Législatives partielles 2018-2021

Venez parler ici des élections législatives 2017, actualité, candidats, c'est à suivre ici
Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 28 janv. 2018, 23:22:42

Législative à Belfort : Ian Boucard (LR) en tête du premier tour

28 janv. 2018, 20:49:00

Le candidat Républicain arrive en tête du scrutin avec 38,80 % des voix, devant le Christophe Grudler (26,50 %), et semble ainsi favori pour le second tour.

Image



Le candidat LR Ian Boucard, dont l'élection a été invalidée en décembre, est arrivé en tête du premier tour de l'élection législative partielle du Territoire de Belfort, qui a peu mobilisé les électeurs, devant Christophe Grudler (MoDem-LREM), qui s'est également qualifié pour le second tour. Ian Boucard s'est positionné en tête du scrutin avec 38,80 % des voix, contre 26,50 % pour le conseiller départemental Christophe Grudler, lors du premier tour de la législative partielle de la 1re circonscription du Territoire de Belfort. Ian Boucard semble ainsi favori pour le second tour de l'élection, dimanche 4 février. Le duel très scruté entre le frontiste Jean-Raphaël Sandri (7,4 %) et l'eurodéputée les Patriotes Sophie Montel (2 %) a été largement remporté par le FN, qui n'a cependant pas réussi à mobiliser son électorat.


La prétendante de La France Insoumise, Anaïs Beltran (11,50 %), se positionne à la troisième place. Avec 2,6 %, le PS (9,10 % en juin 2017) disparaît pratiquement du paysage politique local. Les électeurs se sont peu déplacés dimanche pour se rendre aux urnes et désigner l'un des dix candidats en lice. La participation s'élève à 29,50 %. Le 18 juin 2017, Ian Boucard, 29 ans, l'avait emporté de 279 voix face au candidat MoDem-LREM Christophe Grudler, 52 ans. Mais le Conseil constitutionnel, saisi par Christophe Grudler, a invalidé l'élection de Ian Boucard. Le Conseil reproche au candidat LR d'avoir fait distribuer en fin de campagne deux tracts faussement présentés comme émanant de La France insoumise et du Front national, et appelant à voter pour lui au second tour.



Article complet sur http://www.lepoint.fr/politique/legisla ... 303_20.php
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 28 janv. 2018, 23:45:22

Législative partielle dans le Val-d'Oise : un duel Savignat - Muller-Quoy au second tour

Le candidat (Lr) Antoine Savignat sera une nouvelle fois opposée à la députée (Lrem) sortante, Isabelle Muller-Quoy, au second tour des élections législatives partielles.

Image


ImageLe candidat (Lr) Antoine Savignat, au côté du maire (Lr) Philippe Houillon. (©La Gazette du Val-d’Oise)
La plupart des résultats du premier tour des élections législatives partielles sont tombés.


Sans surprise, le candidat (Lr) Antoine Savignat affrontera une nouvelle fois la députée (Lrem) sortante, Isabelle Muller-Quoy. 


Le successeur désigné de Philippe Houillon, député (Lr) de 1993 à 2017, a recueilli pour l’instant 25,02% des suffrages, contre 29,23% pour sa rivale.


En juin dernier, il avait été élu au second tour des élections législatives avec 17,75%.


« Les cartes sont totalement rebattues. Le second tour s’annonce très serré, commente Antoine Savignat. Si je ne devais retenir qu’une seule chose, c’est que le score d’Isabelle Muller-Quoy a baissé de façon substantielle. »
« Nous allons continuer à mener des actions de terrain dans les prochains jours »

À noter un taux de participation très faible pour ce premier tour… environ 20%.




Maxime Laffiac
Article complet sur https://actu.fr/ile-de-france/pontoise_ ... 63573.html
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 04 févr. 2018, 21:42:26

Législative à Belfort : victoire écrasante du candidat LR Ian Boucard
Après un scrutin particulièrement serré en juin dernier, la législative partielle dans le territoire de Belfort, la 1ère circonscription a enfin son député. Le candidat Les Républicains Ian Boucard a en effet annoncé dimanche 4 février sa victoire au second tour face au candidat LREM-MoDem Christophe Grudler. Boucard récolte 58,93 % des suffrages, contre 41,07 % pour son adversaire, lors d'un scrutin marqué par une participation très faible (28,89 %).
Voilà un bon résultat qui en appelle d'autres. En attente du résultat du Val d'Oise !
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 04 févr. 2018, 22:25:47

Législatives partielles: LREM échoue à Belfort et dans le Val d'Oise

04 févr. 2018, 21:59:00

Les deux candidats du parti présidentiel ont perdu au second tour face à des candidats Les Républicains.

Image



Coup dur pour La République en Marche. Les deux candidats du parti présidentiel ont perdu au second tour des législatives partielles, à Belfort et dans le Val d'Oise, face à des candidats Les Républicains.  


LIRE AUSSI >> Pourquoi les législatives partielles intéressent tant la majorité et Wauquiez 


Ian Boucard (LR), dont l'élection avait été invalidée en décembre, a été élu député de la 1re circonscription de Belfort avec 58,93% des voix au second tour face au candidat MoDem-LREM Christophe Grudler. 

"Les Républicains ne sont pas morts"


Le candidat LR est arrivé largement en tête du second tour avec 58,93%, contre 41,07% pour son adversaire centriste, selon les résultats communiqués par la préfecture. Ce second tour est marqué par un taux de participation très faible à 28,91%. 


C'est une "belle victoire pour notre famille politique, non Les Républicains ne sont pas morts", a estimé Ian Boucard, 29 ans, devant ses partisans rassemblés à la mairie. "Le message local c'est que (les électeurs) sont satisfaits de mon travail depuis cinq mois", a-t-il ajouté. "Les Terrifortains ont dit non à la hausse de la CSG, non à la hausse du (prix du) carburant", a-t-il poursuivi, soulignant que cette élection relevait aussi d'un "enjeu national". 


Le premier scrutin avait été annulé le 8 décembre par le Conseil constitutionnel, à la suite d'une requête du candidat centriste. Le Conseil a considéré que le candidat de la droite avait fait distribuer, en fin de campagne, deux faux tracts de La France insoumise et du Front national qui appelaient à voter pour lui au second tour. Ian Boucard, suppléé par Damien Meslot, ancien député et actuel maire de Belfort, avait terminé en tête au premier tour, recueillant 39% des voix, soit 12 points de plus que son adversaire centriste (26,7%). 

La candidate LREM dans le Val d'Oise reconnaît sa défaite


Dans le Val-d'Oise, la candidate LREM Isabelle Muller-Quoy a reconnu sa défaite au micro de LCI. Selon la chaîne, les derniers résultats partiels donnent le candidat LR, Antoine Savignat, vainqueur avec 52,24% des voix dans 77 communes sur 83 . Une victoire confirmée par le parti.  


Le nouveau président de LR Laurent Wauquiez a réagi dans la soirée, estimant que la double victoire du parti était "un désaveu" pour Emmanuel Macron.  



Article complet sur https://www.lexpress.fr/actualite/polit ... 82090.html
Excellent, dans ces duels, LREM marque le pas.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23358
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par johanono » 05 févr. 2018, 08:18:46

De toute façon, les Français ne savent pas ce qu'ils veulent, ils ne sont jamais contents, alors ils sortent les sortants. Donc il est logique que LREM subisse quelques sanctions (très relatives toutefois) lors des législatives partielles.

Caberlin
Messages : 948
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Caberlin » 05 févr. 2018, 10:58:44

Pour ce que ça va changer pour nous !
Par contre, pour les élus, c'est jack-pot, avantages et reconnaissance sociale !!!

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Cheshire cat » 05 févr. 2018, 12:30:17

Il ne faut pas accorder trop d'importance aux élections partielles.
Dans ma circonscription, qui votait à droite depuis au moins Mathusalem, nous avions eu un député de gauche à l'occasion d'une élection partielle.
Tout ce qu'on peut dire, c'est que les perdants ont encore moins mobilisé que les gagnants.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par signora » 05 févr. 2018, 13:40:53

johanono a écrit :
05 févr. 2018, 08:18:46
De toute façon, les Français ne savent pas ce qu'ils veulent, ils ne sont jamais contents, alors ils sortent les sortants. Donc il est logique que LREM subisse quelques sanctions (très relatives toutefois) lors des législatives partielles.
Je suis d'accord.
Mais, il faut que les députés LREM se ressaisissent, l'hémicycle presque vide cela ne fait pas nouveau monde et agace les gens qui souhaitent une présence assidue.

http://lelab.europe1.fr/jean-luc-melenc ... ee-3554309
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

sandy
Messages : 1282
Enregistré le : 02 août 2015, 20:51:11

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par sandy » 05 févr. 2018, 13:46:08

P*tain je savais même pas qu'il y avait des elections!!!!
MDR!
C'est un petit poney blanc, dans les monts d'émeraude et il emporte mon cœur!

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 05 févr. 2018, 21:25:11

Législatives: l'élection de 2 députés annulée

02 févr. 2018, 11:35:35

Le Conseil constitutionnel a annulé aujourd'hui l'élection de deux députés élus lors des législatives de juin 2017, Samantha Cazebonne, députée LREM des Français de l'étranger, et Napole Polutele,…




Le Conseil constitutionnel a annulé aujourd'hui l'élection de deux députés élus lors des législatives de juin 2017, Samantha Cazebonne, députée LREM des Français de l'étranger, et Napole Polutele, élu de Wallis et Futuna. Samantha Cazebonne avait été élue dans la 5e circonscription des Français établis hors de France, qui couvre la péninsule ibérique et la principauté de Monaco. Le Conseil constitutionnel a notamment estimé que "compte tenu du faible écart de voix entre les candidats arrivés deuxième et troisième au 1er tour", le scrutin devait être annulé, selon la décision diffusée sur le site de l'institution.


Le recours contre son élection avait été déposé par la candidate LR Laurence Sailliet, arrivée en 3e position au 1er tour derrière Mme Cazebonne. Des griefs portaient également sur le financement de la campagne électorale de la candidate LREM. Le Conseil a toutefois rejeté la requête tendant à l'inéligibilité de cette dernière.


Napole Polutele (apparenté au groupe UDI, Agir et indépendant) avait été élu dès le 1er tour le 11 juin dans la 1er circonscription de Wallis et Futuna. Mais le Conseil a décidé d'annuler son élection en raison de l'invalidation d'une soixantaine de suffrages qui ne lui permettait plus d'avoir la majorité absolue nécessaire pour être élu. M. Polutele avait obtenu 3.436 voix au 1er tour, soit plus que la majorité absolue des suffrages exprimés établie à l'issue de la proclamation des résultats (3.420). 37 suffrages ont ensuite été annulés pour des défauts d'émargement et 21 pour des procurations "entachées d'une irrégularité substantielle". Dès lors, le score de M. Polutele était inférieur à la majorité absolue des exprimés.


Le Conseil constitutionnel a rendu aujourd'hui ses dernières décisions sur le contentieux des législatives de juin. Il avait reçu au total 297 recours, soit trois fois plus qu'en 2012. Huit élections ont au total été annulées, ouvrant la voie à autant de législatives partielles, dont les deux premières sont en cours (28 janvier, 4 février) dans la 1re circonscription du Val d'Oise et la 1re du Territoire de Belfort.


LIRE AUSSI:


» L'élection d'un député LR annulée à cause de publications sur Facebook


» L'élection d'une députée LREM du Val d'Oise invalidée





Article complet sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... nnulee.php
Il y aura bientôt deux autres partielles.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29639
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par wesker » 22 mars 2018, 12:59:50

L'une semble se montrer favorable au PS, toi qui croyais pouvoir tirer un enseignement de ces élections qui, généralement mobilisent peu les citoyens !

J'imagine que tu t'abstiendras de commenter des résultats qui ne valideraient pas les idées et sympathies politiques qui sont les tiennes....

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 22 mars 2018, 22:16:41

Législatives partielles : La République en marche accumule les déboires

19 mars 2018, 16:48:37

Par quatre fois depuis début février, les candidats du parti présidentiel ont mordu la poussière lors d'élections locales. Une série noire dont certains au sein de la macronie voudraient que…

Image



Avertissement sans frais ou signe avant-coureur de lendemains qui déchantent ? Ce dimanche, La République en marche (LREM) s’est de nouveau inclinée dans les urnes lors des deux législatives organisées en Haute-Garonne et dans le Loiret. Comme le laissait penser l’issue du premier tour de scrutin, le candidat du PS dans la huitième circonscription de la Haute-Garonne, Joël Aviragnet, a littéralement écrasé son adversaire LREM en aimantant sur son nom 70,31% des suffrages contre 29,69%.


Que le seul socialiste à avoir résisté à la déferlante macronienne de juin 2017 conserve sans difficulté son siège dans ce fief de la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga, n’est pas vraiment une surprise. En revanche, la facilité de sa victoire augure mal des doutes qui traversent l’électorat pour le parti macronien. Alors qu’il l’avait emporté de seulement 91 voix en juin, le socialiste triomphe cette fois avec un écart de 10 000 voix… Plus inquiétant encore pour LREM, ce même scénario pourrait se réitérer dans le Loiret, où le candidat LR et député sortant Jean-Pierre Door est sorti dimanche en pôle position du premier tour de scrutin avec 38,20% des voix contre 20,20% pour la candidate LREM, Mélusine Harlé.

Des bérézinas à répétition


La rhétorique macronienne sur le renouvellement de la vie politique ne semble plus de nature à mobiliser les électeurs qui, en juin, avaient souhaité donner une majorité au chef de l’Etat. A 76 ans, l’ancien cardiologue brigue son quatrième mandat… Door, dont l’avance sur son adversaire LREM n’était que de huit voix en juin, devrait à l’instar du socialiste de Haute-Garonne, être réélu avec une avance autrement plus confortable au second tour dimanche prochain. De quoi confirmer la tendance qui s’était déjà dessinée début février lors des législatives partielles dans le Val-d’Oise et le territoire de Belfort : défait lors des deux scrutins, le parti présidentiel avait perdu dans la bataille un siège à l’Assemblée. Des revers à répétition que la bonne tenue de LREM outre-mer, lors de la partielle en Guyane le 12 mars et ce dimanche lors du premier tour à Mayotte, ne suffit pas à faire oublier.


Au QG de La République en marche, on refuse pourtant de céder à l’affolement. A en croire le délégué général du parti, Christophe Castaner, le faible ancrage local du jeune parti présidentiel tout comme l’absence d’enjeu national – l’exécutif disposant d’une large majorité à l’Assemblée – suffisent à expliquer la faible mobilisation des électeurs, qui le 8 mai ont porté Emmanuel Macron à l’Elysée. Toutefois ces contre-performances à répétition alimentent les tiraillements en interne. Dans les instances dirigeantes de LREM, tout comme dans l’entourage du chef de l’Etat, certains invitent de façon de plus en plus pressante l’exécutif à ne pas négliger les messages des urnes. Et donc à infléchir une stratégie nationale qui, entre réforme de l’Etat et mise en cause du statut des cheminots, parle surtout à l’électorat de droite.


A lire aussi Législative : la Haute-Garonne rappelle à l’ordre la majorité

«Les Français disent stop»


Cette analyse, l’opposition de droite comme de gauche la partage. Chacun tentant de l’exploiter à son profit. «Nous observons que sur les quatre élections qui ont eu lieu en métropole, un phénomène est clairement établi : l’effondrement du parti En Marche, la chute du FN et l’augmentation importante des scores de nos candidats Les Républicains, s’est réjoui mardi l’une des porte-parole de LR, Laurence Sailliet. Les Français disent clairement à Emmanuel Macron stop, stop à l’injustice, stop au mépris des territoires, il faut qu’il entende ce message. J’ai entendu qu’il disait lui-même qu’il ne sentait pas la colère monter, je pense qu’hier il a eu la réponse dans les urnes.» 


Le futur premier secrétaire du PS, Olivier Faure, s’est lui aussi manifesté. «Quelque chose est en train de se passer. Il n’y a pas que les militants qui souhaitent la renaissance», s’est-il enthousiasmé sur Twitter, après la victoire du socialiste en Haute-Garonne. Un regain d’énergie de l’opposition de nature cette fois clairement à inquiéter les huiles macroniennes, qui s’apprêtent le 24 mars à donner le top départ de la campagne pour les élections européennes. Le coup d’après qui pourrait virer au coup de Trafalgar.

Nathalie Raulin

Article complet sur http://www.liberation.fr/france/2018/03 ... es_1637289
C'est vrai, j'avais ouvert cette buvette, il faut que je la tienne maintenant.

Dans la 8ième de la Haute-Garonne, le candidat PS met 70-30 au candidat LREM.

En Guyane, le candidat LREM bat un candidat régionaliste d'un cheveu.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29639
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par wesker » 23 mars 2018, 12:43:38

si tu ouvres des sujets il te faut accepter aussi que les résultats puissent être différents de tes espérances et ta première phrase laisse augurer d'une amertume, d'une petite frustration qui ne se justifie pas. C'est au contraire un des enseignements à tirer que de ne pas s'enfermer, dogmatiquement dans une politique libérale démocrate qui ne semble pas apporter, encore, et depuis de nombreuses années, des résultats jugés satisfaisants. Les bénéficiaires de cette politique semble préférer tout garder pour eux que d'investir utilement et au service de l'intérêt général, dans l'économie de leurs pays.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23358
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par johanono » 27 mars 2018, 12:31:27

Et le candidat LREM a gagné à Mayotte. Mais bizarrement, @Hector n'a pas jugé utile d'en parler.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Législatives partielles 2018-2021

Message non lu par Hector » 27 mars 2018, 12:46:31

johanono a écrit :Et le candidat LREM a gagné à Mayotte. Mais bizarrement, @Hector n'a pas jugé utile d'en parler.
Tu me prêtes des intentions bien partisanes, je n'ai simplement pas que cela à faire que de tenir cette buvette.

Effectivement à Mayotte, la candidate LREM à moitié islamiste et mise en examen je crois a gagné l'élection. Je ne pense pas que LR espérait un miracle ...

Il y aussi un LREM qui a gagné en Guyane.

Sinon, le candidat LR Door l'emporte brillament dans le Loiret.
Législatives partielles: LREM à la peine, Les Républicains et le PS résistent

26 mars 2018, 12:14:00

Les six législatives partielles de ces dernières semaines ont montré la difficulté de La République en Marche à s'ancrer dans les...

Image



ImageLégislatives partielles: LREM à la peine, Les Républicains et le PS résistent © AFP/Archives / FRANCOIS GUILLOT


Les six législatives partielles de ces dernières semaines ont montré la difficulté de La République en Marche à s'ancrer dans les territoires, passé l'élan de la présidentielle, et la résistance des forces politiques traditionnelles, à gauche comme à droite.


Des scrutins marqués par une forte abstention et la tendance des électeurs à reconduire les députés sortants, dont l'élection avait été annulée par le Conseil constitutionnel.


La large victoire du candidat Les Républicains dimanche dans la 4e circonscription du Loiret (67 % des voix contre 33 % à sa concurrente LREM) confirme la bonne tenue des partis traditionnels. A Mayotte en revanche, c'est la candidate soutenue par LREM, Ramlati Ali, qui l'a emporté sur le candidat LR.


Principal enseignement de ces premiers tests électoraux depuis la présidentielle 2017: après l'attentisme du début du quinquennat, les candidats LREM ont dû faire face au mécontentement qui s'installe contre la politique du gouvernement.


"Il y a une question de lisibilité des réformes mises en oeuvre, donc de leur acceptation par une partie des électeurs. Les réformes s'enchaînent, mais chacune laisse des traces", analyse François Miquet-Marty, président de l'institut Viavoice.


Les candidats LREM, Lénaïck Adam et Ramlati Ali, ont été réélus en Guyane et à Mayotte, avec une avance accrue par rapport aux scrutins de juin. Mais le parti d'Emmanuel Macron a surtout perdu un grand nombre de voix par rapport à juin à Belfort (1ère), en Haute-Garonne (8e) et dans le Loiret (4e). Et a perdu un siège en février dans le Val d'Oise (1ère).


Les partielles sont toujours difficiles pour le pouvoir en place et la véritable surprise des six scrutins a été la résistance du parti Les Républicains et du Parti socialiste, pourtant victimes du "dégagisme" des législatives 2017.

Identités politiques fortes


ImageJoël Aviragnet, en juin 2017 à l'Assemblée nationale © GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP/Archives


Dans ce département, Jean-Pierre Door (LR) qui ne l'avait emporté que de 8 voix en juin sur la candidate LREM Mélusine Harlé, en comptait plus de 6.000 d'avance à l'issue du second tour dimanche.


Des succès dans lesquels le président des Républicains Laurent Wauquiez a vu le retour de son parti, malmené en juin par la vague macronienne. Un "message clair" selon lui du rejet par les Français de la politique du gouvernement.


Surprise également côté PS, dont le candidat Joël Aviragnet a sèchement battu celui de LREM mi-mars en Haute-Garonne avec plus de 70 % des voix au second tour. "Quelque chose est en train de se passer" a pu se réjouir le patron des députés PS Olivier Faure avant même de prendre officiellement la tête du Parti socialiste.


Une bonne tenue du PS dans laquelle les analystes voient un retour à gauche d'une partie de l'électorat qui avait rejoint Emmanuel Macron en 2017.


"Dans les territoires, il y a quand même des identités politiques qui ne sont pas aussi rapidement balayées", note François Miquet-Marty, pour qui "il y a un net espace pour un socialisme politique et une droite modérée en termes électoraux".


Désillusion en revanche pour Le Front national et La France insoumise, qui n'ont pas réussi à profiter de ces partielles pour étoffer leurs contingents de députés à l'Assemblée nationale.


Le Conseil constitutionnel a annulé pour des motifs divers les résultats de huit scrutins de juin. Deux partielles restent à venir en avril. A Wallis et Futuna, Napole Polutele (app UDI), élu au 1er tour en juin, part archi-favori. Situation plus équilibrée dans la 5e des Français de l'étranger, où la députée LREM sortante, Samantha Cazebonne, disposait d'une confortable avance.


26/03/2018 13:13:34 -          Paris (AFP) -          © 2018 AFP



Article complet sur http://www.lepoint.fr/politique/legisla ... 559_20.php
Modifié en dernier par Hector le 27 mars 2018, 21:19:35, modifié 2 fois.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Election Législatives 2017 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré