Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Venez débattre et échanger des élections européennes de mai 2014
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31890
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par politicien » 06 avr. 2014, 10:47:20

Bonjour,
Marine Le Pen continue de développer ses réseaux italiens. Mercredi 2 avril, à Bruxelles, la présidente du Front national a rencontré certains dirigeants de Fratelli d'Italia - Alleanza Nazionale (FdI-AN), petit parti italien de droite « dure ». « Gianni Alemanno a demandé à nous voir. Je devais déjà le rencontrer il y a trois semaines », affirme Marine Le Pen au Monde. Mercredi, il y avait donc M. Alemanno mais aussi Giorgia Meloni et Magdi Allam », ajoute Mme Le Pen.

Gianni Alemanno est une personnalité un peu à part de la politique italienne. Il ne cache pas son passé d'activiste à l'extrême droite radicale (comme le montrent de nombreuses photos), avant son recentrage au sein d'Alleanza Nazionale. En tout cas, ce côté sulfureux ne fait pas peur à Marine Le Pen, qui le relativise.

Giorgia Meloni, de son côté, est une jeune députée italienne qui a lancé FdI-AN avec notamment Ignazio La Russa, ancien ministre de la défense de Silvio Berlusconi. Comme M. Alemanno, M. La Russa a fait ses premières armes politiques au sein du MSI néofasciste.

Née en 1977, Mme Meloni s'est engagée très tôt au MSI, puis a fait sa carrière au sein d'Alleanza Nazionale. Ce dernier parti résulte en réalité de la transformation du MSI en parti de droite sous l'impulsion de Gianfranco Fini en 1995. FdI-AN revendique cet héritage, même s'ils ont rompu tout lien avec M. Fini, jugé beaucoup trop modéré.

D'ailleurs, sur le logo de FdI-AN figurent aussi bien le logo d'Alleanza Nazionale, que la flamme tricolore du MSI. Pour la petite histoire, c'est d'ailleurs le parti italien qui a donné ce logo au Front national, lors de la création de ce dernier en 1972.

Aujourd'hui, FdI se place dans l'opposition au gouvernement Renzi - comme c'était le cas avec le précédent gouvernement. Sa réunion annuelle Atreju (du nom d'un personnage du roman L'Histoire sans fin) réunit plusieurs centaines de personnes chaque année et beaucoup de politiques s'y rendent.

(...)

Or, pour constituer un groupe au Parlement, il faut 25 élus de 7 nationalités. Il manque donc deux nationalités. L'une d'elles pourrait être représentée par les Démocrates suédois (l'organisation jeune de ce parti travaille avec le FNJ). « Nous aurons les sept nationalités », veut croire quant à elle Mme Le Pen.

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par Ramdams » 06 avr. 2014, 14:20:29

Marine Le Pen est en train de consolider le front eurosceptique en Europe dont elle est la cheffe de file. Elle peut réussir son pari. De nombreux médias européens sont très curieux vis-à-vis d'elle et Elle multiplie d'ailleurs les interviews à l'étranger.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29620
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par wesker » 14 avr. 2014, 13:19:39

Une fois de plus, en nouant des alliances avec de telles formations, le FN démontre, auprès des citoyens, que ses alliances se tournent vers une droite qui s'assume comme telle.

Or les alliés potentiels participent, dans des coalitions aux côtés des équipes, de droite, qui souvent mènent des politiques inverses aux attentes des électeurs du FN. C'est donc, en conscience que ces dirigeants savent qu'ils décevront les électeurs, sincères qui soutiennent les nationaux dans l'espoir de l'instauration d'une alternative !

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par freeze » 16 avr. 2014, 12:56:14

hé hé
excellente analyse wesker ^^
les masques tombent

Avatar du membre
wesker
Messages : 29620
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par wesker » 17 avr. 2014, 13:08:53

freeze, il n'y a aucune analyse juste un constat, des faits qui permettent d'établir une analyse.

Je constate que, dans le cadre des élections européennes, le FN doit, comme d'autres constituer un groupe au sein du PArlement Européen, à la fois pour bénéficier d'une audience et de temps de parole supérieurs.

A ce titre, il doit parvenir à se mettre d'accord avec d'autres forces en Europe. Pour se faire, il doit discuter, et je constate simplement que les discussions se font avec des formations politiques qui se revendiquent de la droite et qui sont, ouvertement néo libérale, à l'image de Wilders ou de Alemanno qui sont, clairement des libéraux, certes quii refusent le cadre européen, ce que je conçois mais qui n'ont pas beaucoup de propositions en matière sociales et à destination des plus fragiles. Je trouve que c'est contraire à l'image et aux orientations que Marine Le Pen donne à sa formation politique, et, fidèle à moi même je souligne là l'incohérence.

Le front de gauche, qui a plusieurs composantes noue ce genre d'accords mais les convergences avec d'autres forces européennes étant évidentes il parviendra à constituer un groupe de travail, pour promouvoir au sein du Parlement Européen une autre politique, de gauche assumée que celles que nous préparent les sociaux démocrates !

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par freeze » 17 avr. 2014, 18:08:54

je me demande ce que tu fais au fn
dlr a la rigueur ^^

Avatar du membre
wesker
Messages : 29620
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par wesker » 17 avr. 2014, 21:47:11

freeze, je suis un citoyen, je n'appartiens à personne.

Actuellement, pour les européennes, mon choix n'est pas encore fait mais, cela peut évoluer, j'attend des réponses sur la directive détachement, sur la volonté d'imposer des modifications des statuts de la BCE et la position sur le Grand Marché Transatlantique et du nivellement par le bas qu'il provoquera.

Lorsque le FN défend des thèses qui me paraissent les bonnes, je le soutien, avec sincérité, mais lorsqu'il s'allie avec des formations de droite libérale, contraire aux exigences de ses électeurs, je ne vois aucune raison de cautionner cela, étant entendu que ces dernières défendent, certes, la souveraineté mais pour des raisons qu ine sont pas identiques aux miennes.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31890
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par politicien » 07 mai 2014, 18:31:10

Bonjour,
Surfant sur la vague eurosceptique, les extrêmes droites européennes espèrent peser ensemble dans le prochain Parlement de l'UE élu à la fin du mois, mais les écueils ne manquent pas. En novembre 2013, à Vienne, sept partis - le Front national français, le FPÖ autrichien, le PVV néerlandais, le Vlaams Belang belge, la Ligue du Nord italienne, le SNS slovaque et les Démocrates de Suède - annonçaient s'être entendus pour constituer un groupe commun à Strasbourg après les élections.

À moins de trois semaines du scrutin, le FPÖ évoque un vague "accord de principe" entre les chefs des sept partis, mais l'accord de novembre dernier n'a toujours pas été formalisé. À la différence des autres grandes familles politiques européennes, les formations d'extrême droite ne font pas non plus campagne ensemble. Enfin, l'Autrichien Andreas Mölzer, grand artisan du rapprochement de ces partis, a dû se retirer au printemps de la tête de liste FPÖ, après des saillies racistes. Les Démocrates de Suède font, par ailleurs, toujours mine d'hésiter à rejoindre un éventuel futur groupe, tandis qu'en Slovaquie le SNS n'est pas assuré d'avoir des élus.

Quelles limites, quel programme ?
Les futurs alliés font enfin face à un double écueil : ils ne veulent pas s'associer à des formations qu'ils jugent trop extrémistes (Jobbik en Hongrie ou Aube dorée en Grèce), tandis que certains partis souverainistes, comme les europhobes britanniques du UKIP, les jugent infréquentables. "On peut espérer une dizaine de nationalités et une cinquantaine de députés dans le groupe", avance pourtant Aymeric Chauprade, tête de liste FN en Ile-de-France et conseiller de Marine Le Pen pour les affaires internationales.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 29620
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Européennes : vers une alliance Marine Le Pen – Gianni Alemanno?

Message non lu par wesker » 10 mai 2014, 14:04:07

Il est important que les nationaux, tout ceux qui ne se reconnaissent pas dans cette Europe uniformisatrice et technocratique, soucieux de faire entendre la voix des peuples doivent parvenir à s'organiser.

Cela étant ils doivent, à mon sens, préserver une certaine cohérence idéologique et ne peuvent donc constituer de groupe avec des régionalistes ou des identitaires qui ne partagent pas l'attachement aux identités nationales ou à la réorientation vers la préservation des souverainetés économiques.

Objectivement, je pense qu'ils devraient y parvenir étant entendu que chacune des composantes garde à l'esprit l'influence et l'audience qu'ils peuvent avoir au sein des diverses commissions, s'ils disposent d'un groupe parlementaire. Mais, tout cela relève encore d'une incertitude qui est, celle que les peuples souhaitent accorder. Il est évident que se mettre d'accord avec le FPO semble, pour le FN et d'autres difficiles compte tenu des divergences économiques profondes qui les séparent étant entendu que cette formation étant trés libérale et attaché à l'euro aura du mal à s'entendre avec les défenseurs des monnaies nationales et d'une politique économique qui s'oppose au nivellement social par le cas. A suivre !

Répondre

Retourner vers « Elections européennes 2014 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré