ) qu'après un examen ,
une observation souvent de quelques heures et, dans nombre de cas (de l'ordre de 80%),
des investigations complémentaires. Il est donc en grande partie illusoire (et dangereux)
de vouloir les repérer à l'avance pour les priver du droit d'accéder aux urgences.
Le principe de précaution interdit que dans un cas où il existe un doute le patient
soit, par principe, orienté vers une structure dédiée aux cas réputés légers .

Samu-Urgences de France
http://www.samu-urgences-de-france.fr
Contact : Dr Marc GIROUD – Président de Samu-Urgences de France
Tel : 06 07 75 53 37
Samu-Urgences de France contact@samu-urgences-de-france.fr


https://www.samu-urgences-de-france.fr/ ... art_id/700
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré