Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
johanono
Messages : 23344
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par johanono » 12 févr. 2018, 21:20:33

Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Le mathématicien et député Cédric Villani a présenté lundi 12 février une liste de 21 mesures pour renforcer l'apprentissage des mathématiques dès le plus jeune âge.

Image

Article complet sur https://www.msn.com/fr-fr/actualite/fra ... ar-BBJ2DZK
:ok:

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Hector » 12 févr. 2018, 21:47:54

C'est en regardant le 20h hier soir que je me suis rendu compte que l'on apprenait plus les tables de multiplication en CP ....
Modifié en dernier par Hector le 12 févr. 2018, 21:52:54, modifié 1 fois.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12685
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Baltorupec » 12 févr. 2018, 21:50:54

Hector a écrit :
12 févr. 2018, 21:47:54
C'est en regardant le 20h hier soir que je me suis rendu compte que l'apprenait plus les tables de multiplication en CP ....
Décadence, quand tu nous tiens. Et on s'étonne que le QI moyen diminue.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Hector » 12 févr. 2018, 21:53:39

Oui, moi en CP je connaissais mes tables de multiplication par coeur. Bon, nous n'étions pas nombreux dans ce cas dans la classe, et je suis le seul à avoir fait une grande école. Mais quand même, mes collègues moins dotés en QI savaient lire et compter en sortant du primaire, et purent travailler comme artisans, commerçants ou paysans.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Cheshire cat » 12 févr. 2018, 21:57:13

Pas grand-chose dans l'article : on ne va pas faire tout un sujet sur le calcul mental ...
Je n'ai guère trouvé mieux, si ce n'est des considérations sur la "méthode de Singapour".
Je voudrais bien lire ce fameux rapport.
Si vous le trouvez avant moi ...
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12685
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Baltorupec » 12 févr. 2018, 22:40:51

Hector a écrit :
12 févr. 2018, 21:53:39
Oui, moi en CP je connaissais mes tables de multiplication par coeur. Bon, nous n'étions pas nombreux dans ce cas dans la classe, et je suis le seul à avoir fait une grande école. Mais quand même, mes collègues moins dotés en QI savaient lire et compter en sortant du primaire, et purent travailler comme artisans, commerçants ou paysans.
C'était des générations où la discipline comptait encore. Les asiatiques qui n'ont pas perdu dans leur modernisme leur discipline ont d'ailleurs des QI plus élevé en moyenne.
La génération d'enfants uniques en Chine par contre est assez insupportable apparemment.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Cheshire cat » 12 févr. 2018, 22:43:43

Vous croyez que pour être dealer, il n'est pas nécessaire de savoir compter ?
:jesors:
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14343
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Narbonne » 12 févr. 2018, 23:54:19

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4397
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Jean » 13 févr. 2018, 11:41:01

Ce n'est pas nouveau

L’étude internationale TIMSS 2015 mesure les performances en mathématiques et en sciences des élèves à la fin de la quatrième année de scolarité obligatoire (cours moyen 1re année pour la France). Ces élèves sont entrés en cours préparatoire en 2011.
Avec un score de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences, la France se situe en deçà de la moyenne internationale (500 points en mathématiques et en sciences), et de la moyenne européenne (527 points en mathématiques ; 525 points en sciences), globalement et quel que soit le domaine de contenus ou le domaine cognitif considéré.
En sciences, filles et garçons obtiennent le même score. En mathématiques en revanche, les garçons font mieux que les filles, de manière significative, bien que peu marquée.
Interrogés sur leurs pratiques d’enseignement, les enseignants français expriment plus fréquemment que leurs collègues européens un certain malaise face à ces deux disciplines.


Non seulement on est mauvais vis à vis de nos voisins européens mais même au niveau mondial...

C'est extrêmement grave car derrière les maths ils y a les sciences, la recherche... donc l'innovation technique donc le commerce extérieur et donc à terme notre niveau de vie.

Depuis des décennies on continue malgré nos handicaps (coût de la main d'oeuvre, lourdeurs administratives) à surnager grâce à une relative excellence de la formation de nos élites (grandes écoles).
Si ces résultats "catastrophiques" affectaient la plupart de nos jeunes cela pourrait être catastrophique pour le pays.

Pour y voir plus clair il faudrait préciser le résultat qui ne porte que sur des moyennes en ayant une meilleure appréciation de la répartition.

Quel est le niveau de nos meilleurs vis à vis des meilleurs étrangers ?

Si à ce niveau nous conservons une bonne place, le malaise serait bien moindre...


Mieux vaut en effet avoir les meilleurs meilleurs quitte à avoir les pires mauvais... :D

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Hector » 13 févr. 2018, 21:39:13

Jean a écrit :
13 févr. 2018, 11:41:01
Ce n'est pas nouveau

L’étude internationale TIMSS 2015 mesure les performances en mathématiques et en sciences des élèves à la fin de la quatrième année de scolarité obligatoire (cours moyen 1re année pour la France). Ces élèves sont entrés en cours préparatoire en 2011.
Avec un score de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences, la France se situe en deçà de la moyenne internationale (500 points en mathématiques et en sciences), et de la moyenne européenne (527 points en mathématiques ; 525 points en sciences), globalement et quel que soit le domaine de contenus ou le domaine cognitif considéré.
En sciences, filles et garçons obtiennent le même score. En mathématiques en revanche, les garçons font mieux que les filles, de manière significative, bien que peu marquée.
Interrogés sur leurs pratiques d’enseignement, les enseignants français expriment plus fréquemment que leurs collègues européens un certain malaise face à ces deux disciplines.


Non seulement on est mauvais vis à vis de nos voisins européens mais même au niveau mondial...

C'est extrêmement grave car derrière les maths ils y a les sciences, la recherche... donc l'innovation technique donc le commerce extérieur et donc à terme notre niveau de vie.

Depuis des décennies on continue malgré nos handicaps (coût de la main d'oeuvre, lourdeurs administratives) à surnager grâce à une relative excellence de la formation de nos élites (grandes écoles).
Si ces résultats "catastrophiques" affectaient la plupart de nos jeunes cela pourrait être catastrophique pour le pays.

Pour y voir plus clair il faudrait préciser le résultat qui ne porte que sur des moyennes en ayant une meilleure appréciation de la répartition.

Quel est le niveau de nos meilleurs vis à vis des meilleurs étrangers ?

Si à ce niveau nous conservons une bonne place, le malaise serait bien moindre...


Mieux vaut en effet avoir les meilleurs meilleurs quitte à avoir les pires mauvais... :D
La réponse à cette question est assez simple. Nos meilleurs, peu nombreux en nombre car il n'y a que 40 étudiants admis chaque année en maths à l'ENS d'ULM et 100 admis à Polytechnique en filière MP, sont des top niveaux internationaux. Cela se voit au niveau de la collecte de Médaille Fields. Cela se voit au niveau jobs obtenus en sortie, nos X spécialisés en maths et finances se casent à 65-70 000 £ sur le marché londonien et plus aux USA, bien au dessus des salaires offerts aux britishs qui sortent d'Oxford ou Cambridge. Les facs américaines se servent généreusement dans cette population pour en faire de grands professeurs. Les meilleurs matheux viennent de France, des pays de l'Est européen y compris Russie et maintenant de Japon, Chine, Singapore.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par mordred » 14 févr. 2018, 10:10:16

La première chose à redonner, c'est le Plein Emploi ! Le reste...
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
Jean
Messages : 4397
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Jean » 14 févr. 2018, 19:31:38

Hector a écrit :
13 févr. 2018, 21:39:13
Jean a écrit :
13 févr. 2018, 11:41:01
Ce n'est pas nouveau

L’étude internationale TIMSS 2015 mesure les performances en mathématiques et en sciences des élèves à la fin de la quatrième année de scolarité obligatoire (cours moyen 1re année pour la France). Ces élèves sont entrés en cours préparatoire en 2011.
Avec un score de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences, la France se situe en deçà de la moyenne internationale (500 points en mathématiques et en sciences), et de la moyenne européenne (527 points en mathématiques ; 525 points en sciences), globalement et quel que soit le domaine de contenus ou le domaine cognitif considéré.
En sciences, filles et garçons obtiennent le même score. En mathématiques en revanche, les garçons font mieux que les filles, de manière significative, bien que peu marquée.
Interrogés sur leurs pratiques d’enseignement, les enseignants français expriment plus fréquemment que leurs collègues européens un certain malaise face à ces deux disciplines.


Non seulement on est mauvais vis à vis de nos voisins européens mais même au niveau mondial...

C'est extrêmement grave car derrière les maths ils y a les sciences, la recherche... donc l'innovation technique donc le commerce extérieur et donc à terme notre niveau de vie.

Depuis des décennies on continue malgré nos handicaps (coût de la main d'oeuvre, lourdeurs administratives) à surnager grâce à une relative excellence de la formation de nos élites (grandes écoles).
Si ces résultats "catastrophiques" affectaient la plupart de nos jeunes cela pourrait être catastrophique pour le pays.

Pour y voir plus clair il faudrait préciser le résultat qui ne porte que sur des moyennes en ayant une meilleure appréciation de la répartition.

Quel est le niveau de nos meilleurs vis à vis des meilleurs étrangers ?

Si à ce niveau nous conservons une bonne place, le malaise serait bien moindre...


Mieux vaut en effet avoir les meilleurs meilleurs quitte à avoir les pires mauvais... :D
La réponse à cette question est assez simple. Nos meilleurs, peu nombreux en nombre car il n'y a que 40 étudiants admis chaque année en maths à l'ENS d'ULM et 100 admis à Polytechnique en filière MP, sont des top niveaux internationaux. Cela se voit au niveau de la collecte de Médaille Fields. Cela se voit au niveau jobs obtenus en sortie, nos X spécialisés en maths et finances se casent à 65-70 000 £ sur le marché londonien et plus aux USA, bien au dessus des salaires offerts aux britishs qui sortent d'Oxford ou Cambridge. Les facs américaines se servent généreusement dans cette population pour en faire de grands professeurs. Les meilleurs matheux viennent de France, des pays de l'Est européen y compris Russie et maintenant de Japon, Chine, Singapore.

C'est ce que je pensais aussi.

Donc notre vivier de matheux est intact c'est ce qui compte. Ils sont peu nombreux il faut donc tout faire pour les conserver...

La baisse de la moyenne n'est que l'effet d'un accroissement du nombre des "mauvais" (pour différentes raisons)

Ce qui m'avait fait réagir c'est le commentaire de Natacha Polony qui s'appuyant sur les brillants résultats récents de nos mathématiciens constatait un effondrement rapide des mathématiques en France.

On peut avoir en moyenne une baisse du niveau de mathématiques tout en conservant une super élite dans le domaine.

Ce qui veux dire que si action il y a à mener c'est surtout pour accroître le niveau de la moyenne sans pour autant modifier la formation de élites.

La vrai question est : Est-il nécessaire que les français soient bon en maths ?

Je pense qu'un niveau minimal est nécessaire permettant d’appréhender les ordres de grandeurs, lire des diagrammes, et avoir une certaine logique. En un mot être capable de différencier l'important de l'accessoire...

Ca éviterait à certains de croire que quelques éoliennes peuvent alimenter une ville de x milliers d'habitants... Mais uniquement en période de Mistral et surtout d'éviter de confondre millions et milliards...

Avatar du membre
karoline
Messages : 3175
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par karoline » 14 févr. 2018, 23:18:15

Pas facile de motiver les enfants à apprendre des matières, qu'ils ne mettront plus en pratique. L'ordinateur et le smartphone le feront à leur place. Les facilités numériques vont chambouler l'enseignement, j'en suis convaincue.

Nous sommes devenus de plus en plus sédentaires physiquement grâce aux progrès industriels et techniques, heureusement cette manque est compensé pour certains par une activité physique sous forme de sport ou activité ludique.
Je pense que notre cerveau va devenir également "sédentaire", nos capacités de mémorisation et de logique seront remplacées par les ordinateurs, qui ne nécessiterons qu'un petit nombre d'intellectuels et de scientifiques pour conserver les données qui serviront aux autres.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Hector » 14 févr. 2018, 23:20:44

La vrai question est : Est-il nécessaire que les français soient bon en maths ?
Si la réponse est NON, alors, il faut fermer l'Education Nationale rapidement.

Je m'explique, on ne fait pas avancer un pays avec des chèvres. Donc les français doivent être bons en maths, mais aussi en physique-chimie, en sciences naturelles , en français et en littérature et philosophie, en anglais, en histoire-géographie, en arts, en musique, dans d'autres langues vivantes. Le français ne saurait être excellent partout, il faut qu'il y ait des forts en maths et des forts en thème. Pourquoi ? Et bien c'est que les boulots d'analphabètes ont disparu, il n'y a plus guère de mines, d'aciéries, de filatures pour employer les demeurés. Un artisan, un commerçant, un agriculteur doivent aujourd'hui savoir lire, compter et calculer, utiliser un ordinateur. Et là nous revenons au fait qu'il faut un socle minimum. Ensuite le reste des emplois hauts de gamme suppose un niveau élevé et les français doivent atteindre un tel niveau.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Éducation : Cédric Villani veut redonner le goût des maths

Message non lu par Hector » 14 févr. 2018, 23:22:06

karoline a écrit :
14 févr. 2018, 23:18:15
Pas facile de motiver les enfants à apprendre des matières, qu'ils ne mettront plus en pratique. L'ordinateur et le smartphone le feront à leur place. Les facilités numériques vont chambouler l'enseignement, j'en suis convaincue.

Nous sommes devenus de plus en plus sédentaires physiquement grâce aux progrès industriels et techniques, heureusement cette manque est compensé pour certains par une activité physique sous forme de sport ou activité ludique.
Je pense que notre cerveau va devenir également "sédentaire", nos capacités de mémorisation et de logique seront remplacées par les ordinateurs, qui ne nécessiterons qu'un petit nombre d'intellectuels et de scientifiques pour conserver les données qui serviront aux autres.
Tu viens expliquer toussa à mon jeune qui se tape les chaines de Markov, les espaces de Sobolev et la théorie de Galois en ce moment.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré