Municipales : La bataille de Paris

Venez débattre et échanger des élections municipales de mars 2020
Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 31 oct. 2019, 13:21:48

Johanono, n'a pas tort lorsqu'il dit que la ligne politique de la majorité est assez lisible. Elle est, effectivement libérale, europhile et centriste comme le furent celles des partisans de Juppé à droite ou de Hollande Valls au sein du PS. D'ailleurs, c'est cette politique, ce positionnement, sous diverses nuances qui s'applique depuis des années et qui est en mesure de nouer des accords au niveau européen.

Mais, Johanono, si les gilets jaunes apparurent c'est que cette politique oublie une part importante de la population qui n'a pas d'autres choix que d'user des manifestations et des blocages pour se faire entendre puisque le Premier Ministre semblait arc bouté sur son idée de relèvement des taxes sur le carburant, arguant quer les gens serait aidés pour changer de véhicules.

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 31 oct. 2019, 20:51:28

Les Gilets Jaunes sont un mouvement ultra-minoritaire et ne représente pas le peuple.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 31 oct. 2019, 23:22:08

En attendant ils furent, selon les enquêtes d'opinion si régulièrement prise en compte, soutenus par la majorité des citoyens. C'est un fait, Hector.

D'ailleurs, c'est en bloquant les ronds point et en ralentissant les flux économiques, les transports etc...qu'ils ont obtenu des avancées en terme de prime d'activité, c'est donc assez révélateur de la capacité des friqués à accepter la négociation, le compromis avec ceux qui furent les oubliés.

Avatar du membre
johanono
Messages : 29075
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par johanono » 06 nov. 2019, 20:43:34

Rachida Dati a été investie comme candidate UMP. Une bonne nouvelle pour Anne Hidalgo.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Spartiate » 06 nov. 2019, 20:51:35

De toute façon, depuis l'arrivée de LREM, Paris est devenue imprenable pour LR. Je pense en effet que Anne Hidalgo a de bonnes chances de rempiler, mais sa majorité sera plus ténue et hétéroclite.

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 06 nov. 2019, 21:04:52

Dati ne semble engagée en politique, au sein de sa famille politique que pour obtenir la précieuse investiture qui fut, d'ailleurs, l'une de ses divergences évidentes envers l'ancien Premier Ministre et candidat à la présidentielle de cette dernière.

Mais, en ayant maintenu son adhésion et son appartenance à cette formation, elle a promue le projet, trés austéritaire que le candidat défendait durant la présidentielle et qui va à l'encontre des besoins en financement que Paris réclame. C'est d'ailleurs l'une des contradictions évidentes que je souligne souvent auprès de cette formation

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 06 nov. 2019, 23:27:25

johanono a écrit :
06 nov. 2019, 20:43:34
Rachida Dati a été investie comme candidate UMP. Une bonne nouvelle pour Anne Hidalgo.
Une bonne nouvelle pour les autres candidats en général. LR est vraiment très malade: Jacob président du parti, Abad chef de groupe à l'AN, Dati candidate à Paris, cela approche le grand chelem de la lose.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 06 nov. 2019, 23:37:50

Et si tu expliquais un peu tes raisons, Hector et, surtout puisque cette famille politique semble être proche des idées que tu défend, pourquoi ne t'y engages tu pas pour apporter tes contributions, t'investir et essayer de faire bouger les choses ?

Je peux comprendre que tu ais des divergences, des occupations, néanmoins, le débat démocratique et la préoccupation de faire valoir des intérêts auxquels tu te montres si attachés ne mériteraient ils pas un engagement au sein de formation qui paraissent relativement proches de tes priorités ?

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 06 nov. 2019, 23:42:11

Je n'adhère à aucun parti politique, le LR actuel n'est pas proche de mes idées.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 07 nov. 2019, 13:41:03

Tu auras du mal à me faire croire que tu n'as pas 'accointance avec une formation qui défend des thèses de choc de civilisation, des orientations très libérales...
Mais je peux comprendre que les résultats électoraux de cette formation puisse t'inciter à prendre un peu tes distances, préférant sans doute être du côté des gagnants....

De toutes les époques, ceux qui furent davantage soucieux de leurs intérêts que des valeurs ou autres se rangèrent du côté des gagnants et ce y compris lorsqu'ils furent les pires crapules de l'histoire. Et lorsque le vent tourne, ils changent de camps, leurs convictions étant souvent réduites à leur compte en banque et aux perspectives qu'ils y voient !

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 18 déc. 2019, 22:27:47

Les rats, enjeu des municipales à Paris
Si la mairie assure faire son maximum pour éradiquer les rongeurs des rues de la capitale, l’opposition estime qu’il faudrait y consacrer nettement plus de moyens.

Par Eric de La Chesnais
Publié le 15 décembre 2019 à 18:29, mis à jour le 15 décembre 2019 à 20:03

Les rats, un sujet sans fin qui alimente de nombreuses conversations des Parisiens, au café du coin, dans les couloirs des bureaux, mais aussi sur les réseaux sociaux. «Si les rats pouvaient voter, c’est sûr ils voteraient pour elle (Anne Hidalgo, NDLR) pour la remercier et elle serait élue», écrit sylvie5064 sur Twitter. Autre témoignage, à Paris, dans le 13e arrondissement. «Le soir, du côté de la place d’Italie, le long du boulevard Vincent-Auriol, je promène mon chien dans un square en rentrant du travail. Cela grouille de rats comme en Thaïlande, des grosses bêtes, commente Kit, restaurateur. Mon Jack Russell court après les rats, ils rentrent dans leurs terriers et ressortent ailleurs, ils n’ont même pas peur des gens. C’est un phénomène récent qui remonte à un an maximum, date à laquelle il y a eu des travaux. Je comprendrais si on était dans un bidonville mais cela se passe en plein Paris, c’est dégoûtant», poursuit-il.

Selon les entreprises de dératisation, il y aurait entre 1,5 et 2 rats par habitant dans la capitale, soit environ 5 millions de gros rongeurs. Un seuil critique, à croire l’avis de certains spécialistes comme Pierre Falgayrac, ingénieur pédagogique, expert en hygiène et sécurité (*) . «Partout où il y a moins d’un rat par habitant, les nuisances sont moindres, reconnaît-il dans une interview à 20minutes. Cependant, quand le nombre de rats par habitant s’approche de deux, des problèmes surviennent, comme le grignotage des câbles électriques, les affaissements de trottoirs et chaussées. Ils deviennent également plus visibles pour la population.» Les passants voient filer entre leurs jambes des surmulots, des rats passent entre les roues de vélo des cyclistes. On se souvient également du dégoût des travailleurs de la propreté de Paris qui ont posté une vidéo devenue célèbre où l’on voit des rongeurs attirés par les restes de nourriture dans une grande poubelle à roulettes fuir par dizaines lorsque l’un d’entre eux vient passer le Karcher.

Pièges à alcool
Pourtant la Ville de Paris indique faire son maximum depuis 2017. C’est l’année où elle a adopté un plan d’action doté d’un budget de 1,5 million d’euros pour réduire le nombre de rats dans les rues de la Ville Lumière. «Nous avons multiplié les opérations de dératisation dans les espaces verts, les sous-sols des immeubles et les zones de travaux, indique l’adjointe à la biodiversité Pénélope Komitès (PS). Nous avons posé des grillages sur les grilles d’égouts pour empêcher les rats de ressortir à la surface. Nous avons également augmenté le nombre de poubelles dans les espaces verts et les zones piétonnes, en remplaçant progressivement les sacs par des conteneurs fermés.»

Au total, selon les services de la Ville, 8200 interventions destinées à stopper la recrudescence de ces rongeurs, qui transmettent la leptospirose, ont été réalisées en 2018, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2017. 75 agents sont spécialement dédiés à cette tâche, en plus des personnels des services de la propreté. Ils ont notamment installé 450 pièges à alcool (Ekomille), une idée reprise très récemment par la ville de New York, et ont déployé 597 abris bacs dans 196 jardins. Il s’agit de poubelles abritées dans des bacs en bois s’intégrant dans le paysage des jardins. Des actions qui auraient porté leur fruit à en croire l’élue socialiste parisienne. «On continue de dératiser partout, le nombre de rats n’a pas augmenté à Paris, pas plus qu’avant les deux crues qui ont eu lieu les cinq à six dernières années passées. Elles les ont fait simplement remonter à la surface, fait-elle remarquer. Nous luttons aussi contre l’incivisme de gens qui jettent de la nourriture par terre partout.»

Une application
Une vision offensive que ne partage pas absolument l’opposition municipale. «Je ne compte que six agents opérationnels à Paris pour s’attaquer au problème des rats, estime pour sa part Geoffroy Boulard, maire du 17e arrondissement. Cette problématique est délaissée par la Ville de Paris. J’émets par ailleurs de gros doutes sur la réalité du budget alloué à cette mission car lorsque je demande ne serait-ce que des anticoagulants, les services de la Ville me répondent qu’il n’y a plus de moyens pour m’en donner. J’ai dû mettre en place des brigades citoyennes, sur le modèle de ce qui se fait à New York, pour éradiquer les rats en surface. Nous avons restitué aux habitants l’espace vert place Pereire qui avait été dévasté totalement par ces rongeurs. En outre, faute de statistiques et de suivi par la mairie centrale, j’ai lancé une application, “Signalerunrat.paris”, qui a enregistré 3500 signalements de rats en surface par des habitants en 2018 et 4000 en 2019, soit une hausse de 14 % alors que l’année n’est pas finie!»

Des défenseurs
Les partisans d’En marche dénoncent également ce phénomène. «La prolifération des rats à Paris n’est pas une fatalité. D’autres villes en sont venues à bout en y mettant les moyens, martèle Jérôme Dubus, conseiller de Paris (LREM).La multiplication des rongeurs n’est que la manifestation de la saleté envahissante de notre ville. C’est un minimum de 10 millions d’euros qu’il conviendrait de mettre sur la table pour y remédier.»

Ces petits animaux gris ou noirs ont pourtant leur défenseur. «En l’absence d’étude scientifique, l’évolution du nombre de rats à Paris n’est pas connue, assure de son côté Philippe Reigné, spécialiste du droit animalier et cofondateur de Paris Animaux Zoopolis. Nous n’aimons pas les rats à cause du phénomène psychologique de dégoût moral car ils ne sont pas à leur place à nos yeux, c’est-à-dire dans les égouts alors que ceux-ci vivent naturellement dans des terriers. Ils ont besoin de se nourrir à la surface. Nous avons interpellé les candidats aux municipales sur ce sujet car nous estimons que des espaces verts peuvent être partagés entre les humains et les rongeurs.» Pas sûr que cette position remporte un grand assentiment de la population…

(*)Auteur: «Le Grand Guide de lutte raisonnée contre les nuisibles ou bioagresseurs urbains».
Les rats, c'est beau
Ca plait aux socialos
Les rats, c'est bio
Ca plait aux écolos
...
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 25 déc. 2019, 16:47:55

Les rats n'ont rien à voir avec les socialos, Hector, c'est l'abandon à des sociétés privés qui ne s'occupent pas de quartiers qu'elles jugent insuffisamment rentables pour s'y investir.

Effectivement à vouloir faire trop d'économies, il est évident qu'on doit assumer le fait de faire des choix et quelquesoit les majorités municipales en place, elles auront à faire face à la baisse des dotations envers les collectivités qui ne sont que l'application de directives européennes incluses dans la publication annuelle des grandes politiques économiques de l'Union Européenne, dont tu ignores sans doute la teneur et l'existence

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 25 déc. 2019, 21:00:56

Je ne savais pas que les arrondissements 1-2-3-4 , 5 , 6 étaient des quartiers défavorisés, Wesker. Tu te ridiculises un peu plus.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31699
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par wesker » 26 déc. 2019, 21:09:43

Disons que je focalise pas l'ensemble d'un projet municipal à une seule problématique et, dans le cadre d'une élection municipale, j'essaye d'avoir une vision un peu plus large que mon pas de palier ou ma rue, tu comprend ?

Avatar du membre
Hector
Messages : 9721
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Municipales : La bataille de Paris

Message non lu par Hector » 27 déc. 2019, 11:47:21

Edit modo : voir le commentaire de ma modération précédente.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Elections Municipales 2020 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré