Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par Baltorupec » 10 janv. 2018, 11:01:40

Bonjour,
C’est littéralement un « appel au secours » qu’ont lancé, ce mardi matin, une soixantaine d’enseignants du lycée Joseph-Gallieni (sur 120), route d’Espagne à Toulouse. Devant l’entrée de l’établissement qui accueille plus de 1 000 élèves du CAP au bac professionnel et technologique, une large banderole réclame « un plan Marshall ».

Le malaise ne date pas d’hier, mais la coupe est pleine. Les cours ont été suspendus, ce lundi toute la journée, et remplacés par des ateliers pour que la parole s’exprime et atténue les maux d’un lycée qui est devenu un espace de non-droit. Les profs sont au bord de la crise de nerfs, certains pleurent en racontant leur quotidien fait d’incivilités et de violences.
Les joies de la république islamique de France.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
johanono
Messages : 24208
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par johanono » 10 janv. 2018, 11:26:53

Ce que je constate, c'est qu'il y a plusieurs métiers qui sont indispensables dans une société, mais qui sont confrontés à une violence grandissante : les médecins, les profs, les pompiers, les chauffeurs de bus, les flics. Et le pire, c'est qu'ils ne sont pas soutenus par leur hiérarchie. Résultat : une crise des vocations. On peut les comprendre : tous autant qu'ils sont, ils ont des défauts, mais il est compréhensible qu'ils en aient marre de se faire agresser.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par Baltorupec » 10 janv. 2018, 12:40:53

johanono a écrit :
10 janv. 2018, 11:26:53
Ce que je constate, c'est qu'il y a plusieurs métiers qui sont indispensables dans une société, mais qui sont confrontés à une violence grandissante : les médecins, les profs, les pompiers, les chauffeurs de bus, les flics. Et le pire, c'est qu'ils ne sont pas soutenus par leur hiérarchie. Résultat : une crise des vocations. On peut les comprendre : tous autant qu'ils sont, ils ont des défauts, mais il est compréhensible qu'ils en aient marre de se faire agresser.
Ce pays ce dérange lentement mais sûrement vers une guerre civile.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6997
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par Nolimits » 10 janv. 2018, 13:07:50

Non, la distinction se fait par l'argent ! Tu vas habiter là où c'est cher, donc tes enfants vont dans un collège/lycée "là où c'est cher" et tout va bien. Ailleurs, vu qu'il ne faut surtout pas "stigmatiser", l'état a tout abandonné, par lacheté et ça devient la jungle petit à petit. Les ghettos quoi.
Chacun vit avec " les siens" et c'est l'argent qui fait le tri.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24208
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par johanono » 10 janv. 2018, 14:38:02

Baltorupec a écrit :
10 janv. 2018, 12:40:53
johanono a écrit :
10 janv. 2018, 11:26:53
Ce que je constate, c'est qu'il y a plusieurs métiers qui sont indispensables dans une société, mais qui sont confrontés à une violence grandissante : les médecins, les profs, les pompiers, les chauffeurs de bus, les flics. Et le pire, c'est qu'ils ne sont pas soutenus par leur hiérarchie. Résultat : une crise des vocations. On peut les comprendre : tous autant qu'ils sont, ils ont des défauts, mais il est compréhensible qu'ils en aient marre de se faire agresser.
Ce pays ce dérange lentement mais sûrement vers une guerre civile.
J'ai longtemps pensé à l'hypothèse d'une guerre civile. Guerre civile qui opposerait la majorité de la population (ceux qui se considère sans état d'âme comme français) à une fraction contestataire (chez qui le sentiment d'appartenance à une communauté ethnique ou religieuse étrangère prime sur le sentiment d'appartenance à une société française qu'elle hait).

Mais pour qu'il y ait guerre civile, il faut qu'il y ait deux camps en opposition. Or on dirait que la population française renonce au combat...

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Agressés et humiliés par certains élèves, les profs du lycée Gallieni de Toulouse sont en grève

Message non lu par Baltorupec » 10 janv. 2018, 15:25:42

johanono a écrit :
10 janv. 2018, 14:38:02
J'ai longtemps pensé à l'hypothèse d'une guerre civile. Guerre civile qui opposerait la majorité de la population (ceux qui se considère sans état d'âme comme français) à une fraction contestataire (chez qui le sentiment d'appartenance à une communauté ethnique ou religieuse étrangère prime sur le sentiment d'appartenance à une société française qu'elle hait).

Mais pour qu'il y ait guerre civile, il faut qu'il y ait deux camps en opposition. Or on dirait que la population française renonce au combat...
Oui comme elle a renoncé au combat en 40. Elle renonce, puis un jour se trouvera dans la situation de devoir mourir, se convertir, combattre ou fuir.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré